Prières œcuméniques: Musulmans et chrétiens unis pour la fraternité à Anono

Musulmans, chrétiens et des membres de la chefferie traditionnelle au cours de cette cérémonie interreligieuse. (Photo : Dr)
Musulmans, chrétiens et des membres de la chefferie traditionnelle au cours de cette cérémonie interreligieuse. (Photo : Dr)
Musulmans, chrétiens et des membres de la chefferie traditionnelle au cours de cette cérémonie interreligieuse. (Photo : Dr)

Prières œcuméniques: Musulmans et chrétiens unis pour la fraternité à Anono

Le 25/10/20 à 19:21
modifié 25/10/20 à 19:21
Les activités commerciales étaient à l'arrêt à Anono juste une demi-journée le 24 octobre pour faire place à des prières œcuméniques au terrain de ce quartier de la commune de Cocody. A cette occasion, musulmans et chrétiens ont dansé et chanté ensemble à la gloire de Dieu au nom de la fraternité, la cohésion sociale et de la préservation de la paix sociale. Les enseignements ont été marqués par des citations du Coran et de la Bible tant chez les prédicateurs chrétiens que musulmans. Cette cérémonie organisée à l’initiative de Gilles César, curé de la paroisse Saint-François Xavier avec le soutien de la chefferie traditionnelle et d’autres confessions religieuses d’Anono, a enregistré une mobilisation populaire.

Le curé dans son exhortation a souligné que Jésus-Christ aime son peuple. C’est pourquoi, il veut que la paix soit avec lui. En s’inspirant du psaume 84, il a exhorté les uns et les autres à faire triompher l’amour sur la haine, sur la violence. Et à être des artisans de paix. Méthodistes, harristes et musulmans ont en substance relevé que Dieu ne veut pas le mal pour les populations. Il reste attaché à la vie et à la paix. Jeunes et femmes ont pris l’engagement d’œuvrer à un dialogue sincère et à sauvegarder les valeurs d’humanisme.

L’abbé Norbert Eric Abékan, curé de la paroisse Sainte Famille de la Riviera 2, a fait la prière de clôture de cette cérémonie interreligieuse. Il a prôné l’espérance et la communion. Pour lui, le terrain de sport où s’est déroulé ce temps de prière doit inspirer chacun à privilégier la tolérance et à ne pas mettre en péril la vie de la Côte d’Ivoire pour l’épanouissement de tous.

Koutouan Jérôme, chef de cabinet du gouverneur du district d’Abidjan a mis l’accent sur le vivre ensemble qui doit être la boussole de tous en dépit de la diversité sociologique du pays.

Signalons qu’Anono a connu ces derniers temps des troubles à l’ordre public à la faveur du processus de l’élection présidentielle du 31 octobre. Ce fut une occasion pour les organisateurs de lancer un appel à la retenue.


Le 25/10/20 à 19:21
modifié 25/10/20 à 19:21

LES + POPULAIRES

Education nationale : Les Ong ‘’Amour sans limite’’ et ‘’Evod’’ soulagent les enfants de Tiagba Emploi Jeunes : Le gouvernement ivoirien réaffirme son engagement à adresser le problème de l’insertion des jeunes Lutte contre le Vih/Sida: La CECI lance une campagne de sensibilisation et de dépistage dans 16 entreprises