Secteur de la pêche : L’Union européenne et la Côte d’Ivoire font le point de leur accord

Secteur de la pêche : L’Union européenne et la Côte d’Ivoire font le point de leur accord

Le 25/10/20 à 15:47
modifié 25/10/20 à 15:47
La Commission mixte de l’accord de partenariat entre la Côte d’Ivoire et l'Union européenne (UE), pour le secteur de la pêche, s’est réunie le vendredi 23 octobre 2020, par visio-conférence, pour faire le bilan des activités, le point de l’appui sectoriel et des actions financées en 2018-2019 ainsi que le point de la validation du programme 2019-2020.

La délégation ivoirienne qui a suivi la conférence à la direction des pêches à Abidjan, était conduite par le directeur de l’aquaculture et des pêches Shep Helguilé. Et celle de l'Union européenne, par l’administrateur à la direction générale des affaires maritimes et de la pêche de la commission européenne, Mme Chapoux Catherine.

A l’occasion, la partie européenne a indiqué que 24 autorisations ont été demandées pour la période allant du 1er août 2019 au 31 juillet 2020, donnant lieu au paiement de 170 520 euros de redevances et 8 400 euros de contribution aux frais d’observateurs, soit un total de 178 920 EUR, (environ 116,298 millions Fcfa).

Elle a ajouté que pour la période 2020-2021, ce sont 22 autorisations qui ont été demandées pour la période du 1er août 2020 au 31 juillet 2021, donnant lieu au paiement de 179 410 euros de redevances et 7 200 euros de contribution aux frais d’observateurs, soit un total de 186 610 EUR, (environ 121,296 millions Fcfa). Elle a aussi noté que 21 senneurs et trois navires d’appui ont ainsi été autorisés pour la période 2019-2020 et 19 senneurs, et trois navires d’appui pour la période annuelle 2020-2021.

Au niveau des captures, le bilan s’élève à 4.132,646 tonnes pour l’année 2018, 3322,00 tonnes pour l’année 2019 et 2118 tonnes de janvier à août 2020. Toutes ces données étant provisoires et évolutives, les deux parties ont convenu de poursuivre le suivi des captures de la période 2020, ainsi que les données d’effort.

Par ailleurs, la partie européenne a réaffirmé son attachement à la visibilité des actions de l’Union, et leur caractère concret au bénéfice des populations locales. Elle a aussi réaffirmé son attachement à la matérialisation d’un cadre de remise à prix coûtant, d’une proportion des débarquements de captures accessoires des navires de l’Union au port d’Abidjan.

En réponse, la partie ivoirienne s’est engagée à continuer les concertations, en vue de formaliser un accord entre les opérateurs.


Le 25/10/20 à 15:47
modifié 25/10/20 à 15:47

LES + POPULAIRES

Education nationale : Les Ong ‘’Amour sans limite’’ et ‘’Evod’’ soulagent les enfants de Tiagba Emploi Jeunes : Le gouvernement ivoirien réaffirme son engagement à adresser le problème de l’insertion des jeunes Lutte contre le Vih/Sida: La CECI lance une campagne de sensibilisation et de dépistage dans 16 entreprises