Bouaké/Journée mondiale du lionisme : Le Lion’s club germinal recueille 300 poches de sang

 Les donneurs de sang ont répondu à l'appel du Lion's club germinal de Bouaké. (DR)
Les donneurs de sang ont répondu à l'appel du Lion's club germinal de Bouaké. (DR)
Les donneurs de sang ont répondu à l'appel du Lion's club germinal de Bouaké. (DR)

Bouaké/Journée mondiale du lionisme : Le Lion’s club germinal recueille 300 poches de sang

Le 19/10/20 à 01:36
modifié 19/10/20 à 01:36
A l’occasion de la Journée mondiale du lionisme, le Lion’s club germinal de Bouaké, a organisé, jeudi, à la délégation régionale de la Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire (Cci-Ci) une opération de don de sang.

Pour Dr Paul Dakuyo, président de Lion’s club germinal de Bouaké, dont la devise est : « Nous servons », cette opération de don de sang a été organisée pour deux raisons essentielles. « La première raison est que le Centre national de transfusion sanguine (Cnts) de Bouaké a toujours attiré notre attention sur un déficit de poches de sang dans sa banque de sang. En initiant cette opération, il s’agit d’apporter notre modeste contribution à combler un tant soit peu ce déficit. La seconde, c’est que notre président mondial qui est d’origine coréenne, a inscrit dans son programme le don de sang. Parce qu’il s’est rendu compte que ce liquide précieux qui sauve des vies humaines, est de plus en rare dans nos banques de sang », a-t-il révélé.

Pour réussir cette première opération de don de sang dans la vie de ce jeune club service, ce sont près de 300 personnes qui ont été mobilisées. « Nous les avons mobilisées dans la frange jeune et même des adultes provenant de toutes les couches socio-professionnelles de Bouaké pourvu que vous soyez en bonne santé », a relevé le président du Lion’s club germinal de Bouaké.

Dès 6h du matin, les premiers donneurs sont arrivés sur le site. Ils ont été accueillis par Marius Saï, infirmier au Cnts de Bouaké, par ailleurs chargé en second de la promotion du don de sang et de la planification, et son équipe.

Pour Marius Saï, c’est un acte noble qu’a posé le Lion’s club germinal. « Donner une goutte de sang est un acte social à louer parce que rien ne peut remplacer ce liquide précieux », a-t-il félicité. Tout en demandant au club service de perpétuer cette action dans le temps. Car, a-t-il relevé, le Cnts de Bouaké a un besoin moyen en sang journalier de 100 poches. « Or, nous ne recueillons à peine que 30 poches de sang par jour », a-t-il déploré.

Il a souligné que la pandémie à coronavirus et les idées reçues faisant croire que lorsqu’on donne du sang, l’on tombe malade, sont des freins qui ne permettent pas de recueillir le sang en quantité.


Le 19/10/20 à 01:36
modifié 19/10/20 à 01:36

LES + POPULAIRES

Education nationale : Les Ong ‘’Amour sans limite’’ et ‘’Evod’’ soulagent les enfants de Tiagba Emploi Jeunes : Le gouvernement ivoirien réaffirme son engagement à adresser le problème de l’insertion des jeunes Lutte contre le Vih/Sida: La CECI lance une campagne de sensibilisation et de dépistage dans 16 entreprises