Promotion des emplois verts en Côte d’Ivoire : Le document de stratégie nationale validé par les parties prenantes

Les parties prenantes à l’élaboration de la stratégie nationale se sont retrouvées en atelier à Grand-Bassam. (Dr)
Les parties prenantes à l’élaboration de la stratégie nationale se sont retrouvées en atelier à Grand-Bassam. (Dr)
Les parties prenantes à l’élaboration de la stratégie nationale se sont retrouvées en atelier à Grand-Bassam. (Dr)

Promotion des emplois verts en Côte d’Ivoire : Le document de stratégie nationale validé par les parties prenantes

Le 16/10/20 à 23:23
modifié 16/10/20 à 23:23
Des représentants de ministères techniques sur les questions environnementales et d’emplois, du secteur privé, de la société civile, de collectivités territoriales, de structures de formation et de recherche, d’agences étatiques et d’organismes partenaires, au total une cinquantaine de personnes, étaient réunis en atelier, il y a quelques jours, à Grand-Bassam, pour examiner et valider le document de Stratégie nationale pour le développement et la promotion des emplois verts en Côte d’Ivoire.

Ce document a été proposé par un consultant national qui a élaboré la stratégie à la demande du gouvernement appuyé techniquement et financièrement par le Bureau international du travail (Bit).

En effet, dans sa recherche de solutions à l’épineux problème du chômage, le gouvernement veut désormais explorer les niches de création d’emplois offertes par l’économie verte. Et selon les autorités, les opportunités y sont nombreuses. D’ailleurs, un répertoire de métiers verts est en constitution.

« Les niches et opportunités de création d’emplois et de métiers issues de l’économie verte et de la transition vers le développement durable restent encore largement non intégrées dans la planification stratégique et les différents programmes gouvernementaux. En effet, le ministère de l’Environnement et du Développement durable a répertorié une centaine de métiers verts dans tous les secteurs et en a catalogué 20 dont les référentiels de compétences et de formation sont en cours d’élaboration », a indiqué le chef de cabinet, Aboua Moïse, à l’ouverture de l’atelier.

En outre, a-t-il ajouté, la Côte d’Ivoire fait partie des 46 pays au monde qui se sont engagés à formuler un plan national de transition juste lors du sommet Action Climat des Nations unies qui s’est tenu le 23 septembre 2019, à New York. Cette initiative, rappelons-le, appelle les pays à formuler des plans nationaux pour une transition juste, créant des emplois décents et verts, et à définir des mesures spécifiques en faveur de l’inclusion.

« C’est ainsi que le ministère de l’Emploi et la Protection sociale à travers sa Direction générale de l’emploi et le ministère de l’Environnement et du Développement durable à travers sa Direction générale du développement durable ont adopté ‘’la feuille de route pour l’élaboration d’une stratégie nationale intégrée de promotion d’emplois verts dans un contexte de transition équitable vers une économie écologiquement et socialement durable’’ lors d’un atelier organisé avec l’appui du Bit, le 20 décembre 2019, à la Cgeci au Plateau », a rappelé Aboua Moïse.

L’atelier avait également pour objectif de démarrer la mise en œuvre de cette feuille de route.


Le 16/10/20 à 23:23
modifié 16/10/20 à 23:23

LES + POPULAIRES

Energie électrique : Le Wapp forme 119 Africains dont 105 Ivoiriens à Abidjan Présidentielle du 31 octobre 2020 : La déclaration de l’Alliance des religions en faveur de la paix en Côte d’Ivoire éducation nationale : Adama Coulibaly offre 10000 kits scolaires dans le N’Zi