Autonomisation de la femme handicapée : L’Unafehci lance un projet de vente de gel hydro-alcoolique

Le représentant de Giz, Jean Soeltenfuss, remettant un échantillon du gel hydroalcoolique, à une bénéficiaire du projet. (DR)
Le représentant de Giz, Jean Soeltenfuss, remettant un échantillon du gel hydroalcoolique, à une bénéficiaire du projet. (DR)
Le représentant de Giz, Jean Soeltenfuss, remettant un échantillon du gel hydroalcoolique, à une bénéficiaire du projet. (DR)

Autonomisation de la femme handicapée : L’Unafehci lance un projet de vente de gel hydro-alcoolique

Le 16/10/20 à 16:59
modifié 16/10/20 à 16:59
Quatre-vingt femmes, membres de l’Union nationale des femmes handicapées de Côte d’Ivoire (Unafehci) vont mener, dans les jours à venir à Abidjan et dans plusieurs villes de l’intérieur, des activités de vente de gel hydro-alcoolique.

Quelques-unes des bénéficiaires du projet, dit « d’autonomisation de 80 femmes handicapées » ont reçu symboliquement leur stock, vendredi 16 octobre 2020, à la salle de conférences de la Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire (Cci-Ci) au Plateau. C’était lors de la cérémonie de lancement de l’initiative.

Le projet, parrainé par Fama Touré, président de la Cci-Ci, a été entièrement financé par la Giz, une structure de coopération allemande, à hauteur de 9 millions de FCfa. Il est placé sous la tutelle du ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant (Mffe).

La présidente de l’Unafehci, Anne Cécile Konan, a relevé que ce projet vise à autonomiser davantage la femme handicapée tout en contribuant à la riposte nationale contre la pandémie à coronavirus. « 50 femmes d’Abidjan et 30 de l’intérieur vont bénéficier de cette initiative », a fait savoir Anne Cécile Konan. Avant d’appeler les populations ivoiriennes, surtout les dirigeants nationaux, à porter un intérêt particulier au gel hydroalcoolique et au savon liquide, produits avec l'anacarde et vendus par les membres de l’Unafehci. « N’achetez plus ces produits ailleurs, soyez nos clients », a-t-elle plaidé.

Jean Soeltenfuss, le représentant de Giz, a indiqué que ce projet d’autonomisation de la femme handicapée vise à promouvoir l’entrepreneuriat. Il a ajouté que la structure allemande croit fortement au potentiel d’autonomisation des femmes en situation de handicap. « Nous sommes à vos côtés pour vous accompagner », a-t-il rassuré.

Mme Diakité Kanaté, au nom de Fama Touré, et Sylvanus Goré, conseiller technique, au nom de la ministre Ramata Ly-Bakayoko, ont, tour à tour, salué l’engagement du financier Giz aux côtés de l’Unafehci. Ils ont appelé les bénéficiaires à mener le projet avec une conscience professionnelle et à lui assurer une pérennité, afin de lui garantir d’autres financements par des bailleurs convaincus de sa viabilité.

« Chacun doit jouer son rôle pour l’épanouissement de la femme handicapée. Je vous encourage à approcher l’Assemblée nationale pour lui présenter ce projet et à communiquer suffisamment pour le promouvoir », a recommandé Sylvanus Goré.


Le 16/10/20 à 16:59
modifié 16/10/20 à 16:59

LES + POPULAIRES

Boundiali : La Fondation LONACI offre un logement à la sage-femme Energie électrique : Le Wapp forme 119 Africains dont 105 Ivoiriens à Abidjan Présidentielle du 31 octobre 2020 : La déclaration de l’Alliance des religions en faveur de la paix en Côte d’Ivoire