France : Près d'un milliard de Fcfa disponible pour financer les projets des jeunes ivoiriens de la diaspora

Maurice Bandaman, Amabassadeur de la Côte d'Ivoire en France. (DR)
Maurice Bandaman, Amabassadeur de la Côte d'Ivoire en France. (DR)
Maurice Bandaman, Amabassadeur de la Côte d'Ivoire en France. (DR)

France : Près d'un milliard de Fcfa disponible pour financer les projets des jeunes ivoiriens de la diaspora

Le 15/10/20 à 21:46
modifié 15/10/20 à 21:46
Lors de la cérémonie de remise de chèques à la diaspora ivoirienne touchée par la Covid-19, en septembre 2020, à l’Ambassade de Côte d’Ivoire en France, SEM Maurice Bandaman annonçait la mise en place du Programme d’Appui à l’Entreprenariat pour la diaspora, une antenne du Fonds de soutien à la création d’entreprises ou d’affaires pour les jeunes, qui devait s’ouvrir à l’Ambassade de Côte d’Ivoire en France.

À cette occasion le Ministre de la Promotion de la Jeunesse et de l’Emploi Jeune, Mamadou Touré, et le directeur général des Ivoiriens de l’extérieur, Issiaka Konaté, avaient longuement expliqué le fonctionnement de ce fonds, avec notamment la question de savoir qui pourrait en bénéficier.

C’est désormais chose faite. Le top départ pour le déploiement de ce Fonds de soutien à la création d’entreprises a été donné par l’Ambassadeur Maurice Bandaman, le 9 octobre 2020 à l’Ambassade de Côte d’Ivoire en France.

Ainsi, dans le cadre de la mise en œuvre de ce fonds d’appui aux projets portés par les jeunes de la diaspora en France, Maurice Bandaman a rencontré les associations faîtières de la diaspora dans les locaux de l’Ambassade de Côte d’Ivoire en France.

Ce fonds d’un montant de près d’un milliards de Fcfa (1,5 million d’euros) est destiné au financement des projets portés par les jeunes ivoiriens de la diaspora. Dans sa phase pilote ce fonds concernera les jeunes de 18 à 40 ans qui envisagent d'investir en Côte d'Ivoire pour créer des emplois réels.

Le but de ce fonds est de soutenir et encourager les initiatives de la diaspora en Côte d’Ivoire. C’est un programme qui rentre dans le cadre de la promotion de l’insertion des jeunes par l’auto-emploi, initié par le gouvernement de la Côte d’Ivoire à travers le Ministère de la Promotion de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes via sa plateforme de financement des projets.

L’Ambassadeur en a profité également pour leur présenter les conditions d’éligibilité aux programmes d’appui économiques, sociaux et culturels. Il a donc invité les uns et les autres à saisir cette opportunité qui s’étend à la diaspora ivoirienne vivant dans d’autres pays.

Cette phase pilote concernera 100 projets portés par des jeunes ivoiriens vivant en France, sur la base de leur viabilité économique et financière et de leur capacité à créer des emplois durables, seront sélectionnés et bénéficieront d’un accompagnement selon une approche compétitive, sur la durée de l’appel à projets.

Les projets novateurs à forte valeur ajoutée et correspondant à un marché rentable de tous les secteurs porteurs de l’économie nationale seront privilégiés. Notons que les candidatures féminines seront fortement encouragées, apprend-on.

Pour être éligible, il faut être un jeune ou un groupements de jeunes ; être ivoirien vivant hors du territoire national ; âgé de 18 à 40 ans au 31 décembre 2020 ; être inscrit sur la plateforme électronique de l’Agence Emploi Jeunes (www.agenceemploijeunes.ci) ; justifier d’une expérience et/ou d’une formation dans l’activité envisagée et résider ou s’engager à résider dans la zone d’implantation du projet.

Les financements concernent des prêts à court terme, avec des montants compris entre 5 et 20 millions de FCfa. Pour des projets Moyennes Entreprises (individuelles ou collectives) ; des prêts de 36 mois au maximum avec un différé de remboursement en fonction de la nature du projet et des montants de 20 à 50 millions de FCfa pour les projets structurants.

L’Ambassadeur a tenu à rassurer les uns et les autres qu’il n’y aura pas de discrimination dans l’attribution de prêts », il a invité les jeunes à avoir l’esprit entrepreneurial et à saisir cette opportunité afin de réaliser leurs projets. Il a rappelé qu’il s’agit d’un programme à forte dimension sociale d’aide à la réduction de la pauvreté en Côte d’Ivoire par l’investissement des jeunes, partout où ils se trouvent dans le monde.

Infos Sercom


Le 15/10/20 à 21:46
modifié 15/10/20 à 21:46

LES + POPULAIRES

Tournée nationale de sensibilisation : Le ministère en charge de la solidarité apporte un soutien financier à la confédération des victimes des crises ivoiriennes Concours directs d’entrée à l’Ena en 2021(2è étape) : Voici le calendrier des compositions Education nationale : L’ambassadeur de Chine offre des bourses à 110 élèves issus de cinq établissements scolaires