Deuil/Asec mimosas : Un grand dirigeant s’en est allé

Le président Victor Ekra est décédé le mardi 13 octobre. (DR)
Le président Victor Ekra est décédé le mardi 13 octobre. (DR)
Le président Victor Ekra est décédé le mardi 13 octobre. (DR)

Deuil/Asec mimosas : Un grand dirigeant s’en est allé

L’Asec mimosas vient de perdre l’un de ses illustres dirigeants. Président central du club jaune et noir entre 1980 et 1981, Victor Ekra est décédé le 13 octobre dans une clinique à Abidjan. Victor Ekra fait partie des dirigeants qui ont marqué leur passage à la tête du club le plus titré en Côte d’Ivoire, fut-il bref.

Un président humble, très proche des hommes et qui savait donner de la joie aux joueurs. « C’est un président qui donnait de la joie aux joueurs. En son temps, il y a eu beaucoup d’innovations, notamment au niveau des équipements. Il a beaucoup investi et nous a fait rêver. Il savait nous galvaniser pendant les matchs de coupe d’Afrique », a témoigné Koffi Koffi, une gloire du football ivoirien qui a fait les beaux jours des Jaune et noir entre 1981 et 1983.

Amoureux du football en particularité, il s’est également fait, par son humilité et son humanisme, beaucoup d’amis dans le milieu du sport, notamment auprès des journalistes. « Il avait de très bonne relations avec Daniel Compoaré qui lui rendait souvent vite. C’est d’ailleurs par lui que je l’ai connu », raconte Emmanuel Koffi, journaliste à Rfi.

« Il était fondamentalement généreux et avait beaucoup de respect pour l’autre. Il aimait l’Asec. C’est l’un de ceux qui ont apporté beaucoup à ce club. Il fait partie des grands dirigeants de l’Asec. Ces derniers temps je l’ai revu, on avait le même coiffeur. Il se plaignait de ce que le football ivoirien soit divisé aujourd’hui, au lieu de rapprocher. Il me reprochait également de plus chercher à le voir et je lui avais promis de le faire. C’est une grosse perte pour le sport, parce que c’était un exemple d’humilité. Il y a un peu plus d’un mois quand je l’ai vu, il n’avait pas de souci de santé, il avait simplement pris de l’âge », a-t-il poursuivi.

Il faut rappeler qu’après Victor Ekra (1980-1981), trois autres présidents se sont succédé à la tête du club avant l’ère Roger Ouégnin. Il s’agit de Claude Andoh (1981-1983), Touré Mamadou (1983-1987) et Ahoua Kangah (1987-1989).


LES + POPULAIRES

Energie électrique : Le Wapp forme 119 Africains dont 105 Ivoiriens à Abidjan Présidentielle du 31 octobre 2020 : La déclaration de l’Alliance des religions en faveur de la paix en Côte d’Ivoire éducation nationale : Adama Coulibaly offre 10000 kits scolaires dans le N’Zi