Préservation des écosystème des parcs nationaux: Waca et Oipr renfoncent leur capacité de partenariat à travers une signature de convention

Les deux responsables Waca et Oipr posent après la sigentaure de convention (DR)
Les deux responsables Waca et Oipr posent après la sigentaure de convention (DR)
Les deux responsables Waca et Oipr posent après la sigentaure de convention (DR)

Préservation des écosystème des parcs nationaux: Waca et Oipr renfoncent leur capacité de partenariat à travers une signature de convention

Le 14/10/20 à 21:15
modifié 14/10/20 à 21:15
La mise en oeuvre de sa politique en matière de conservation et de restauration des écosystèmes des parcs nationaux, notamment le parc national d'Azagny et celui des îles Éhotilé est au cœur des activités du ministère de l'environnement et du développement durable. Qui à travers l'Office ivoirien des parcs et réserves (oipr) et le programme de gestion du littoral ouest-africain Côte d'Ivoire dénommé "waca" à travers le projet d'investissement pour la résilience des zones côtières ouest-africaines (ucp/waca), viennent de signer une convention.

Les deux structures ont procédé officiellement à la signature de cet accord, dans les locaux de waca sis à Angré 7eme tranche à Cocody, le 14 octobre 2020. C'était en présence de M Kouablan François, directeur de Cabinet, représentant le ministre Seka Seka Joseph, ainsi que les parties prenantes au secteur.

M Ochou Abe Delphin, coordonnateur du projet Waca a indiqué que le dit projet est financé par la banque mondiale pour un montant d'environ 16 milliards de FCfa au bénéfice de la Côte d'Ivoire, sur une période de cinq (05) ans, de 2018 à 2023. Avec pour objectif de développer, de renforcer la résilience des communautés et des zones ciblées de la côte ouest-africaine.

Selon lui, la signature de ce projet, vient en appui à l'oipr de la conservation et la restauration des écosystèmes dans les parcs. Selon François Kouablan le projet est financé à hauteur de 200 millions de Fcfa, sur une période de quatre (4) ans de 2020 à 2023.

A l'en croire, ce projet également à permettre de fédérer les actions en vue de réduire les risques côtiers et renforcer la résilience aux effets néfastes des changements climatiques et des catastrophes naturelles.

Saisissant l'occasion, il a encouragé ce partenariat entre les deux entités. Tout en les invitant à une mise en œuvre efficiente. "Cette collaboration entre deux structures du ministère est a encouragée et doit constituer un exemple à suivre dans la mesure du possible. Mais surtout, je les invite à veiller à la mise en œuvre efficiente de cette convention opportune », a-t-il indiqué. Avant de réitérer ses remerciements à la Banque mondiale qui ne cesse d'accompagner la Côte d'Ivoire dans la mise en oeuvre de nombreux projets de développement.

Le colonel major Tondossama Adama, directeur général de l'oipr, a pour sa part rassuré. Il promet mettre tout en œuvre pour mener à bien toutes les activités inscrites dans le plan d'action en apportant une attention toute particulière à l'appui aux populations de ces aires protégées.

Il faut rappeler que le programme Waca a été établi en réponse à la demande des pays de recevoir une assistance de la Banque mondiale pour les aider dans la gestion de leurs zones côtières en Afrique de l'ouest, en particulier sur les problèmes de risques côtiers(érosion, inondation et pollution).

Le 14/10/20 à 21:15
modifié 14/10/20 à 21:15

LES + POPULAIRES

Examens scolaires/CEPE, BEPC-TO, BAC : Les inscriptions de la session 2021 ouvertes du 19 octobre au 11 décembre 2020 Sécurité alimentaire : ‘’Amour Sans Limite’’ apporte son soutien aux personnes handicapées Don de matériels médicaux: Plus de 25 millions d’équipements aux établissements sanitaires de Treichville