Reconstruction du grand marché de Bouaké : La mairie et Mota Engil Africa signent le contrat du dernier lot

Échange de documents entre un des responsables de Mota Engil Africa et le maire de Bouaké. (DR)
Échange de documents entre un des responsables de Mota Engil Africa et le maire de Bouaké. (DR)
Échange de documents entre un des responsables de Mota Engil Africa et le maire de Bouaké. (DR)

Reconstruction du grand marché de Bouaké : La mairie et Mota Engil Africa signent le contrat du dernier lot

Le 14/10/20 à 12:12
modifié 14/10/20 à 12:12
Le lot B du projet de reconstruction du grand marché de Bouaké a été attribué, après appel d’offres, à l’entreprise portugaise, Mota Engil Africa. Le contrat de concession entre la mairie et Mota Engil Africa a été signé le mardi 13 octobre 2020, à la salle de mariage de la marie de Bouaké, en présence du ministre des Transports, Amadou Koné, cadre de la région de Gbêkê.

Le grand marché de Bouaké parti en fumée en 1998, sortira bel et bien de terre pour le bonheur des populations. Cette œuvre n’aurait pas été possible sans l’appui du Président Alassane Ouattara. Aussi, Nicolas Djibo, maire de la commune, a saisi cette opportunité pour lui exprimer toute sa gratitude.

A l’en croire, les populations de Bouaké et singulièrement les commerçants auront à leur disposition le plus grand marché de l’Afrique de l’ouest. « Il sera bâti sur près de 9 hectares avec plus de 8 000 points de vente », s’est-il réjoui.

Une photo de famille pour immortaliser la cérémonie de signature du contrat. (DR)
Une photo de famille pour immortaliser la cérémonie de signature du contrat. (DR)



Bernado Alexandro, directeur Afrique de Mota Engil, a assuré les autorités et les populations de la capitale de la région de Gbêkê que son entreprise sera à la hauteur de la tâche. « Je voudrais assurer que Mota Engil continuera à travailler ensemble avec les autorités locales pour un Bouaké prospère et moderne avec toutes les conditions de sécurité et de qualité », a-t-il souligné.

Quant au ministre Amadou Koné, il a plaidé auprès des responsables de l’entreprise pour que les sociétés locales puissent bénéficier de contrats de sous-traitance. Il s’est réjoui du fait que près de 700 jeunes auront de l’emploi. « Il faut que vous pensiez aussi à la réalisation de petits projets sociaux au profit des populations », a-t-il insisté auprès du directeur Afrique de Mota Engil.

Bien avant, la projection d’un film institutionnel a permis aux autorités et invités d’apprécier les contours de l’infrastructure. Au dire des concepteurs, la reconstruction du grand marché de Bouaké qui sera financée par la France à travers l’Agence française de développement (Afd), coûtera 40 milliards de FCfa.

Rappelons que le lot A de la reconstruction du grand marché est revenu à l’entreprise française Colas pour les travaux de voirie, réseaux et divers. Le contrat qui a été signé en décembre 2019 entre la mairie de Bouaké et cette entreprise française a permis le démarrage effectif des travaux depuis deux mois pour un taux d’exécution à ce jour de 30%. La fin des travaux du lot A est prévue pour janvier 2021.

Notons que Mota Engil Africa est l’entreprise qui a en charge la construction du nouveau stade de la paix de Bouaké entrant dans le cadre de la Coupe d’Afrique des nations (Can) de football que la Côte d’Ivoire doit organiser en 2023, des quatre stades d’entraînement, ainsi que le village de la Can.



Le 14/10/20 à 12:12
modifié 14/10/20 à 12:12

LES + POPULAIRES

Energie électrique : Le Wapp forme 119 Africains dont 105 Ivoiriens à Abidjan Présidentielle du 31 octobre 2020 : La déclaration de l’Alliance des religions en faveur de la paix en Côte d’Ivoire éducation nationale : Adama Coulibaly offre 10000 kits scolaires dans le N’Zi