Livre : « Le code secret de la Bible », comme un testament

Le Pr Charles Valy Tuho n'a pas eu le temps de faire la promotion de cet ouvrage. (MAD)
Le Pr Charles Valy Tuho n'a pas eu le temps de faire la promotion de cet ouvrage. (MAD)
Le Pr Charles Valy Tuho n'a pas eu le temps de faire la promotion de cet ouvrage. (MAD)

Livre : « Le code secret de la Bible », comme un testament

Le 12/10/20 à 20:44
modifié 12/10/20 à 20:44
« Le code secret de la Bible ». C’est le titre du dernier livre du Pr Charles Valy Tuho décédé le 30 mars 2016. Il a été publié aux éditions CbrLabels-2015. Le dernier livre après ses œuvres à succès : « J’ai vu son visage » (1992), « Tout pour sa gloire » (1994), « Jésus et la paix en Côte d’Ivoire » (1996), « Le combat spirituel au niveau de la nation et de la cité » (Cité), « Les lois du ciel, bien les connaître pour vivre mieux », « Sortez de Babylone » (2008).

C’est l’épouse du défunt, veuve Alex-Michèle Tuho née Ferrant, qui nous a remis cet ouvrage que son mari n’a pas eu le temps de promouvoir. Il est un peu comme un testament spirituel que le professeur laisse aux chercheurs de Dieu. Valérie Tuho, épouse Kwassi, sa fille, cadre de Banque à Dakar, a fait savoir que des exemplaires sont encore disponibles à la librairie Carrefour.

L’ouvrage a été préfacé par le révérend père Martial Darius Yebou du Couvent des dominicains d’Abidjan. Il révèle que le message divin transmis au moyen des paroles bibliques se trouve codé dans son ensemble. Le Pr Charles Valy Tuho a, selon lui, entrepris d’en souligner la grande importance à travers les lignes qu’il a intitulées : « Le code secret de la Bible ».

Il estime que lire la Bible ne consiste pas à en tourner les pages et à s’arrêter à une pensée. La lecture de la Bible doit conduire à découvrir comment elle s’ouvre à notre curiosité ou à notre condition humaine. Il explique, par ailleurs, que le cours de l’histoire montre comment, par une masse critique de personnes possédant la Bible et appliquant ce qu’elle enseigne, une nation est transformée.

Charles Valy Tuho indique, à ce propos, à la page 12 du livre qu’il y a une Bible sous la Bible, mais il est important de souligner qu'elle se lit avec des yeux spirituels et non charnels. Ce qui permet de comprendre tout ce qui dépasse l’entendement humain, d’où le recours à la prière fervente, ardente, dans la vérité, afin que les yeux spirituels du lecteur soient ouverts. Car la vie de tout un chacun se trouve, selon lui, dans la Bible. Il révèle à la page 13 que le code n’est pas révélé à « n’importe qui », c’est une grâce de recevoir cette révélation, pas parce qu’on est mieux que les autres, mais par pure bonté et grâce divine. Pour trouver le code de la Bible, il invite à entrer en intimité profonde avec Dieu. « Il n’y a pas de formule mathématique. Il est révélé à un moment donné, pour une cause précise, un but ».

Il écrit aussi que l’amour de Christ domine tout. Aucune force n’a pouvoir sur l’amour. « Avec un cœur pur, on reçoit le Christ en nous qui nous ouvre les yeux et l’intelligence. Un cœur rempli de haine, de rancune et autres ne peut ouvrir les yeux de la foi ».

C’est l’essentiel de ce que l’on retient en lisant « Le code secret de la Bible ». Les différents chapitres qui le meublent, 12 au total, parlent, entre autres, de la Bible et la foi, la Bible et l’amour, la Bible et le pardon, la Bible et la charité.

Né le 2 janvier 1938 à Napié, Charles Valy Tuho a été professeur, puis recteur de l’Université nationale de Côte d’Ivoire, de 1963 à 1983. Il fut également ambassadeur de la Côte d’Ivoire auprès de l’Union européenne à Bruxelles, de 1980 à 1989. A sa retraite en 1999, il s’est consacré à une Ong engagée dans l’évangélisation et l’action humanitaire : la Fondation Jésus en Afrique dont il était le président fondateur.


Le 12/10/20 à 20:44
modifié 12/10/20 à 20:44

LES + POPULAIRES

Boundiali : La Fondation LONACI offre un logement à la sage-femme Energie électrique : Le Wapp forme 119 Africains dont 105 Ivoiriens à Abidjan Présidentielle du 31 octobre 2020 : La déclaration de l’Alliance des religions en faveur de la paix en Côte d’Ivoire