Accord de partenariat économique: La Côte d’Ivoire et le Royaume-Uni vont signer un Ape intérimaire le 15 octobre

Les ministres Albert Flindé et Moussa Dosso ont rehaussé par leur présence, la rencontre. (Dr)
Les ministres Albert Flindé et Moussa Dosso ont rehaussé par leur présence, la rencontre. (Dr)
Les ministres Albert Flindé et Moussa Dosso ont rehaussé par leur présence, la rencontre. (Dr)

Accord de partenariat économique: La Côte d’Ivoire et le Royaume-Uni vont signer un Ape intérimaire le 15 octobre

Le 11/10/20 à 22:06
modifié 11/10/20 à 22:06
Sauf changement de dernière minute, un Accord de partenariat économique intérimaire (Ape) sera signé le 15 octobre, entre la Côte d’Ivoire et le Royaume-Uni.

L’information a été livrée ce vendredi 9 octobre, par Sylla Kalilou, directeur de cabinet du ministre de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’extérieur, membre de la Commission nationale Ape. C’était au cours d’une séance d’information organisée à l’intention des différents ministères impliqués dans la gestion de ce dossier.

Présidée par le ministre de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’extérieur, Albert Flindé, la rencontre a également enregistré la présence du ministre des Ressources animales et Halieutiques, Moussa Dosso et des représentants des différents ministères.

Selon le Directeur de cabinet du ministre Albert Flindé, la réunion avait pour but d’informer officiellement les ministres dont les départements sont impliqués dans la négociation de cet accord, sur l’état d’avancement du projet, avant sa signature.

Dans une présentation, il a indiqué que l’Ape intérimaire entre la Côte d’Ivoire et le Royaume-Uni se justifie par le fait que la Grande-Bretagne a décidé de sortir de l’Union européenne. « Il fallait un accord de partenariat spécial entre la Côte d’Ivoire et la Grande-Bretagne, puisque cette dernière (la Grande-Bretagne) a décidé de quitter l’Union européenne. Sans cet accord, dès la mise en œuvre du Brexit, les produits en provenance de la Côte d’Ivoire pour le marché britannique, ne pourront plus bénéficier des nombreux avantages dont ils bénéficient jusque-là, sur le marché britannique. Nous avons donc, adapté simplement, l’Ape intérimaire entre la Côte d’Ivoire et l’Union européenne à celui de la Grande-Bretagne », a-t-il expliqué.

Avant d’ajouter : « En s’engageant dans le processus de conclusion d’un Ape avec le Royaume-Uni, la Côte d’Ivoire préserve ainsi, ses acquis sur le marché britannique et maintient les engagements du Royaume-Uni dans l’Ape signé entre la Côte d’Ivoire et l’Union européenne ».

Il a aussi rappelé que le processus de négociation avec la partie britannique a débuté en octobre 2017.

Le ministre Albert Flindé a salué le travail abattu par les experts de la Commission nationale Ape pour atteindre cette étape. « Je voudrais féliciter les experts qui ont su défendre les intérêts de la Côte d’Ivoire, dans ce dossier », a-t-il affirmé.

Dans le même sens, le ministre Moussa Dosso a indiqué qu’il s’agit d’un accord extrêmement important, raison pour laquelle il souhaite qu’il soit effectivement signé à bonne date.


Le 11/10/20 à 22:06
modifié 11/10/20 à 22:06

LES + POPULAIRES

Inondation en période de pluies: Bouaké Fofana en phase avec les maires pour la sensibilisation des populations Violences basées sur le genre : Alliance Ci recadre la lutte dans le sud-Comoé 13 mai : Journée mondiale de l'ingénierie pour l'avenir