Centre de réinsertion des mineurs de Bouaké: Les premiers pensionnaires reçoivent leurs diplômes de fin de formation

La première promotion du Crm-B fière de brandir leur parchemin après 10 mois de formation. (Charles Kazoni)
La première promotion du Crm-B fière de brandir leur parchemin après 10 mois de formation. (Charles Kazoni)
La première promotion du Crm-B fière de brandir leur parchemin après 10 mois de formation. (Charles Kazoni)

Centre de réinsertion des mineurs de Bouaké: Les premiers pensionnaires reçoivent leurs diplômes de fin de formation

Le 11/10/20 à 13:39
modifié 11/10/20 à 13:39
Placée sous le thème : « Occupation saine, une réponse à la resocialisation des jeunes au contact du système judiciaire », la première journée porte ouverte du Centre de réinsertion des mineurs de Bouaké (Crm-B), sis au quartier Kennedy, a eu lieu le 9 octobre 2020.

Cette journée a été l’occasion pour les responsables dudit centre de célébrer la première promotion composée de 30 jeunes pensionnaires, en présence de Béatrice Durant, de la Fondation Children Of Africa, représentante de la Première dame, Dominique Ouattara. Au cours de cette journée, ce sont 30 jeunes dont 15 filles qui ont reçu leurs parchemins de fin de formation.

Dans son propos, Arnaud Bergson Konan, directeur du Crm-B, a révélé que c’est au terme de dix mois de formation en couture mixte, coiffure homme et dame, informatique et métier à tisser que ces pensionnaires ont vu leurs efforts récompensés.

Mais que de chemins parcourus, a-t-il dit, par ces pensionnaires au cours de cette période. « Ils ont opéré un changement notable dans leur comportement. Ils ont montré leur motivation pour l’apprentissage et par-dessus tout, ils ont transformé leur goût pour le gain facile ou immédiat en goût de l’effort », s’est-il réjoui.

Tout en faisant remarquer que c’est le système pédagogique du Crm-B qui conduit l’enfant à être le principal acteur de sa resocialisation. « Pendant son séjour, il est occupé sainement, responsabilisé, initié à l’apprentissage d’un métier, éduqué aux habiletés sociales. Tout ceci avec l’encadrement et l’accompagnement d’un personnel expérimenté et motivé », a révélé le directeur du Crm-B.

Béatrice Durant, de la Fondation Chilfren Of Africa, représentante de la Première dame, Dominique Ouattara, apprécie les travaux réalisés par cette première promotion à travers cette exposition-vente. (Charles Kazoni)
Béatrice Durant, de la Fondation Chilfren Of Africa, représentante de la Première dame, Dominique Ouattara, apprécie les travaux réalisés par cette première promotion à travers cette exposition-vente. (Charles Kazoni)



Cette satisfaction d’Arnaud Bergson Konan a été corroborée par la présentation du fruit de l’apprentissage des pensionnaires. Les personnalités et invités ont été subjugués par le résultat obtenu en seulement 10 mois de formation. A travers un défilé de mode, ils ont apprécié les tenues de ville et traditionnelles que ces pensionnaires ont confectionnées.

A travers des sketches, des contes et des ballets, ils ont fait la démonstration qu’ils ont désormais une tête pleine de connaissances car l’apprentissage est soutenu par un programme d’alphabétisation. D’ailleurs, au nom des pensionnaires, Victorine N’Dah a traduit toute sa reconnaissance à la Première dame, Dominique Ouattara pour leur avoir offert ce cadre exceptionnel qui a permis leur prise de conscience afin de se prendre eux-mêmes en charge.

Après avoir vu ces excellents résultats, Béatrice Durant, au nom de la Première Dame Dominique Ouattara, a exprimé toute sa satisfaction aux responsables du centre. Aussi a-t-elle tenu à donner de sages conseils à ses filleuls. « Que cette formation que vous avez reçue reste toujours votre référent dans la vie active. Ne baissez pas les bras. Soyez des ambassadeurs en donnant l’exemple », a-t-elle indiqué.

Pour sa part, Marguerite Adjoua Goun, directrice de la Protection judiciaire de l’enfance et de la jeunesse (Pjej), tire toute sa satisfaction dans le fait qu’elle a été témoin oculaire de leur transformation. « Après seulement dix mois passés dans ce centre, ces jeunes font des merveilles dans les domaines de l’informatique, de la coiffure, du tissage de pagne, etc. », a-t-elle témoigné. D’où sa gratitude à l’endroit de la Première dame. « Nous ne la remercierons jamais assez pour cette opportunité offerte aux jeunes qu’on croyait à jamais perdus pour notre société », a-t-elle avoué.

Rappelons que le Crm-B qui est placé sous la tutelle du ministère de la Justice et des Droits de l’homme, est l’œuvre de Dominique Ouattara, présidente de la Fondation Children Of Africa. Ce centre a été inauguré le 5 décembre 2019. Dès son ouverture, le centre a accueilli 49 jeunes pour une capacité d’accueil de 80 places.



Le 11/10/20 à 13:39
modifié 11/10/20 à 13:39

LES + POPULAIRES

Energie électrique : Le Wapp forme 119 Africains dont 105 Ivoiriens à Abidjan Présidentielle du 31 octobre 2020 : La déclaration de l’Alliance des religions en faveur de la paix en Côte d’Ivoire éducation nationale : Adama Coulibaly offre 10000 kits scolaires dans le N’Zi