Cohésion sociale : Les populations sensibilisées à la culture de la paix

De gauche à droite, Yao AKissi Cedia Christelle, Touré Souleymane, le représentante du maire de Koumassi, Kourouma Rokia, l’une des marraines de l’Ong ont instruite l’assistance sur les notions de paix.
De gauche à droite, Yao AKissi Cedia Christelle, Touré Souleymane, le représentante du maire de Koumassi, Kourouma Rokia, l’une des marraines de l’Ong ont instruite l’assistance sur les notions de paix.
De gauche à droite, Yao AKissi Cedia Christelle, Touré Souleymane, le représentante du maire de Koumassi, Kourouma Rokia, l’une des marraines de l’Ong ont instruite l’assistance sur les notions de paix.

Cohésion sociale : Les populations sensibilisées à la culture de la paix

Le 11/10/20 à 09:24
modifié 11/10/20 à 09:24
Préserver vaille que vaille le climat de paix en Côte d’Ivoire. C’est l’un des objectifs que s’est assigné l’Ong ‘‘Voix De Femme’’. Portée par cet idéal, cette structure, sous l’action de sa présidente, Yao AKissi Cedia Christelle a initié depuis le 22 septembre, une campagne de sensibilisation qui a débuté à la mairie de Yopougon.

Elle et son équipe ont également animé des tables rondes dans les communes de Attécoubé, Adjanmé, Abobo et Bingerville en vue d’appeler les populations ivoiriennes à préserver la paix, valeur qui était chère au père fondateur de la Côte d’Ivoire moderne, Félix Houphouët-Boigny. La mairie de Koumassi a abrité, vendredi dernier, la dernière plateforme de ses échanges et discussions avec pour thème : « J’aime mon Pays ; je participe à la paix ».

A cette occasion, Yao AKissi Cedia Christelle a déclaré que la Côte d’Ivoire ne peut se développer et attirer les investisseurs que dans un climat apaisé. Elle a donc invité tous ses concitoyens à s’évertuer dans leurs actions de tous les jours, notamment en cette période électorale pour consolider la cohésion sociale, l’union et la fraternité pour un pays plus stable et prospère.

La présidente de l’Ong ‘‘Voix De Femme’’ a rappelé que sa structure milite aussi pour l’éradication des violences dans les sphères publiques et privés de façon générale, et plus précisément des violences faites aux femmes et aux enfants.

Kourouma Rokia, l’une des marraines de cet Ong, dans son intervention, avait invité les personnalités autour de la table à des débats francs et sincères. Les panelistes, dans leurs argumentaires, ont unanimement soutenu qu’il est urgent de maintenir un environnement de paix, notamment en période électorale.

C’est le député Touré Souleymane qui a représenté le maire de Koumassi, Ibrahima Cissé Bakongo à cette rencontre.


Le 11/10/20 à 09:24
modifié 11/10/20 à 09:24

LES + POPULAIRES

Mérite féminin : La rédactrice en chef de Fraternité Matin félicitée par Ramata Ly-Bakayoko Violences basées sur le genre : 10 000 signatures attendues pour dire non ! Journée internationale de l’élimination de la violence à l’égard des femmes : La déclaration du CNDH