Fraternité matin : La direction et les employés s’engagent pour une convention unique

De gauche à droite: Soh Aka Patrice (délégué du personnel); Serge Abdel Nouho (directeur général adjoint); Jeanne D'Arc Wrong (déléguée du personnel) et Koné Cheik Ahmed (directeur administratif et financier) présentant chacun une copie des résultats des travaux sur la convention unique. (Joséphine Kouadio)
De gauche à droite: Soh Aka Patrice (délégué du personnel); Serge Abdel Nouho (directeur général adjoint); Jeanne D'Arc Wrong (déléguée du personnel) et Koné Cheik Ahmed (directeur administratif et financier) présentant chacun une copie des résultats des travaux sur la convention unique. (Joséphine Kouadio)
De gauche à droite: Soh Aka Patrice (délégué du personnel); Serge Abdel Nouho (directeur général adjoint); Jeanne D'Arc Wrong (déléguée du personnel) et Koné Cheik Ahmed (directeur administratif et financier) présentant chacun une copie des résultats des travaux sur la convention unique. (Joséphine Kouadio)

Fraternité matin : La direction et les employés s’engagent pour une convention unique

Le 08/10/20 à 14:25
modifié 08/10/20 à 14:25
Rompre la chaîne de l’inégalité salariale en alignant tous les employés de la Société nouvelle de presse et d’édition de Côte d’Ivoire (Snpeci – Groupe Fraternité Matin) sur une convention salariale unique, remobiliser les travailleurs et améliorer la productivité de l’entreprise. Tels sont les objectifs poursuivis par les délégués du personnel et les quatre syndicats, qui ont procédé, jeudi dernier, à Adjamé, à la salle de conférences de l’entreprise, à la restitution des résultats de leurs réflexions à la direction générale.

S’il s’est réjoui d’avoir entre les mains le projet de convention unique, le directeur général adjoint de la Snpeci, Abdel Nouho Serge, qui représentait le directeur général Venance Konan, a assuré qu’il ne sera heureux que lorsque cette convention sera effectivement appliquée.

La séance de travail entre le DGA, les délégués du personnel et syndicaux. (Joséphine Kouadio)
La séance de travail entre le DGA, les délégués du personnel et syndicaux. (Joséphine Kouadio)



Pour ce faire, il a instruit son Directeur administratif et financier, Koné Cheik Ahmed, d’analyser la convention pour s’assurer qu’elle prend en compte les problématiques actuelles de gestion des ressources humaines et d’en déterminer l’impact financier. L’objectif à court terme est de prendre en compte les effets induits de la convention, dans la mesure du possible, dès la nouvelle année fiscale.

En outre, une plateforme employeur et employés sera mise en place qui travaillera à trouver le modus operandi approprié. « Si l’on se met au travail, on est capable d’ici deux ans, de relever l’entreprise et de penser davantage aux employés », a assuré Abdel Nouho Serge, qui rêve d’un nouveau départ.

Pour rappel, le séminaire du 13 au 15 mars 2020, au terme duquel le projet de convention a été rédigé, avait dénoncé les inégalités de traitements entre employés de la même entreprise du fait de l’existence de conventions différentes : celle des travailleurs de la Technique, celle de l’Administration et celle de la Rédaction.

Les délégués du personnel et syndicaux ont travaillé à actualiser un projet qui avait été élaboré depuis plusieurs années par la direction des ressources humaines.



Le 08/10/20 à 14:25
modifié 08/10/20 à 14:25

LES + POPULAIRES

Examens scolaires/CEPE, BEPC-TO, BAC : Les inscriptions de la session 2021 ouvertes du 19 octobre au 11 décembre 2020 Sécurité alimentaire : ‘’Amour Sans Limite’’ apporte son soutien aux personnes handicapées Don de matériels médicaux: Plus de 25 millions d’équipements aux établissements sanitaires de Treichville