Eléphants : Gervinho, le feu follet qu’on croyait perdu

L'international ivoirien Gervinho. (DR)
L'international ivoirien Gervinho. (DR)
L'international ivoirien Gervinho. (DR)

Eléphants : Gervinho, le feu follet qu’on croyait perdu

Le 07/10/20 à 23:12
modifié 07/10/20 à 23:12
On ne l’avait plus vu depuis novembre 2017, depuis l’élimination des Éléphants de la course au Mondial 2018 (0-2 contre le Maroc). Gervinho (33 ans, 84 sélections, 22 buts) retrouve les Éléphants pour deux matches amicaux : contre la Belgique (le 8 octobre), puis le Japon (le 13 octobre).

« L’Éléphant » qu’on croyait définitivement perdu pour la Côte d’Ivoire est certainement l’un des joueurs dont le retour en sélection nationale devrait faire du bien au sélectionneur Patrice Beaumelle, mais aussi aux aficionados.

« Je suis content de revoir Gervinho en sélection. C’est lui qui a été l’un des premiers joueurs à m’avoir accueilli en sélection. Il est l’une des personnes qui m’ont convaincu de venir jouer pour la Côte d’Ivoire. Nous allons sûrement faire des merveilles », estime Wilfried Zaha, l’attaquant ivoirien de Crystal Palace.

L’attaquant de Parme, lui, ne cache pas sa joie d’être à ce regroupement et de pouvoir servir sa patrie. « Pour le pays, je suis prêt à consentir le sacrifice. C’est mon devoir d’être là lorsque le drapeau m’appelle », déclare-t-il.

Arrivé depuis les premières heures du regroupement à Bruxelles, Gervinho va sûrement apporter une plus-value au jeu de l’équipe. Ses qualités techniques, sa vitesse et son influence sur le jeu font de lui un joueur important du système de jeu de l’équipe.

Buteur et passeur, Gervinho est surtout un excellent animateur de couloirs. Tantôt à gauche, tantôt à droite, il peut régaler le public par ses gris-gris et autres gestes de classe qui ont souvent permis à la Côte d’Ivoire de prendre le dessus dans les dernières minutes.

C’est un joueur expérimenté que le public ne cessait de réclamer et que Beaumelle a sollicité pour tirer la locomotive. « Le plus important, c’est le fait qu’il soit présent et décidé à mettre son expérience au service de l’équipe », confie l’ancien homme de main d’Hervé Renard.

Contrairement à son prédécesseur qui ne voulait pas de lui, malgré ses états de service, Beaumelle, lui, compte se servir de l’ancien joueur d’Arsenal et de Lille pour mener à bien sa mission. « Pourquoi se priver de joueurs comme Gervinho ? Je suis ses performances. Tant que je peux compter sur lui comme soldat, je n’hésiterai à aller vers lui », a poursuivi le technicien français.

Pour l’instant, sur le terrain, l’ambiance entre l’ancien capitaine et ses coéquipiers est au beau fixe.


Le 07/10/20 à 23:12
modifié 07/10/20 à 23:12

LES + POPULAIRES

Energie électrique : Le Wapp forme 119 Africains dont 105 Ivoiriens à Abidjan Présidentielle du 31 octobre 2020 : La déclaration de l’Alliance des religions en faveur de la paix en Côte d’Ivoire éducation nationale : Adama Coulibaly offre 10000 kits scolaires dans le N’Zi