Port autonome d'Abidjan : Le nouveau statut des dockers en application dès le 1er janvier 2021

Le ministre Amadou Koné a annoncé l’application effective du décret portant statut des dockers. (DR)
Le ministre Amadou Koné a annoncé l’application effective du décret portant statut des dockers. (DR)
Le ministre Amadou Koné a annoncé l’application effective du décret portant statut des dockers. (DR)

Port autonome d'Abidjan : Le nouveau statut des dockers en application dès le 1er janvier 2021

Le 06/10/20 à 13:28
modifié 06/10/20 à 13:28
Les travaux relatifs au décret n° 2019-102 du 30 janvier 2019 portant statut particulier des dockers en Côte d’Ivoire sont quasiment achevés. Et dès le 1er janvier 2021, il entrera effectivement en vigueur.

Cette annonce faite par le ministre des Transports le lundi 5 octobre, à l’occasion de la cérémonie de pose de la première pierre des travaux de réalisation des superstructures du deuxième terminal à containers, a été saluée par des cris de joie et des remerciements des dockers qui ont aussi remercié le Président de la République, Alassane Ouattara.

Pour avoir fait, nombreux, le déplacement afin de ne pas se faire conter l’évènement, ces acteurs du secteur portuaire fondent beaucoup d’espoir dans ce décret. Lequel vise, en effet, à améliorer leurs conditions de vie et de travail et à redéfinir, conformément aux standards internationaux, les conditions d’accès à la profession de docker, entre autres.

« Au nom de ces travailleurs directs et indirects estimés à plus de 75 000 au Port autonome d’Abidjan et 15 000 au Port de San Pedro, vous avez bien voulu signer le décret portant statut des dockers. Ce texte vient contribuer au rayonnement des ports d’Abidjan et de San Pedro. Les travailleurs en sont vraiment heureux », a affirmé le ministre Amadou Koné qui a exprimé la gratitude de l’ensemble du monde des transports au Président de la République pour l’estimable bénéfice que ce secteur tire de toutes les actions politiques, diplomatiques et économiques depuis son accession à la magistrature suprême, pour construire une nation plus prospère et émergente.

Selon le ministre des Transports, le personnel du Paa est d’autant heureux que les profondes réformes entreprises ont permis au port d’Abidjan d’être, aujourd’hui, le deuxième port le plus important en termes de trafic en Afrique subsaharienne.

Saisissant cette occasion, Amadou Koné a plaidé pour une seconde phase d’investissements, en vue de réaliser un projet plus ambitieux ; à savoir le contournement de la ville d’Abidjan. « Le Premier ministre nous a instruit à l’effet de travailler avec le Bnetd pour contourner la ville d’Abidjan. Bientôt, il vous sera présenté le projet de contournement de la ville d’Abidjan. Incluant un ouvrage important du franchissement du Canal de Vridi, ce projet permettra ainsi de rallier Petit-Bassam à Pk24 sur l’autoroute du Nord, en passant par Jacqueville. Il sera fait avec l’appui de la Banque mondiale et du Mcc.

Dans cinq ans, le Port autonome et la ville d’Abidjan pourront fonctionner ensemble, concomitamment, sans que le poumon de l’économie ivoirienne soit asphyxié quand la fluidité à Abidjan sera une réalité », a-t-il fait savoir. Non sans souligner que « le Port autonome d’Abidjan représente 90% des échanges entre la Côte d’Ivoire et le monde extérieur et les pays de l’hinterland (Ndlr : Burkina Faso, Mali et Niger)».

Évoquant l’impact de la Covid-19 sur les activités portuaires, Amadou Koné s’est voulu rassurant : « La crise n’a pas gravement perturbé les activités au Port autonome d’Abidjan qui a seulement enregistré 6% de pertes qui seront rattrapées d’ici la fin de l’année ».

Le ministre des Transports s’est, par ailleurs, prononcé sur la prochaine présidentielle qui occupe, depuis quelque temps, le devant de l’actualité politique et les causeries ici et là. Sur ce point, il a assuré le candidat Alassane Ouattara de sa réélection.

« Il y a ceux qui bavardent et ceux qui travaillent ; il y a ceux qui détruisent et ceux qui construisent. Au-delà de ce que nous ressentons tous dans le pays, je peux vous assurer qu’en tant que croyant, il y a un Dieu pour les justes et pour ceux qui travaillent pour l’intérêt général. Nous sommes persuadés que grâce au bon Dieu, tout se passera bien et vous serez le prochain Président réélu pour conduire le pays », a tranché Amadou Koné.



Le 06/10/20 à 13:28
modifié 06/10/20 à 13:28

LES + POPULAIRES

Inondation en période de pluies: Bouaké Fofana en phase avec les maires pour la sensibilisation des populations Violences basées sur le genre : Alliance Ci recadre la lutte dans le sud-Comoé 13 mai : Journée mondiale de l'ingénierie pour l'avenir