Traité de l’amitié ivoiro-burkinabè : Alcide Djédjé rafle le grand prix d’honneur

L’ex-ministre Alcide Djédjé (à gauche) recevant son trophée. (DR)
L’ex-ministre Alcide Djédjé (à gauche) recevant son trophée. (DR)
L’ex-ministre Alcide Djédjé (à gauche) recevant son trophée. (DR)

Traité de l’amitié ivoiro-burkinabè : Alcide Djédjé rafle le grand prix d’honneur

Le 04/10/20 à 20:31
modifié 04/10/20 à 20:31
L’ancien ministre des Affaires étrangères, Alcide Djédjé, est reconnu pour son activisme diplomatique en faveur de son pays et de la sous-région. Il a été distingué par la Convergence des peuples pour la promotion du traité d’amitié et de coopération ivoiro-burkinabè (Coptac), lors de la 4e édition de ses journées qui se sont achevées le 3 octobre à l’hôtel Ivotel d’Abidjan.

Coptac est une Ong qui œuvre à promouvoir le Traité d’amitié et de coopération ivoiro-burkinabè. Elle travaille à l’amélioration des relations entre les deux pays voisins à tous les niveaux, notamment dans la lutte contre le terrorisme.

Alcide Djédjé qui est récompensé pour ses actions en faveur du renforcement et la promotion du traité de coopération entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso a reçu son trophée des mains de l’ex Premier ministre burkinabè Luc Adolphe Tiao, lors d’un dîner gala qui a clôturé le rendez-vous.

« Je suis très heureux pour ce prix qui m’a été décerné. C’est la marque de la confiance des uns et des autres en notre travail à tant que diplomate. Je dédie ce prix à leurs Excellences Alassane Ouattara et Roch Marc Christian Kaboré pour leur vision commune à renforcer les liens d’amitié et de fraternité de nos deux pays », a déclaré le récipiendaire.

Le président du Coptac, Désiré Yaméogo, a salué l’entregent, le dynamisme et la parfaite maîtrise des questions de diplomatie et d’intégration du diplomate ivoirien. Comme Alcide Djédjé, trente grandes figures du monde des arts, de la culture, du secteur privé et de la diplomatie ont été honorées.

Parmi elles, le maire de Koumassi, Cissé Ibrahima Bacongo, qui a eu le titre de meilleur manager communal. La présidente du Conseil national des droits de l’homme de Côte d’Ivoire (Cndhci), Namizata Sangaré, a été désignée meilleure actrice pour la défense des droits de l’Homme.

Le Magnific, de son vrai nom Bah Jacques Sylvère, a, lui, remporté le prix du meilleur humoriste pour l’intégration, tandis que directeur général de la Poste de Côte d’Ivoire, Isaac Gnamba-Yao, a été reconnu comme meilleur manager dans l’innovation postale.

Civisme et sécurité ont été les deux mots à l’honneur à cette édition


Le 04/10/20 à 20:31
modifié 04/10/20 à 20:31

LES + POPULAIRES

Examens scolaires/CEPE, BEPC-TO, BAC : Les inscriptions de la session 2021 ouvertes du 19 octobre au 11 décembre 2020 Sécurité alimentaire : ‘’Amour Sans Limite’’ apporte son soutien aux personnes handicapées Don de matériels médicaux: Plus de 25 millions d’équipements aux établissements sanitaires de Treichville