Piscine municipale de Bouaké : Le complexe relooké sera baptisé Amadou Gon Coulibaly

Les autorités présentes à la cérémonie ont tenu à immortaliser l’événement. (DR)
Les autorités présentes à la cérémonie ont tenu à immortaliser l’événement. (DR)
Les autorités présentes à la cérémonie ont tenu à immortaliser l’événement. (DR)

Piscine municipale de Bouaké : Le complexe relooké sera baptisé Amadou Gon Coulibaly

Le 30/09/20 à 09:58
modifié 30/09/20 à 09:58
Dans huit mois, la célèbre piscine municipale de Bouaké renaîtra de ses cendres. Placé sous le parrainage du Premier ministre Hamed Bakayoko, les travaux de réhabilitation de cette infrastructure vieille de plusieurs dizaines d’années ont été lancés le 25 septembre, en présence d’Amadou Koné, ministre des Transports, fils de la région de Gbêkê, et de Danho Paulin, ministre des Sports.

Il a été suivi par le dévoilement de la stèle en hommage au défunt Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly. « Nous remercions le Premier ministre Hamed Bakayoko, à travers lui le Président de la République, Alassane Ouattara, qui ont autorisé la poursuite de ce chantier qui tient à cœur à tous les Bouakéens », s’est réjoui le ministre des Transports.

Toutefois, si l’on en croit Amadou Koné, la piscine ne se limitera pas au sport. « C’est un projet intégré qui consiste à créer un lieu de vie à Bouaké. Pas seulement par nostalgie, mais parce que c’est devenu un besoin pressant pour les populations de Bouaké et tous ceux qui y viennent pour des séjours. En somme, c’est un complexe de loisir qui épouse l’air du temps.

Danho Paulin, lui, en a profité pour avancer quelques chiffres. « La piscine sera reconstruite à hauteur de 500 millions de FCfa. Par contre, le complexe qui sera bâti sur une superficie de deux hectares coûtera 4 milliards de FCfa. C’est un financement de l’État de Côte d’Ivoire autorisé par le Président de la République », a-t-il indiqué.

L’histoire d’une piscine

La piscine municipale de Bouaké a connu son temps glorieux de 1963 à 1980. Elle était perçue comme le « cœur » de la ville. Repère du célèbre Orchestre de la fraternité ivoirienne (Ofi), elle a servi de cadre à plusieurs soirées et cérémonies officielles telles que la soirée de gala de mariage de Maurice Yaméogo, à l’époque Président de la Haute-Volta, ou encore celle offerte à Mobutu Sese Seko, alors Président du Zaïre, en visite officielle en Côte d’Ivoire.

Malheureusement depuis 1980, la célèbre piscine municipale qui a rayonné au-delà des limites territoriales de Bouaké a connu un déclin jusqu’à ce que ce haut lieu de rencontre et d’échange ferme définitivement ses portes.

La crise militaro-politique n’a pas arrangé les choses. Et ce mythique espace est devenu le repère des repris de justice, des bandits de tout acabit et un exutoire pour les drogués. Avec le lancement des travaux, c’est le « cœur » de Bouaké qui va reprendre son rythme cardiaque.


Le 30/09/20 à 09:58
modifié 30/09/20 à 09:58

LES + POPULAIRES

Energie électrique : Le Wapp forme 119 Africains dont 105 Ivoiriens à Abidjan Présidentielle du 31 octobre 2020 : La déclaration de l’Alliance des religions en faveur de la paix en Côte d’Ivoire éducation nationale : Adama Coulibaly offre 10000 kits scolaires dans le N’Zi