Région du Bélier: Le conseil régional veut s’attaquer aux freins de l'aménagement et du développement

Le conseil régional du bélier. (DR)
Le conseil régional du bélier. (DR)
Le conseil régional du bélier. (DR)

Région du Bélier: Le conseil régional veut s’attaquer aux freins de l'aménagement et du développement

Pour une gouvernance spatiale de la région du Bélier dont il est le président du conseil, Yéboué Kouamé-Kouassi Pascal a décidé de projeter le développement de son territoire sur les 20 prochaines années à travers un document.

A l'effet de s'offrir cet outil d'aide à la décision pour éviter de naviguer à vue, ses conseillers et lui ont officiellement lancé, le 29 septembre, l'élaboration d'un schéma régional d'aménagement et de développement du territoire.

Ce nouveau schéma vient remplacer le premier Plan stratégique de développement qui a expiré en 2019. Il va prendre en compte les insuffisances majeures constatées dans la région du Bélier qui se résument en 11 points. Ces insuffisances se présentent comme de véritables freins au développement économique et social de cette région aux énormes potentialités agricoles.

Il s'agit, notamment, de l'insuffisance d'infrastructures routières de qualité. Toute chose qui ne facilite pas l'écoulement des productions agricoles et rend pénible la circulation à l'intérieur de la région.

À cela s'ajoutent un déficit en matière d'équipements structurants de rayonnement régional (hôpitaux, écoles...), une insuffisance d'infrastructures de base (eau, électricité, transport...), une absence d'industries de transformation; ce qui ne permet pas de mettre en place une politique d'emploi régional appropriée.

Le document devra également relever les défis liés aux fortes pressions sur les terres, en particulier sur les forêts avec leur corollaire, la réduction de la qualité et de la quantité des services environnementaux (contrôle du micro climat, érosion, biodiversité...) fournis par ces forêts.

Le préfet de Didiévi, Djiké Raymond Claude, représentant le préfet de la région du Bélier et qui a présidé cette cérémonie, a, quant à lui, mis en relief deux autres défis majeurs qui devront être pris en compte par N'Draman Roger, président du cabinet privé choisi pour mener les études pendant six mois, afin de produire ledit document.

Il s'agit des feux de brousse récurrents dans la région du Bélier, avec ses conséquences dramatiques tant en perte en vie humaine qu'en destruction de biens.

Le second défi étant l'orpaillage clandestin qui prospère dans la région, avec ses impacts sur l'environnement et donc sur le développement d'une agriculture durable.

Pour le président du conseil régional, Yéboué Pascal, la gestion d'une collectivité requiert de ses dirigeants une vision du développement de l'entité décentralisée sur un terme, pour éviter de naviguer à vue.

"A travers ce schéma, la région du Bélier souhaite prendre sa place dans la dynamique nationale par la valorisation de ses ressources, ce qui se traduira par la maîtrise de son territoire et une meilleure répartition des ressources à tous ses citoyens", a-t-il relevé. Avant d'indiquer que la gestion du foncier rural constitue, à ses yeux, une préoccupation majeure.

N'DRI CÉLESTIN


LES + POPULAIRES

Mérite féminin : La rédactrice en chef de Fraternité Matin félicitée par Ramata Ly-Bakayoko Violences basées sur le genre : 10 000 signatures attendues pour dire non ! Journée internationale de l’élimination de la violence à l’égard des femmes : La déclaration du CNDH