Hydraulique: La première phase du projet d’alimentation en eau potable de Sinfra et Gagnoa inaugurée

Alassane Ouattara, le Chef de l'Etat, lors de l'inauguration. (DR)
Alassane Ouattara, le Chef de l'Etat, lors de l'inauguration. (DR)
Alassane Ouattara, le Chef de l'Etat, lors de l'inauguration. (DR)

Hydraulique: La première phase du projet d’alimentation en eau potable de Sinfra et Gagnoa inaugurée

Par CICG
Le 25/09/20 à 12:46
modifié 25/09/20 à 12:46
Dans le cadre de la visite d’Etat qu’il effectue dans la Région de la Marahoué, le Président de la République, Alassane Ouattara a inauguré, le jeudi 24 septembre 2020 à Sinfra, la première phase du projet d’alimentation en eau potable des régions de Sinfra et Gagnoa, rendant accessible l’eau potable à 35 villages de ces localités.

« En attendant la fin des travaux de construction du château d’eau de Sinfra, une solution d’urgence a été pensée pour soulager rapidement les populations qui vivent une grave pénurie d’eau. Il s’agit de raccorder directement Sinfra au fleuve Bandama à partir de Zambakro. Et cette solution bénéficie à 35 villages situés sur l’axe Zambakro - Sinfra – Gagnoa », a indiqué le ministre de l’Hydraulique, Laurent Tchagba.

Colette N’Takpé est reconnaissante au Président de la République. « Grâce au Président Alassane Ouattara, les femmes du quartier Municipal de Sinfra n’iront plus au marigot ou au puits chercher de l’eau sale. Désormais, nous avons de l’eau potable dans nos maisons. Nos enfants ne seront plus malades ».

Selon le ministre de l’Hydraulique, la deuxième phase de ce projet sera la construction de neuf châteaux d’eau pour renforcer la distribution d’eau et le ravitaillement de 72 autres villages. Et la troisième phase portera sur la réalisation de travaux divers, dont la fourniture et la pose d’environ 400 km de conduits de distribution, de même que la réalisation de 1500 branchements sociaux.

A terme, ce projet permettra de raccorder 120 villages en 2020. Ce qui profitera à environ 412 556 personnes, dont 152 955 dans le département de Sinfra.

Estimé à 73 702 000 000 de FCFA, le projet est financé par l’Etat de Côte d’Ivoire et le Trésor français.


Par CICG
Le 25/09/20 à 12:46
modifié 25/09/20 à 12:46

LES + POPULAIRES

Justice : Yodé et Siro devant le procureur de la République jeudi Journée Internationale des Personnes Handicapées : Le CNDH invite l’Etat à élaborer un document de politique nationale Journée internationale des personnes handicapées: Déclaration du gouvernement relative à la 28e édition de la Jmph célébrée jeudi