Lutte contre la pauvreté : Une Ong allemande sur tous les fronts à Bambalouma

De gauche à droite : Le ministre Moussa Dosso, le DREN de Mankono, la présidente de l’ONG NGH, Mme Angelica Saavedra, l’Ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne, Ingo Herbert et M. Detoh Alexis de l'ONG-NGH Côte d’Ivoire. (Sercom)
De gauche à droite : Le ministre Moussa Dosso, le DREN de Mankono, la présidente de l’ONG NGH, Mme Angelica Saavedra, l’Ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne, Ingo Herbert et M. Detoh Alexis de l'ONG-NGH Côte d’Ivoire. (Sercom)
De gauche à droite : Le ministre Moussa Dosso, le DREN de Mankono, la présidente de l’ONG NGH, Mme Angelica Saavedra, l’Ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne, Ingo Herbert et M. Detoh Alexis de l'ONG-NGH Côte d’Ivoire. (Sercom)

Lutte contre la pauvreté : Une Ong allemande sur tous les fronts à Bambalouma

Le 24/09/20 à 19:14
modifié 24/09/20 à 19:14
La construction d’une école primaire, la réhabilitation d’un centre de santé avec apport d’équipements médicaux et l’initiation à la gestion des projets à participation communautaire, etc. Voilà l’ensemble des travaux réalisés par l’Ong allemande Ngh Allemagne en collaboration avec sa représentation en Côte d’Ivoire à Bambalouma, village situé à 9 km de Kongasso, dans le département de Mankono.

L’activité a été possible grâce à l’appui du ministère de la Coopération allemande et de la Fondation Bingo. La cérémonie de remise officielle s’est déroulée le vendredi 18 septembre 2020.

L’Epp Bambalouma est composée, entre autres, de deux bâtiments, d’un bureau du équipé du directeur; d’une cantine de 150 places entièrement équipée. Il y a aussi une école maternelle de 3 classes et le bureau du directeur. Il faut ajouter que toutes ces infrastructures sont alimentées à l’énergie solaire.

De gauche à droite : Le colonel Kangbé de Bambalouma, le Sous-préfet de Kounahiri, le président de la Mutuelle de Bambalouma, le DREN de Mankono, Alimata Koné de l’ONG NGH Côte d‘Ivoire, l’Ambassadeur d’Allemagne, Ingo Herbert, Mme Saavedra, M. Detoh Alexis, M. le ministre Moussa Dosso et le Préfet de Kounahiri. (Sercom)
De gauche à droite : Le colonel Kangbé de Bambalouma, le Sous-préfet de Kounahiri, le président de la Mutuelle de Bambalouma, le DREN de Mankono, Alimata Koné de l’ONG NGH Côte d‘Ivoire, l’Ambassadeur d’Allemagne, Ingo Herbert, Mme Saavedra, M. Detoh Alexis, M. le ministre Moussa Dosso et le Préfet de Kounahiri. (Sercom)



D’un autre côté, la population de la localité a bénéficié d’autres séries de formations axées sur le développement local, toujours dans le cadre de cette collaboration. Il s’agit, entre autres, de la création de sociétés coopératives, de la technique de fabrication d’engrais organique, du traitement de l’eau à domicile et de la création de champ et de jardin potager communautaires.

A cela s’ajoute le changement de comportement des villageois. Désormais, ce village est classé apte « Fin de défécation à l’air libre » ( Fdal). Et cela, à l’issue d’une formation à l’Assainissement total piloté par la communauté (l’Atpc).

Source : Sercom



Le 24/09/20 à 19:14
modifié 24/09/20 à 19:14

LES + POPULAIRES

Résurgence de la Covid-19: 246 nouveaux cas enregistrés en Côte d’Ivoire 15e Synode ordinaire de l’Emuci: La prise en charge des veuves et des orphelins au cœur des recommandations Mankono: Un concours inter-écoles pour lutter contre les grossesses lancé