Désinformation en ligne en période électorale: L’Oidh a identifié 25 cas sur la période du 17 août au 19 septembre 2020

Une vue des participants à l'issue de la rencontre. (Franck YEO)
Une vue des participants à l'issue de la rencontre. (Franck YEO)
Une vue des participants à l'issue de la rencontre. (Franck YEO)

Désinformation en ligne en période électorale: L’Oidh a identifié 25 cas sur la période du 17 août au 19 septembre 2020

Le 24/09/20 à 10:40
modifié 24/09/20 à 10:40
Vingt-cinq (25) cas de désinformation dont vingt-deux (22) cas classiques et trois (3) cas de propos sexistes, ainsi que 13 discours haineux ayant eu un impact sur le processus électoral. C’est ce qui ressort du rapport de synthèse de la 2è étape de monitoring consacrée à la collecte des parrainages et au dépôt des dossiers de candidatures pour la présidentielle, réalisé du 17 août au 19 septembre 2020.

Ce rapport a été présenté par Yannick Anaky le mercredi 23 septembre 2020, à Yopougon, au cours du forum sur l’impact de la désinformation en ligne en période électorale, organisé par l’Observatoire ivoirien des droits de l’homme (Oidh), en collaboration avec le National democratic institute (Ndi).

Organisé à l’intention de la jeunesse des différents partis, de la société et des gestionnaires de pages facebook et de sites web de la commune de Yopougon, ce forum vise à sensibiliser les participants aux dangers de la désinformation en ligne afin qu’ils s’approprient les bonnes pratiques pour un usage responsable des réseaux sociaux en période électorale, de renforcer leurs capacités en matière d’identification, d’informations erronées diffusées en ligne et surtout de les instruire sur les dispositions juridiques nationales réprimant les fausses informations diffusées sur les réseaux sociaux.

Aké Mel Christiano, de l’Oidh, a souligné que la tenue de ce forum dans la commune de Yopougon n’est pas fortuite. Car celle-ci a connu des violences qui ont abouti à la destruction des autobus de la Sotra. L’objectif est donc d’atténuer les effets de la désinformation en ligne surtout en période électorale. « Nous pensons qu’au sortir de ce forum, les capacités des participants seront renforcées et qu’ils pourront relayer l’information auprès des jeunes qui n’ont pu participer à cette formation », dit-il. C’est pourquoi il invite l’ensemble des jeunes ivoiriens à diffuser l’information juste en ligne pour éviter d’embraser le pays.

Kevin Adomayakpor, directeur résident du Ndi, a également relevé qu’il est très important de renforcer les capacités des leaders communautaires dans la gestion de l’information sur les réseaux sociaux. L’objectif à terme est que les futures élections soient transparentes, démocratiques et sans violence.

A l’en croire, ce type de forum sera organisé les jours à venir dans les villes de Gagnoa, Divo et Daoukro pour inviter les jeunes à la paix et à la cohésion sociale.

Kakou Fulbert, 4è adjoint au maire, a, au nom de Gilbert Koné Kafana, remercié l’Oidh et le Ndi pour le choix de la commune de Yopougon. « Ce forum vient en complément aux actions entreprises par la mairie en vue de sensibiliser les jeunes à la culture de la paix pour un scrutin présidentiel apaisé », a déclaré le représentant du maire de Yopougon.


Le 24/09/20 à 10:40
modifié 24/09/20 à 10:40

LES + POPULAIRES

Tournée nationale de sensibilisation : Le ministère en charge de la solidarité apporte un soutien financier à la confédération des victimes des crises ivoiriennes Concours directs d’entrée à l’Ena en 2021(2è étape) : Voici le calendrier des compositions Education nationale : L’ambassadeur de Chine offre des bourses à 110 élèves issus de cinq établissements scolaires