Présidentielle 2020/François Amichia au N'Zima: «Faisons en sorte de maintenir notre pays dans la paix»

Albert François Amichia a sensibilisé les populations à la paix et la cohésion sociale. (DR)
Albert François Amichia a sensibilisé les populations à la paix et la cohésion sociale. (DR)
Albert François Amichia a sensibilisé les populations à la paix et la cohésion sociale. (DR)

Présidentielle 2020/François Amichia au N'Zima: «Faisons en sorte de maintenir notre pays dans la paix»

Le 22/09/20 à 17:50
modifié 22/09/20 à 17:50
Devant un auditoire constitué de chefs traditionnels, d’élus, de cadres, guides religieux, jeunes et de femmes issus du peuple N’Zima, François Albert Amichia, ministre de la Ville, président de la cérémonie d’hommage et de reconnaissance du Président Alassane Ouattara, a appelé à des élections apaisées et a vivement prôné la paix.

Une des grandes valeurs qu’incarne le Président Alassane Ouattara qui, selon lui, dès son accession au pouvoir, n’a cessé de promouvoir la stabilité qui a permis au Président Houphouët-Boigny de réussir son œuvre de développement de la Côte d’Ivoire.

« Tous, nous nous réclamons d’Houphouët-Boigny qui nous a laissé en héritage la paix ; paix sans laquelle aucun développement n’est possible. Nous devons donc faire en sorte de maintenir notre pays dans cette voie. Chaque fois que nous avons dévié, nous avons souffert ; nous avons connu des problèmes ; nous nous sommes entretués. Je ne pense pas qu’un Ivoirien qui vit en Côte d’Ivoire ait envie de revivre les évènements de 2010-2011. On peut ne pas être d’accord sur tout, on peut ne pas tous militer dans un seul parti politique, être de la société civile. Nous avons le devoir de faire en sorte que ces élections soient apaisées et que le peuple ne souffre pas de nos divisions, de nos querelles mesquines », a martelé le Coordonnateur régional Rhdp de Treichville-Marcory.

Pour le ministre Amichia, à l’approche de cette présidentielle, chaque Ivoirien doit prier, avoir le comportement qu’il faut, qui rassure, la parole qui apaise. Car, fait-il savoir, seul le peuple souverain décidera qui sera le prochain Président de la République de Côte d’Ivoire. Et le meilleur choix, au dire du ministre, est le candidat du Rhdp, Alassane Ouattara, tout en reconnaissant que la campagne présidentielle n’est pas encore ouverte.

« Le Conseil constitutionnel a tranché et retenu quatre candidats. Ayant connu plusieurs régimes, travaillé sous différents Présidents et Premiers ministres, nous savons faire la différence, la part des choses. Nous savons que le Président Ouattara mène un véritable développement ; partout. C’est Alassane Ouattara seul qui peut continuer l’œuvre d’Houphouët-Boigny », est-il convaincu.

S’adressant aux jeunes, il a salué leur sens de responsabilité face à des troubles vécus, ces derniers temps, dans des villes comme Bonoua, Divo, Daoukro. Mais pas à Grand-Bassam. Il s’est réjoui de la bonne cohabitation qui existe depuis des siècles entre les différentes communautés de la localité. « Le vivre ensemble, ce ne sont pas dans les grands discours ou déclarations ici et là. C’est dans la réalité. Grand-Bassam montre que le vivre ensemble est une réalité et c’est ce que nous faisons, ici », a-t-il affirmé.

Le ministre s’est également félicité de la cérémonie de reconnaissance au Président Alassane Ouattara qui a, a-t-il rappelé, fait la promotion des fils de la région. Notamment Daniel Kablan Duncan, Félix Anoblé, Eugène Aka Aouélé et bien évidemment lui-même au gouvernement et à des postes de responsabilité dans l’administration. Sans oublier les nombreuses actions de développement, à savoir l’autoroute de Grand-Bassam, le lycée d’excellence, etc.

« Pour tout cela, nous devons le soutenir et notre devoir est de vous dire de le soutenir. C’est ce que nous sommes venus faire, aujourd’hui. La question du développement du pays n’est pas une question de parti politique, c’est plutôt celui qui peut continuer dans cette œuvre et faire la promotion des enfants et des filles, de toutes les régions. Nous devons être reconnaissants au Président Alassane Ouattara, pour ce qu’il a fait ».

Le ministre Albert François Amichia a annoncé, dans les jours à venir, avec la permission du Président de la République, une rencontre du directoire du Rhdp, avec les communautés N’Zima du Sud-Comoé comme dans les cantons, à Grand-Lahou, dans le Gôh, le Bélier, le Gbêkê, pour apporter leur soutien au candidat Alassane Ouattara.

Albert François Amichia a aussi exprimé sa gratitude à Ibrahim Kassa, opérateur économique, pour toutes les actions qu’il entreprend dans la région.


Le 22/09/20 à 17:50
modifié 22/09/20 à 17:50

LES + POPULAIRES

Tournée nationale de sensibilisation : Le ministère en charge de la solidarité apporte un soutien financier à la confédération des victimes des crises ivoiriennes Concours directs d’entrée à l’Ena en 2021(2è étape) : Voici le calendrier des compositions Education nationale : L’ambassadeur de Chine offre des bourses à 110 élèves issus de cinq établissements scolaires