Transformation du cacao: Le Chef de l’État a lancé les travaux de construction de deux complexes industriels

 Le Président Ouattara donnant le premier coup de truelle marquant le début de construction du complexe. (Joséphine Kouadio)
Le Président Ouattara donnant le premier coup de truelle marquant le début de construction du complexe. (Joséphine Kouadio)
Le Président Ouattara donnant le premier coup de truelle marquant le début de construction du complexe. (Joséphine Kouadio)

Transformation du cacao: Le Chef de l’État a lancé les travaux de construction de deux complexes industriels

Le 22/09/20 à 17:11
modifié 22/09/20 à 17:11
Le Président de la République, Alassane Ouattara, a procédé le mardi 22 septembre 2020, au lancement officiel des travaux de construction de deux complexes de transformation du cacao de 21 hectares chacun dans les zones industrielles d’Akoupé-Zeudji (Anyama) au PK 24 et de San-Pedro, pour un coût global de 216 milliards de FCfa.

Il s’agit de deux unités de transformation de fèves d’une capacité de 50 000 tonnes chacune, de deux entrepôts de stockage de 140 000 tonnes à Akoupé-Zeudji et de 160 000 tonnes à San- Pedro, et d’un centre de formation sur le site d’Anyama.

La livraison des deux infrastructures initiées par le Conseil café-cacao est attendue dans deux ans et fera passer le niveau de transformation locale du cacao de 600 000 tonnes actuellement à 850 000 tonnes.

Un projet majeur...

Le Chef de l’État, Alassane Ouattara, s’est réjoui de ce que les deux complexes apporteront davantage d’emplois, de la valeur ajoutée au cacao ivoirien et des ressources fiscales. « C’est davantage d’emplois pour les Ivoiriens. C’est très important pour les investissements, les exportations et la croissance économique notamment. Cela signifie aussi des recettes pour le budget de l’État », a déclaré le Chef de l’Exécutif ivoirien.

Il a aussi salué l’initiative du Conseil café-cacao qui pourrait permettre au secteur de franchir la barre d’un million de tonnes de fèves transformées dans deux ou trois ans. Le Président de la République a également indiqué l’impact du projet sur le volume des investissements et la croissance économique.

« Ce projet est très important, surtout qu’il va coûter 216 milliards; ce qui va augmenter le volume des investissements déjà réalisés », a expliqué le Chef de l’État. À l’occasion, le Président Ouattara a soulevé un coin du voile sur les perspectives macro-économiques en lien avec les actions du gouvernement.

« Des projets de ce genre nous permettront d’atteindre un taux de croissance de 8 % l’année prochaine », a-t-il indiqué. Non sans rappeler la résilience dont l’économie ivoirienne a fait preuve face à la pandémie du coronavirus.

« Cette année, la croissance économique sera entre 1,5 et 2 %. Ce qui est un miracle cette année, parce que la plupart des grands pays – que ce soit en Europe ou en Amérique – sont en récession. Nous n’allons pas être en récession », a souligné le Président de la République.


Le 22/09/20 à 17:11
modifié 22/09/20 à 17:11

LES + POPULAIRES

Tournée nationale de sensibilisation : Le ministère en charge de la solidarité apporte un soutien financier à la confédération des victimes des crises ivoiriennes Concours directs d’entrée à l’Ena en 2021(2è étape) : Voici le calendrier des compositions Education nationale : L’ambassadeur de Chine offre des bourses à 110 élèves issus de cinq établissements scolaires