Examen de certification au diplôme d’État : 2154 étudiants composent à l’Infas

Le ministre en charge de la Santé, Dr Aka Aouélé s'assurant du bon déroulement des examens, en présence  de la directrice de l'Infas. (DR)
Le ministre en charge de la Santé, Dr Aka Aouélé s'assurant du bon déroulement des examens, en présence de la directrice de l'Infas. (DR)
Le ministre en charge de la Santé, Dr Aka Aouélé s'assurant du bon déroulement des examens, en présence de la directrice de l'Infas. (DR)

Examen de certification au diplôme d’État : 2154 étudiants composent à l’Infas

Le 22/09/20 à 17:07
modifié 22/09/20 à 17:07
Deux mille cent cinquante-quatre étudiants en fin de cycles de l’Infas (Institut national de formation des agents de santé) ont entamé la première session de leur examen de certification au diplôme d’État le 22 septembre, à Treichville. En présence du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Aka Aouélé, assisté de la directrice de l’Infas, Pr Méliane N’Dhatz.

Les compositions portent sur la médecine pour les filières infirmiers/infirmières (1124) et gynéco obstétrique pour les sages-femmes (731).

Des étudiants des autres spécialités, notamment 238 techniciens (de biologie médicale (129), d’hygiène et assainissement (42), d’imagerie médicale (47), de masso Kinesitherapie (21)) et les préparateurs et gestionnaires en pharmacie (60) ), sont aussi concernés par cette par cette évaluation de fin de formation.

Passée cette étape, les étudiants retenus pourront prendre part à la seconde étape, consacrée à phase pratique des examens (stages).

Procédant au lancement des examens, le ministre Aka Aouélé a insisté sur la mission des futurs agents de santé. « Il s’agit de mettre ces étudiants en fin de formation devant leurs responsabilités. Bientôt, le système de santé va être enrichi de votre formation. Vous viendrez avec du sang nouveau travailler aux côtés de vos aînés », a-t-il signifié.

Auparavant, le premier responsable de la santé a dit être présent « pour accomplir un devoir qui est de s'assurer que tout a été mis en œuvre pour le bon déroulement de ces examens, en tant que chef de famille ».

La directrice de l’Infas, Pr Méliane N’Dhatz, a relevé que ce sont « 2500 places réservées pour ces étudiants. Ainsi, cette année, il n'y aura pas de problème de recrutement », a-t-elle assuré.

L’intérêt de cette évaluation pour la directrice de l’Infas n’est plus à démontrer. Surtout qu’elle permet de certifier que les étudiants formés pendant trois années sont aptes à aller sur le terrain.

Pour Méliane N’Dhatz, l’un des défis de l’Infas, « c'est justement de permettre aux agents de santé formés d’être opérationnels et réactifs devant tout type de problème ».

Démarrés ce mardi 22 septembre, ces examens vont s'achever le 24 septembre.


Le 22/09/20 à 17:07
modifié 22/09/20 à 17:07

LES + POPULAIRES

Tournée nationale de sensibilisation : Le ministère en charge de la solidarité apporte un soutien financier à la confédération des victimes des crises ivoiriennes Concours directs d’entrée à l’Ena en 2021(2è étape) : Voici le calendrier des compositions Education nationale : L’ambassadeur de Chine offre des bourses à 110 élèves issus de cinq établissements scolaires