Baptême de promotion : 458 officiers de police sur le terrain

Le major de la promotion a reçu ses épaulettes des mains du ministre Diomandé Vagondo. (DR)
Le major de la promotion a reçu ses épaulettes des mains du ministre Diomandé Vagondo. (DR)
Le major de la promotion a reçu ses épaulettes des mains du ministre Diomandé Vagondo. (DR)

Baptême de promotion : 458 officiers de police sur le terrain

Le 22/09/20 à 09:13
modifié 22/09/20 à 09:13
Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le général de corps d’armées Vagondo Diomandé, a présidé le 21 septembre, la cérémonie de pose d’épaulettes à 458 élèves officiers de police issus de la promotion 2019-2020 et en fin de formation.

Le directeur de l’école de police, le commissaire divisionnaire major de police, Diakité Aboubacar Siriki, a rappelé que la promotion est forte de 248 officiers issus du concours direct et 210 du concours professionnel. Le major de la promotion, Konan Charles Alain, avec une moyenne annuelle de 15,10/20, est entré à l’école à la suite d’un concours professionnel. La cérémonie de sortie de promotion a été couplée avec celle de la pose de la première pierre de la première piscine de l’école nationale de police.

Pour le ministre Diomandé Vagondo, cette innovation vise à apporter un mieux-être aux fonctionnaires de police afin de mieux renforcer la sécurité des personnes et des biens. « Mettre les policiers dans une situation de confort, c’est contribuer à la sécurisation des citoyens », a rassuré le premier responsable de la sécurité des Ivoiriens.

Ce projet, d’une valeur de plus de 60 millions de FCfa, a pu voir le jour grâce à la collaboration entre l’État de Côte d’Ivoire et un groupe turco-tunisien. A en croire le responsable technique, Moalla Bilel, l’ouvrage sera livré dans environ deux mois.


Le 22/09/20 à 09:13
modifié 22/09/20 à 09:13

LES + POPULAIRES

Nuit du destin: Des prières pour la paix et la cohésion à Bondoukou 100 ans du Rotary en Afrique: Marie-Irène Richmond Ahoua distinguée parmi 13 personnalités Messe d’action de grâce/Mgr Bruno Yedoh Essoh: «La réconciliation est une œuvre des grands hommes»