Cohésion sociale : Des chefs du Grand centre félicitent le Premier ministre pour ses actions

Des chefs du Grand centre ont rendu visite au Premier ministre Hamed Bakayoko. (DR)
Des chefs du Grand centre ont rendu visite au Premier ministre Hamed Bakayoko. (DR)
Des chefs du Grand centre ont rendu visite au Premier ministre Hamed Bakayoko. (DR)

Cohésion sociale : Des chefs du Grand centre félicitent le Premier ministre pour ses actions

Le 21/09/20 à 16:41
modifié 21/09/20 à 16:41
En présence de la forte délégation des chefs du Grand centre, samedi, Hamed Bakayoko a réitéré son engagement à œuvrer pour la paix.
« Nous sommes venus vous remercier pour toutes vos largesses à l’endroit du peuple baoulé et vous féliciter pour toutes les tournées que vous organisez dans le sens de l’apaisement, en prenant en compte les préoccupations de tous les bords », a déclaré le gouverneur du district de Yamoussoukro, Augustin Thiam, dans son adresse au Premier ministre ivoirien Hamed Bakayoko.

C’était en présence du directeur exécutif adjoint du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), chargé des chefs traditionnels, Louis Habonouan.

Le gouverneur a exprimé cette reconnaissance en la résidence du Premier ministre, à Cocody, le 19 septembre, en tant que porte-parole d’une forte délégation des chefs du Grand centre. Composée notamment, de chefs de cantons, chefs de tribus, chefs de villages et chefs de communautés.

Auparavant, les chefs du Grand centre ont formulé des bénédictions à l’endroit du chef du gouvernement Hamed Bakayoko avant de lui offrir des présents composés de beaux pagnes baoulé avec des chaînes et des sandales...

En réaction, le Premier ministre a exprimé sa gratitude au peuple baoulé tout en promettant de continuer à œuvrer pour la paix. « C’est un grand honneur pour la République, pour moi en tant que Premier ministre et pour ma famille de recevoir ces dons. Je vous demande de nous faire confiance. Nous allons continuer à œuvrer pour la paix dans ce pays. Car nous avons tous vu les affres de la guerre, personne ne s’en sort et tout le monde souffre », a-t-il déclaré.

Avant de faire remarquer que ce que « chacun de nous souhaite, c’est de vivre en paix et tranquillement dans un environnement paisible », a-t-il encouragé.

Source : Sercom


Le 21/09/20 à 16:41
modifié 21/09/20 à 16:41

LES + POPULAIRES

Concours Louis Dreyfus : Nadia Gouda, fabricante de produits laitiers, remporte la deuxième édition Bienfaisance : Le Prophète Joël Krasso vole au secours des orphelins du Centre "Nelson Mandela" de Bamako Korhogo: Le Chr est devenu ultra moderne