Présidentielle 2020 : L’Institut électoral pour une démocratie durable en Afrique en mission d’observation en Côte d'Ivoire

Des membres de la CEI. Au centre le président de l'Institution, le magistrat Ibrahime Kuibiert-Coulibaly (DR)
Des membres de la CEI. Au centre le président de l'Institution, le magistrat Ibrahime Kuibiert-Coulibaly (DR)
Des membres de la CEI. Au centre le président de l'Institution, le magistrat Ibrahime Kuibiert-Coulibaly (DR)

Présidentielle 2020 : L’Institut électoral pour une démocratie durable en Afrique en mission d’observation en Côte d'Ivoire

Le 21/09/20 à 09:43
modifié 21/09/20 à 09:43
La présidentielle du 31 octobre 2020 en Côte d’Ivoire sera très suivie des observateurs internationaux. C’est dans ce cadre que l’Institut électoral pour une démocratie durable en Afrique (Eisa), conjointement avec le Centre Carter (Tcc), annonce l’arrivée et le déploiement d’une Mission internationale d’observation électorale (Mioe). Cette mission qui a reçu le 19 août 2020 l’accréditation de la Commission électorale indépendante (Cei), précise le communiqué de l’Eisa sera de long terme.

Pour ce faire, la Mioe à remercier les autorités ivoiriennes pour toutes les dispositions prises en vue de faciliter son travail sur l’ensemble du territoire national.

Cette mission concerne, les étapes de la phase préparatoire du scrutin (l’établissement de la liste électorale définitive, le dépôt et le contentieux, les candidatures à l’élection présidentielle, le niveau de participation des femmes et jeunes, etc.)

A cela, il faut ajouter les menaces numériques, la campagne électorale, les opérations de vote et de dépouillement du vote le jour du scrutin sur l’ensemble du pays et la compilation des résultats. C’est dire que la Mioe entend suivre le processus électoral jusqu’à son terme, incluant l’annonce des résultats officiels ainsi que le processus relatif au contentieux des résultats, peut-on lire dans le communiqué.

Cette mission est conduite par Monsieur Denis Kadima, Directeur général de Eisa. Et elle est forte de 12 Observateurs Internationaux de Long Terme, déployés en six équipes de deux personnes chacune.

Il faut indiquer que ces observateurs sont issus de divers pays ; Il s’agir du Benin, du Cameroun, de la Centrafrique, de la République Démocratique du Congo, de la France, du Ghana, du Maroc, du Niger, du Sénégal, du Togo et de la Tunisie. Au mois d’octobre, 24 observateurs de court terme viendront s’ajouter aux premiers. Les observateurs sont appuyés par une équipe cadre de l’Eisa et du Tcc basée á Abidjan.

Financée par l’Agence des États-Unis pour le Développement International (Usaid), la mission rendra public, au cours d’une conférence de presse, ses conclusions préliminaires sur le déroulement du scrutin. Par ailleurs, elle présentera ses conclusions et recommandations à l’attention des acteurs du processus électoral ivoirien.

Cette mission sera sanctionnée par un rapport final détaillé qui sera publié à l’issue du processus électoral.



Le 21/09/20 à 09:43
modifié 21/09/20 à 09:43

LES + POPULAIRES

Tournée nationale de sensibilisation : Le ministère en charge de la solidarité apporte un soutien financier à la confédération des victimes des crises ivoiriennes Concours directs d’entrée à l’Ena en 2021(2è étape) : Voici le calendrier des compositions Education nationale : L’ambassadeur de Chine offre des bourses à 110 élèves issus de cinq établissements scolaires