"Afronetworking" : La Côte d’Ivoire à l'honneur à Paris avec l’entrepreneur, Ibrahim Ben Aziz Konaté

Une vue de l'hôtel où se tiendra l'Afronetworking prévu le 3 octobre 2020 (DR)
Une vue de l'hôtel où se tiendra l'Afronetworking prévu le 3 octobre 2020 (DR)
Une vue de l'hôtel où se tiendra l'Afronetworking prévu le 3 octobre 2020 (DR)

"Afronetworking" : La Côte d’Ivoire à l'honneur à Paris avec l’entrepreneur, Ibrahim Ben Aziz Konaté

Le 21/09/20 à 09:01
modifié 21/09/20 à 09:01
La Côte d'Ivoire sera à l'honneur début octobre à Paris. L'emblématique entrepreneur, Ibrahim Ben Aziz Konaté à l'origine de la Volaille d'Or sera la tête d'affiche de l'Afronetworking prévu le 3 octobre 2020, dans le plus grand quartier d'affaires européen : Paris La Défense. Une belle consécration pour ce jeune leader qui rêve d'être milliardaire à trente ans !

Ibrahima Ben Aziz Konaté inspire la jeunesse ivoirienne, panafricaine et bien au-delà. A la tête de Volaille d'Or, ce jeune entrepreneur ivoirien est devenu le roi du poulet à Abidjan. Une réputation qui sied à cet aventurier dont l'histoire séduit bien au-delà de la lagune Ebrié.

C'est ce genre de succès entrepreneurial qui donne des ambitions aux jeunes panafricains ainsi qu'à la diaspora, ajoutant du grain à moudre à l'intérêt des diasporas pour l'entrepreneuriat sur le continent. Une récente étude publiée par Intelcia, près de 46% des personnes interrogées ont montré un intérêt croissant pour le continent. C'est dans cet esprit que Roger Tossea et son équipe ont monté l'Afronetworking dans le quartier de la Défense, le plus grand centre d'affaires européen.

Montrer le visage d'une Afrique entreprenante et d'une diaspora décidée à prendre des initiatives concrètes. C'est l'ambition d'Afronetworking prévu le 3 octobre prochain. La Côte d'Ivoire sera particulièrement mise à l'honneur avec la venue d'Ibrahim Ben Aziz Konaté, fondateur de Volaille d'Or. Ce jeune entrepreneur ivoirien de 24 ans, spécialisé dans l'élevage de poulets a réussi le pari d'imposer sa marque à Abidjan. Un véritable exploit pour ce jeune chef d'entreprise, déjà millionnaire, qui souhaite devenir milliardaire d'ici 10 ans. «A travers les événements, il faut insister sur deux aspects. Permettre aux gens de réseauter et recevoir des informations fiables. Beaucoup de membres de la diaspora échouent en Afrique car ils n'ont pas les bonnes informations business», expliquent Roger Tossea et son équipe composée de quatre personnes.

Les affaires commerciales au cœur

Si Ibrahim Ben Aziz Konaté sera à l'honneur, d'autres entrepreneurs du continent – y compris ivoirien dont Stanislas Zeze, ne seront pas en reste durant les prochains événements dédiés au business en Afrique. Et en cette période automnale en France, il faut dire que les occasions ne manqueront pas en cette ère post COVID – bien qu'on observe une forte augmentation des cas en France de COVID-19 faisant peser une menace sur leur tenue. L'événementiel centré sur le business en Afrique devrait donc occuper une large place dans les agendas.

Le 1er octobre, BPI France fait venir plusieurs centaines d'entrepreneurs dans un grand Palais Omnisport de l'est-parisien. Puis, Business France organisera deux semaines plus tard l'événement Ambition Africa au ministère français des Finances dont l'édition sera marquée par la venue de nombreux entrepreneurs opérant entre l'Europe et l'Afrique. Et à ces agendas déjà bien chargés, il faudra y ajouter les rencontres Europe-Afrique, le Forum des diasporas africaines, Ambition Africa ou encore Emerging Valley prévu à Aix en Provence dans le Sud de la France. Ce dynamisme traduit pourtant mal une certaine réalité. Selon les autorités française, l'Afrique ne représenterait que 4% des investissements étrangers des entreprises françaises.

Afronetworking, une vision à long terme

Face à cette réalité, l'équipe de Afronetworking a adopté une autre stratégie. « D'un côté, vous avez les grands forums pour les très grandes entreprises. Et malgré qu'on y parle de l'Afrique, la diaspora y est peu conviée car c'est souvent inaccessible. Et pour nous différencier, nous comptons créer un véritable hub en soutien à l'entrepreneuriat avec des personnalités reconnues dans leur secteur à prix attractif », explique Jocelyne Jouatsa – membre de l'équipe d'organisation.

Si Afronetworking se démarque, l'équipe espère tout de même créer des synergies avec d'autres organisateurs. « L'objectif, c'est de défendre une cause commune. Nous convergeons vers la même direction. Nous devons bâtir notre avenir avec l'ensemble des Africains de toutes les rives. Car c'est notre destinée qui est en jeu », indique-t-on au sein d'Afronetworking.

C'est tout le sens du message qu'ils distilleront au cours des conférences, sessions de coachings et réseautages prévues le 3 octobre prochain et au cours de tournées internationales prévues dans les prochaines années.

Une correspondance particulière de R. COSBI depuis Paris



Le 21/09/20 à 09:01
modifié 21/09/20 à 09:01

LES + POPULAIRES

Koumassi : La Paroisse Notre Dame de l’Assomption cambriolée Rencontre interreligieuse : Un appel à la paix lancé par la communauté Sant’Egidio Prières œcuméniques: Musulmans et chrétiens unis pour la fraternité à Anono