Prix du jeune entrepreneur de la Fondation Bjkd : Le concours ouvert désormais aux candidats des pays de l’Uemoa et de la Cemac

Olga Djadji, présidente de la Fondation Bjkd (Bavane)
Olga Djadji, présidente de la Fondation Bjkd (Bavane)
Olga Djadji, présidente de la Fondation Bjkd (Bavane)

Prix du jeune entrepreneur de la Fondation Bjkd : Le concours ouvert désormais aux candidats des pays de l’Uemoa et de la Cemac

Le 20/09/20 à 10:53
modifié 20/09/20 à 10:53
La finale de la 3e édition du prix du jeune entrepreneur de 2020, initié par la Fondation Bénédicte Janine Kacou Diagou (Bjkd) s’est ténue le samedi 19 septembre 2020, à Radisson Blu Hôtel à Port-Bouet, en présence de la fondatrice de Bjkd, Bénédicte Janine Kacou Diagou et de Jonas Mfouatié, représentant résident adjoint du Pnud et plusieurs autres personnalités du monde des affaires.

C'est Sara Coulibaly, fondatrice de Naima Dolls qui a remporté le premier prix. Sa Star-tup fabrique des jeux pour enfants et poupées mannequins Made in Africa. Elle a empoché une enveloppe de 15 millions de Fcfa et un billet d’avion.

A l'occasion, du haut du pupitre, Olga Djadji, présidente de la Fondation Bjkd, a annoncé la tenue de la finale de l’édition 2021, à Dakar, pour ainsi dire que les candidats de la sous-région pourront à partir de l'année prochaine, participer au concours.

« La fondation a été créée pour offrir un cadre organisé et un environnement adéquat à une jeunesse africaine débordante de créativité. L’enjeu reste majeur. La réussite professionnelle et sociale de cette jeune génération dynamique et ambitieuse constitue une préoccupation fondamentale pour la fondatrice de Bjkd fondation », a-t-elle indiqué.

Avant d’annoncer : « Nous envisageons organiser l’édition de 2021, à Dakar. Cette édition rassemblera des candidats des pays de l’Uemoa et de la Cemac », a-t-elle informé.

Après donc les trois premières éditions tenues à Abidjan, le prix Bjkd prend son envol pour aussi donner la chance aux autres jeunes africains penseurs, créateurs et innovateurs de montrer leurs savoir-faire et bénéficier de financements et d’accompagnements. Une initiative fort louable qui a gagné l’assentiment de nombreux partenaires qui accompagnent la Fondation Bjkd.

Le prix Bjkd a été créé il faut le rappeler, en 2018. La Fondation Bjkd est une organisation éponyme à but non lucratif dont l’objet est de promouvoir l’entrepreneuriat, de susciter la montée de nouveaux talents créatifs au travers de l’art et valoriser le patrimoine culturel africain. La fondatrice Bénédicte Janine Kacou Diagou est Directeur Général du Groupe NSIA

Le 20/09/20 à 10:53
modifié 20/09/20 à 10:53

LES + POPULAIRES

Energie électrique : Le Wapp forme 119 Africains dont 105 Ivoiriens à Abidjan Présidentielle du 31 octobre 2020 : La déclaration de l’Alliance des religions en faveur de la paix en Côte d’Ivoire éducation nationale : Adama Coulibaly offre 10000 kits scolaires dans le N’Zi