Entrepreneuriat : La start-up de fabrique de jeux pour enfants et poupées mannequins Made in Africa remporte le grand Prix BJKD 2020

le grand vainqueur du prix BJKD 2020 (DR)
le grand vainqueur du prix BJKD 2020 (DR)
le grand vainqueur du prix BJKD 2020 (DR)

Entrepreneuriat : La start-up de fabrique de jeux pour enfants et poupées mannequins Made in Africa remporte le grand Prix BJKD 2020

Le 20/09/20 à 10:16
modifié 20/09/20 à 10:16
Sara Coulibaly, fondatrice de Naima Dolls a remporté le premier prix de la 3e édition du concours du jeune entrepreneur de l’année, initié par la Fondation Bénédicte Janine Kacou Diagou (Bjkd). La fabricante de jeux pour enfants et poupées mannequins Made in Africa, est repartie avec une enveloppe de 15 millions de Fcfa et un billet d’avion.

Le 2e prix (innovation) a été remporté par James Adjovi, inventeur breveté de "BioElit", un biopesticide naturel à multiples effets et sans danger pour la santé du paysan et du consommateur. Il a gagné 10 millions de Fcfa et un billet d’avion. Il est suivi d’Edith Kouassi, chef de projet et cofondatrice d’Ecoplast Innov, une start-up spécialisée dans la fabrication de matériaux de construction et du revêtement des sols à base de déchets plastiques et de vieux pneus (prix entrepreneur féminin). Elle a empoché la somme de 5 millions de Fcfa.

Le 4e prix (meilleur projet) est revenu à Salimata Toh epse N’Guessan, fondatrice d’Agribanana, un projet à impact environnemental et social. La star-tup propose des sacs biodégradables (appelés fandy pack) issus de la transformation des troncs de bananiers. Il lui a été remis la somme de 3 millions de Fcfa. Et le 5e prix (performance) qui est une enveloppe de 2 millions de Fcfa est revenu à Cissé Mabré, fondatrice de la marque Labeille. Une star-tup de production, de conditionnement et de commercialisation de miel.

« Je suis heureuse et fière d’avoir remporté ce grand prix. C’est un appui important pour notre entreprise. Nous en avons besoin pour acheter de l’équipement. Et nous allons nous orienter vers la diversification, le développement. Aussi, mettre en place un grand réseau de distribution national et international », s’est réjoui la gagnante Sara Coulibaly, le samedi 19 septembre, après la proclamation des résultats, à Radisson Blu Hôtel à Port-Bouet où s’est ténue la cérémonie.

C’était en présence de la fondatrice de Bjkd, Bénédicte Janine Kacou Diagou et de Jonas Mfouatié, représentant résident adjoint du Pnud et plusieurs autres personnalités du monde des affaires.

Chacun des 10 finalistes âgé entre 29 et 34 ans, a expliqué son projet devant un jury présidé par le directeur général de la Bourse régionale des valeurs mobilières (Brvm), Kossi Edoh Amenounvé. Les 5 vainqueurs sont repartis avec un total 35 millions de Fcfa. La cagnotte de cette édition.

Bien avant le passage des candidats, la présidente de la fondation Bjkd, Olga Djadji, a donné la raison pour laquelle la fondation a été créée. Selon elle, Bénédicte Janine Kacou Diagou l’a mise sur pied pour offrir un cadre organisé et un environnement adéquat à une jeunesse africaine débordante de créativité.

Le 20/09/20 à 10:16
modifié 20/09/20 à 10:16

LES + POPULAIRES

Energie électrique : Le Wapp forme 119 Africains dont 105 Ivoiriens à Abidjan Présidentielle du 31 octobre 2020 : La déclaration de l’Alliance des religions en faveur de la paix en Côte d’Ivoire éducation nationale : Adama Coulibaly offre 10000 kits scolaires dans le N’Zi