Poursuite de la sensibilisation contre le Covid-19: Les journalistes scientifiques appelés à livrer de nouveaux messages

25 journalistes ont pris part à ce renforcement des capacités. (Edouard Koudou)
25 journalistes ont pris part à ce renforcement des capacités. (Edouard Koudou)
25 journalistes ont pris part à ce renforcement des capacités. (Edouard Koudou)

Poursuite de la sensibilisation contre le Covid-19: Les journalistes scientifiques appelés à livrer de nouveaux messages

Le 19/09/20 à 12:35
modifié 19/09/20 à 12:35
Les chiffres livrés par les autorités ivoiriennes concernant les taux de contamination à Covid-19 et de guérison en Côte d’Ivoire laissent croire que la pandémie est sur le point de stabiliser. Au 14 septembre 2020, le pays enregistre 120 décès avec un taux de guérison qui s’établit à 95%.

Un aspect qui traduit « l’efficacité de la prise en charge en Côte d’Ivoire », a confié Dr Agbé Baudouin Narcisse, Epidémiologiste - Consultant Covid-19 Oms Côte d'Ivoire, qui intervenait sur le premier module relatif au Coronavirus, le vendredi 18 septembre 2020, lors d’un atelier à l’intention des journalistes scientifiques, à Abidjan-Cocody.

Malgré cette donne, force est de constater qu’à l’intérieur du pays, dans certaines régions telles que le Sud-Comoé, la Nawa et la région de San Pedro, l’on assiste à de « nouveaux foyers de Covid ». Ces régions cumulent d’ailleurs chacune au moins 100 cas. Dr Agbé Baudouin Narcisse invite les journalistes scientifiques à intensifier la sensibilisation en « livrant de nouveaux messages » aux populations.

En ce qui concerne l’évolution de la pandémie dans le monde, le formateur a laissé entendre que les pays ne sont pas encore sortis de l’auberge. Quand on assiste à une baisse des cas confirmés dans certains pays, le taux de contamination grimpe dans bien d’autres, au point que l’on pourrait assister à une nouvelle phase de la pandémie. Il est par conséquent bon de rester vigilant, a-t-il conseillé.

Les recherches se poursuivent à l’effet de mettre sur pied un vaccin. A travers le monde, « 165 vaccins candidats ont été enregistrés », a révélé Dr Agbé Narcisse. Au nombre de ceux-ci, 26 ont atteint la phase 2 et 8 vaccins sont sur la liste de la dernière phase. En attendant, les gestes barrières doivent toujours être respectés à savoir, la distanciation physique, le port de masques, l’isolement et l’hygiène des mains.

Dans un autre module, à la suite du Dr Agbé, le président de ladite association, par ailleurs rédacteur en chef de l’Agence ivoirienne de presse (Aip), Traoré Mamadou, a rappelé les pratiques liées au métier de journaliste. Bien plus, les pratiques propres aux journalistes scientifiques. Dans ses écrits, ils doivent se fonder sur des sources scientifiques (études, articles scientifiques, centres de recherches, chercheurs, praticiens...). Ils doivent rendre les termes techniques plus simples de sorte à faire passer le message au grand public.

Une vingtaine de journalistes issus de l’Association dénommée « Média pour la science et le développement » ont pris part à cet atelier de renforcement des capacités. Cette initiative du président de ladite association était soutenue par le projet de Breakthrough Action de l’Université John Hopkins (Ujh).


Le 19/09/20 à 12:35
modifié 19/09/20 à 12:35

LES + POPULAIRES

Energie électrique : Le Wapp forme 119 Africains dont 105 Ivoiriens à Abidjan Présidentielle du 31 octobre 2020 : La déclaration de l’Alliance des religions en faveur de la paix en Côte d’Ivoire éducation nationale : Adama Coulibaly offre 10000 kits scolaires dans le N’Zi