Obsèques de Mgr Laurent Mandjo: Plus de 8000 fidèles accompagnent le prélat à sa dernière demeure

La dépouille de Mgr Laurent Mandjo mise dans le caveau de la nouvelle Cathédrale Saint-André de Yopougon. (Julien Monsan)
La dépouille de Mgr Laurent Mandjo mise dans le caveau de la nouvelle Cathédrale Saint-André de Yopougon. (Julien Monsan)
La dépouille de Mgr Laurent Mandjo mise dans le caveau de la nouvelle Cathédrale Saint-André de Yopougon. (Julien Monsan)

Obsèques de Mgr Laurent Mandjo: Plus de 8000 fidèles accompagnent le prélat à sa dernière demeure

Le 18/09/20 à 21:46
modifié 18/09/20 à 21:46
Décédé le 25 août dernier, l’évêque émérite de Yopougon repose depuis hier, dans la Crypte de la nouvelle Cathédrale Saint-André de Yopougon.
La dépouille de Mgr Laurent Akran Mandjo, l’évêque émérite de Yopougon, repose depuis hier, dans la Crypte, le sous-sol de la nouvelle Cathédrale Saint-André de Yopougon en construction depuis plusieurs années. Il est le premier à inaugurer son caveau, en sa qualité d’évêque fondateur du diocèse. Le rite d’adieu a été fait par son successeur, Mgr Jean Salomon Lézoutié, avant le transfert du corps dans ce site de l’édifice en chantier.

Ils étaient plus de 8000 fidèles rassemblés à la place des Ordinations de la Cathédrale Saint-André de Yopougon, jubilant comme pour un jour de noces, aux chants de la maîtrise de Yopougon que le prélat a créé. Les fidèles ont entendu les dernières prières assis sous les 100 bâches dressées pour la circonstance. Car, seuls quelques rares membres du clergé ont pu assister à l’inhumation, du fait de l’étroitesse de l’entrée de la Crypte.

Son éminence Jean Pierre Cardinal Kutwa, avec qui le défunt a fait la classe de 6e, a dit avec émotion en cet instant de séparation, que Mgr Laurent Mandjo a rejoint ses frères : « ils sont montés auprès de celui vers qui nous marchons tous, après une vie marquée par la croix du Christ ». Et d’une voix forte, il a ajouté : « Que la croix du Christ soit levée sur la Côte d’Ivoire. Cette croix qui est victoire ; et l’espérance infinie fera connaître à notre pays l’entente et la paix pour que ses fils puissent vivre heureux ».

Son éminence Jean Pierre Cardinal Kutwa a fait une homélie ponctuée par des chants. (Julien Monsan)
Son éminence Jean Pierre Cardinal Kutwa a fait une homélie ponctuée par des chants. (Julien Monsan)



Bien avant, l’accueil de la dépouille a eu lieu à 9h30, à la place Saint-André. Avant la messe présidée par Mgr Ignace Bessi Dogbo, président de la Conférence des évêques catholiques, qui a commencé à 10h, il y a eu la lecture de l’acte notarié relatant la vie de Mgr Laurent Mandjo. Un document qui a été mis dans son cercueil... Sa vie semée de croix a commencé le 5 novembre 1940. Il aurait célébré ses 80 ans le 5 novembre prochain. Il a cumulé 49 ans de vie sacerdotale et 38 ans d’épiscopat.

Pour Son éminence Jean Pierre Cardinal Kutwa, Dieu prépare déjà celui qu’il appelle, aux exigences de sa mission future. « Des croix, Mgr Laurent Mandjo, d’affectueuse mémoire, en a porté tout au long de sa marche à la suite du Christ. Qu’elles aient été physiques ou morales, ces croix l’ont fortement marqué sans jamais altérer son désir d’aller de l’avant à la suite de Jésus qui l’avait choisi et mis à part pour le service de ses frères et sœurs ».

Parlant des croix (les épreuves), le Cardinal a cité les nombreux accidents de voitures qu’il a eus. Le troisième, très grave, durant son ministère sacerdotal. « Il a dû ainsi, toute sa vie durant, porter dans sa chair les séquelles de tous ces accidents », a dit le Cardinal qui a rappelé, également le décès subit de l’oncle de l’évêque émérite, qui était comme son père, en 1982, au moment où il a reçu la décision de sa nomination à la tête du Diocèse de Yopougon. Il a aussi volontairement passé sous silence les agressions physiques, dont le défunt a été l’objet à certains moments de sa vie.

« Tous ces évènements, il les a vécus avec beaucoup de foi et de dignité en les offrant à celui qui l’a appelé, un jour à sa suite. En ce sens, sa vie devrait pouvoir nous interpeller sur notre manière de porter nos croix à nous, à la suite du Christ », a souligné Son Eminence Jean Pierre Cardinal Kutwa. En précisant que si certaines croix sont imposées par ceux que Dieu met sur la route de ses enfants, lui-même en permet d’autres, pour éprouver la qualité de leur foi.

Les prêtres sont venus nombreux rendre un dernier hommage à leur père spirituel. (Julien Monsan)
Les prêtres sont venus nombreux rendre un dernier hommage à leur père spirituel. (Julien Monsan)



Notons qu’à la suite au décès de Mgr Laurent Mandjo, le nonce apostolique Mgr Paolo Borgia a transmis les condoléances du cardinal Luis Antonio Tagle, archevêque de Manille, préfet de la congrégation pour l’évangélisation des peuples à tous les évêques de Côte d’Ivoire, au clergé, religieux et religieuses, à la famille du défunt et aux fidèles catholiques du Diocèse de Yopougon.

Le Pape François a également exprimé sa compassion à travers le Cardinal secrétaire d’État à Son Excellence Jean Salomon Lézoutié, évêque de Yopougon. 12 évêques étaient présents ainsi que le Nonce apostolique et des milliers de prêtres venus de différents diocèses.

Le Bishop Benjamin Boni, accompagné du secrétaire de la Conférence de l’Église méthodiste unie et le ministre des Sports Danho Paulin Claude étaient également présents.



Le 18/09/20 à 21:46
modifié 18/09/20 à 21:46

LES + POPULAIRES

Examens scolaires/CEPE, BEPC-TO, BAC : Les inscriptions de la session 2021 ouvertes du 19 octobre au 11 décembre 2020 Sécurité alimentaire : ‘’Amour Sans Limite’’ apporte son soutien aux personnes handicapées Don de matériels médicaux: Plus de 25 millions d’équipements aux établissements sanitaires de Treichville