Relance du secteur privé : Les propositions de Faman Touré au gouvernement

Le président de la Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire, Faman Touré, a porté la voix du secteur privé devant le Premier ministre Hamed Bakayoko. (Dr)
Le président de la Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire, Faman Touré, a porté la voix du secteur privé devant le Premier ministre Hamed Bakayoko. (Dr)
Le président de la Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire, Faman Touré, a porté la voix du secteur privé devant le Premier ministre Hamed Bakayoko. (Dr)

Relance du secteur privé : Les propositions de Faman Touré au gouvernement

Le 17/09/20 à 22:02
modifié 17/09/20 à 22:02
Le Premier ministre, chef du gouvernement, Hamed Bakayoko, a reçu le secteur privé ivoirien le 16 septembre, à l’auditorium de la Primature au Plateau. La rencontre a permis aux acteurs du secteur privé de soumettre leurs préoccupations au gouvernement dans un contexte marqué par la pandémie à Covid-19.

La Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire (Cci-CI) et la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (Cgeci) ont évoqué les problèmes des entreprises et du monde économique, fortement frappés par la crise sanitaire.

Le président de la Cci-CI, Faman Touré, a fait diverses propositions touchant les secteurs de la santé, de l’hôtellerie et de l’industrie. Pour le secteur de la santé, il a suggéré des mesures de défiscalisation du matériel médical afin de favoriser le renforcement et le renouvellement des plateaux techniques des établissements privés de soins.

En ce qui concerne les secteurs de l’hôtellerie et de l’industrie, le président de l’institution consulaire a proposé des mesures fiscales de soutien au renouvellement des équipements des hôtels, notamment ceux situés sur le littoral, et des mesures d’extension de l’exonération fiscale accordée aux entreprises agricoles et aux transformateurs des produits agricoles, en vue d’accroître le taux des premières transformations.

Par ailleurs, Faman Touré a préconisé l’élaboration de textes législatifs et réglementaires appropriés relatifs au télétravail afin d’accélérer la transformation de l’économie et assurer la compétitivité des entreprises.

Relativement au soutien des entreprises impactées par le Covid-19, il n’a pas manqué de regretter le goulot d’étranglement qui réduit le nombre de bénéficiaires aux fonds d’appui mis en place par le gouvernement, puis de souhaiter que lesdits fonds s’étalent sur une période d’au moins 3 ans.

Toutes ces propositions et préoccupations, avec celles de la Cgeci, ont été jugées pertinentes par le Premier ministre qui a promis d’y donner une suite favorable dans les jours à venir.


Le 17/09/20 à 22:02
modifié 17/09/20 à 22:02

LES + POPULAIRES

Tournée nationale de sensibilisation : Le ministère en charge de la solidarité apporte un soutien financier à la confédération des victimes des crises ivoiriennes Concours directs d’entrée à l’Ena en 2021(2è étape) : Voici le calendrier des compositions Education nationale : L’ambassadeur de Chine offre des bourses à 110 élèves issus de cinq établissements scolaires