Lutte contre la poliomyélite : Les journées nationales de vaccination se dérouleront du 18 au 21 septembre

Les journées nationales de vaccination contre la poliomyélite se dérouleront du 18 au 21 septembre sur l'ensemble du territoire. (DR)
Les journées nationales de vaccination contre la poliomyélite se dérouleront du 18 au 21 septembre sur l'ensemble du territoire. (DR)
Les journées nationales de vaccination contre la poliomyélite se dérouleront du 18 au 21 septembre sur l'ensemble du territoire. (DR)

Lutte contre la poliomyélite : Les journées nationales de vaccination se dérouleront du 18 au 21 septembre

Le 15/09/20 à 09:01
modifié 15/09/20 à 09:01
Dans le cadre de la lutte contre la poliomyélite, le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique par l’entremise de sa Direction de coordination du Programme élargi de vaccination (Dc-Pev), organise les Journées nationales de vaccination, du 18 au 21 septembre 2020, sur l’ensemble du territoire.

L’information a été donnée le lundi 14 septembre, par le Pr Aka Lepri qui représentait le Pr Ekra Kouadio Daniel, premier responsable de la Dc-Pev, lors d‘une formation initiée à l’intention des hommes de médias. Cette campagne de vaccination organisée en collaboration avec l’Oms, Gavi, le Rotary, l’Unicef et plusieurs autres partenaires, vise à renforcer la protection de plus de 5 276 820 enfants âgés de 0 à 5 ans contre la poliomyélite.

Selon lui, cette vaccination est d’une importance capitale. Car le vaccin qui sera administré aux enfants est spécial. « Il n’existe pas dans les centres de santé ordinaires », a-t-il précisé. Avant d’inviter les parents à faire vacciner leurs progénitures. « Il n’est pas question de dire que mon enfant est jour. Tous les enfants de 0 à 5 ans concernés. Surtout qu’il n’a pas d’effets secondaires », a expliqué Pr Aka.

Il a, en outre, souligné que le poliovirus sauvage a été éradiqué, mais en « Côte d’Ivoire, un nouveau type de poliomyélite a été détecté le 4 novembre 2019, et depuis lors, le pays a enregistré 37 cas chez les enfants sur toute l’étendue du territoire national ». C’est donc à juste titre que cette campagne a été initiée.

« La circulation de nouveau poliovirus risque de réduire à néant tous les efforts consentis depuis des années. Il est donc impératif d’y apporter une réponse adéquate afin de préserver les acquis en matière de lutte contre la poliomyélite », a conclu Pr Aka Lepri.

Le formateur, Dr Yeboua Amoikon, a, pour sa part, insisté sur l’importance de cette campagne. « Le seul traitement qui vaille est bien le vaccin », dit-il.

A l’en croire, pour vaincre la poliomyélite, outre le vaccin qu’il faut administrer à l’enfant à la naissance, 6 semaines, 10 semaines et 14 semaines après, il faut régulièrement laver les mains, laver les fruits et légumes avant la consommation et surtout éviter de déféquer à l’air libre.

« Tout le monde peut attraper la poliomyélite. Mais les enfants âgés de 0 à 5 ans qui n’ont jamais reçu des gouttes de vaccin contre la poliomyélite sont les plus touchés », a poursuivi Dr Yeboua.

Les agents vaccinateurs visiteront tous les ménages sur l’ensemble du territoire. Et le lancement de la campagne aura lieu le vendredi 18 septembre, à Aboisso.


Le 15/09/20 à 09:01
modifié 15/09/20 à 09:01

LES + POPULAIRES

Lutte contre la Covid-19: La République de Corée fait don de 300 millions de FCfa de matériels à l’Inhp Lutte contre la Covid-19: La Lonaci offre plus de 117 millions de Fcfa de matériel de prise en charge Souleymane Traoré (Drh de Cfao Retail): "Nous nous félicitons de la reprise des concertations avec nos partenaires sociaux