Livre/Dédicace ‘’Engagement pour la paix’’ de René-Pierre Anouma: Plaidoyer pour une sortie de crise

René-Pierre Anouma a fait un plaidoyer pour le retour d’une paix durable en Côte d’Ivoire. (DR)
René-Pierre Anouma a fait un plaidoyer pour le retour d’une paix durable en Côte d’Ivoire. (DR)
René-Pierre Anouma a fait un plaidoyer pour le retour d’une paix durable en Côte d’Ivoire. (DR)

Livre/Dédicace ‘’Engagement pour la paix’’ de René-Pierre Anouma: Plaidoyer pour une sortie de crise

Le 14/09/20 à 17:44
modifié 14/09/20 à 17:44
Dans la matinée du vendredi 11 septembre 2020, l’enseignant-chercheur et diplomate, René-Pierre Anouma était en dédicace à la Bibliothèque nationale d’Abidjan-Plateau, pour présenter son ouvrage « Engagement pour la paix », contribution à la résolution de la crise ivoirienne.

De nombreuses personnes, connaissances, amis, anciens collègues, personnalités éprises de paix se sont empressés à la Bibliothèque nationale pour échanger quelques mots, faire dédicacer un exemplaire de l’œuvre par l’écrivain ou écouter les solutions proposées par l’auteur à la résolution d’une crise.

Car, c’est justement l’objet de son livre : « Engagement pour la paix» dans lequel, l’écrivain Anouma revient sur un moment tragique qu’il a vécu pendant la crise ivoirienne. Et aussi, sa volonté obsessionnelle de paix face au drame de la guerre dans son pays.

Engagement pour la paix, contribution à la résolution de la crise ivoirienne, pour René-Pierre Anouma, est un hommage rendu aux victimes de la crise : tués, disparus, blessés, handicapés, laissés-pour-compte, prisonniers et exilés. Des hommes, des femmes, des adolescents voire des enfants que n’ont épargné ni la fureur des ambitions ni la terreur des armes.

« C’est une supplique pour le retour de la paix en Côte d’Ivoire qui passe aujourd’hui par une sincère réconciliation. Je la considère en effet comme une véritable soupape de sécurité, une maïeutique pour construire l’avenir autrement que sous le prisme de la violence, de la haine et de la peur. Cette paix, les Ivoiriens la veulent durable, loin des contingences du passé et à la dimension des espérances qu’autorise toute fin de guerre », souligne l’écrivain.

Qui démontre par la suite que dans le contexte actuel, la réconciliation des Présidents Alassane Ouattara, Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo, est une occasion de paix à saisir. Pour lui, il est temps de tout sacrifier à la paix pendant qu’il est encore temps.

Comme l’attendait l’assistance, René-Pierre Anouma, n’a pas oublié de poser la question : « Que nous projette en revanche notre actualité politique et sociale en cette année 2020 de 366 jours ? »

Année électorale décisive pour les Ivoiriens qui, laisse croire l’écrivain, la veulent apaisée et crédible afin d’éviter que le pays ne s’installe dans un cycle de violence qui se répéterait tous les cinq ou dix ans lors des élections avec chaque fois des morts.

Terminant la présentation de son œuvre, il va s’appuyer sur la maxime du père fondateur de la Côte d’Ivoire moderne, Félix Houphouët-Boigny : «Unis et réconciliés, nous tuerons à jamais la méfiance, la calomnie, la peur pour servir, dans la confiance retrouvée, les intérêts supérieurs de notre Côte d’Ivoire bien aimée ».

L’ouvrage est articulé autour de la paix. La paix pour l’auteur n’est pas simplement une théorie. Elle doit se construire, se bâtir par des actes. Et pour le faire, il fait des propositions dans cet ouvrage », a pour sa part expliqué Zio Moussa, le président du Comité de direction de l'Observatoire de la liberté de la presse, de l'éthique et de la déontologie (Olped), qui portait ainsi son analyse sur « Engagement pour la paix ».

Il a par ailleurs fait remarquer qu’en matière d’écriture, la simplicité fait généralement le plus beau. Parce que selon lui, la plus grande difficulté pour un écrivain, c’est d’être simple. Et cet ouvrage est un livre qu’on lit sans avoir besoin d’un dictionnaire.

« René-Pierre Anouma a écrit un livre simple qui parle d’un sujet difficile, compliqué. Nous devons véritablement lui rendre un hommage. Il est un auteur, un écrivain humble à travers sa propre vie, mais aussi à travers son écriture », a-t-il fait noter pour ainsi rendre hommage à l’auteur, avant d’inviter à la lecture de l’œuvre, qu’il qualifie d’une importance capitale quant à la résolution de la crise ivoirienne.

« Un ouvrage qui nous permet de revisiter au travers des grands procès, l’histoire mémorielle de la Côte d’Ivoire. Un livre qui invite à la réflexion par la mise à l’écart de tout égo pour une paix durable en Côte d’Ivoire », s’est félicité à son tour, Henry N’Koumo, directeur du livre, représentant la ministre de la Culture et de la Francophonie, Raymonde Goudou-Coffie.

Plusieurs témoignages d’éminentes personnalités sur la vie, le parcours professionnel exceptionnel de l’écrivain ont marqué la dédicace.

Avant d’ « accoucher de son livre », Engagement pour la paix de 344 pages, sorti chez GAD édition, cette année, l’écrivain a déjà proposé : Unesco, principe d’universalité et Prix Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix (252 pages), sortie en 2001. Aux origines de la Nation ivoirienne 1893-1960, ouvrage paru en 3 volumes (2008). Et, Côte d’Ivoire, naissance et devenir d’une nation, 250 pages (2018). Au regard de ses œuvres, René-Pierre Anouma, est un disciple de la paix.


Le 14/09/20 à 17:44
modifié 14/09/20 à 17:44

LES + POPULAIRES

Cocody-Angré : Un commissaire de la PJ tué dans des échanges de tirs avec des braqueurs Décès du ministre Sidiki Diakité: Dominique Ouattara exprime la compassion du couple présidentiel à la famille éplorée Cour d’appel d’Abidjan : 6291 dossiers enregistrés pendant l’année judiciaire 2019-2020