Rencontre Premier ministre-Jeunesse de Côte d’Ivoire/Hamed Bakayoko: «Ne vous laissez pas manipuler, concentrez-vous sur votre avenir»

Hamed Bakayoko, Premier ministre, s'est adressé aux jeunes de Côte d'Ivoire. (Sébastien Kouassi)
Hamed Bakayoko, Premier ministre, s'est adressé aux jeunes de Côte d'Ivoire. (Sébastien Kouassi)
Hamed Bakayoko, Premier ministre, s'est adressé aux jeunes de Côte d'Ivoire. (Sébastien Kouassi)

Rencontre Premier ministre-Jeunesse de Côte d’Ivoire/Hamed Bakayoko: «Ne vous laissez pas manipuler, concentrez-vous sur votre avenir»

Le 14/09/20 à 17:34
modifié 14/09/20 à 17:34
Hamed Bakayoko a rencontré hier les responsables des différentes faitières des associations de la jeunesse ivoirienne, toutes tendances confondues. Cette réunion qui s’est déroulée, en présence de plusieurs membres du gouvernement, a eu lieu à la salle Anoumabo du Palais de la culture de Treichville.

«Ne vous laissez pas manipuler. Concentrez-vous sur votre avenir», a dit le Premier ministre, s'adressant aux jeunes qui, pour la circonstance, ont pris d’assaut la salle de 4500 places du Palais de la culture. Pour le chef du gouvernement, «il faut que vous les jeunes, vous tourniez le dos à la violence. Elle n’a jamais prospéré et ne prospérera jamais», a-t-il conseillé, en expliquant que les hommes politiques «se parlent la nuit», en dehors de ce qu’on voit sur la place publique.

Il a ajouté que ces acteurs nouent des alliances politiques au gré de leurs intérêts. «Hélas, c’est quand elles n’aboutissent pas qu’ils ont recours aux jeunes, en les exhortant notamment à manifester dans les rues».

Pour le Chef du gouvernement, ce qui doit guider les jeunes, c’est plutôt leur ardeur et leur acharnement au travail. «Je vous demande de prendre votre destin en main. Chacun de vous doit préparer son avenir, avoir un métier pour l’exercer et fonder une famille. Chacun de vous est un Hamed Bakayoko en puissance, mais et seulement si vous donnez la priorité au travail», a-t-il fait savoir.

Il a donc lancé un appel pressant, invitant la jeunesse ivoirienne à «ne pas faire le lit de la violence ». Pour le Premier ministre, les Ivoiriens restent, avant tout, «frères et sœurs». Par conséquent, ils doivent cultiver la fraternité, l’amour et la solidarité. Mieux, il a ajouté que la Côte d’Ivoire doit continuer sur la voie de son développement économique. Seulement, dans l’union et la solidarité. «Je veux réussir avec vous les jeunes. C’est ensemble, main dans la main, que nous irons de l’avant. Je compte sur vous», n’a-t-il cessé de répéter.

Une caravane de la paix

Il a, de ce fait, affiché sa foi en une jeunesse ivoirienne qui ne peut s’affirmer que si elle prend conscience de sa force de travail. D’ailleurs, il a fait savoir que si le Chef de l’Etat, Alassane Ouattara, l’a nommé Premier ministre, c’est parce que, lui aussi, croit en la jeunesse ivoirienne. C’est pourquoi dès l’entame de son intervention, il a dédié sa nomination aux jeunes de la Côte d’Ivoire. «J’ai souhaité ces échanges pour vous dédier ma nomination. C’est un honneur fait à la jeunesse ivoirienne. Je vous dois donc cette nomination», a-t-il fait savoir.

Le Premier ministre a également assuré qu’il est «totalement » en phase avec l’ensemble de la jeunesse ivoirienne. «Nous sommes sur la même longueur d’onde», a-t-il souligné. Puis, d'ajouter : « Je suis jeune comme vous. Nous avons le même cheminement. Je connais vos souffrances. Je connais aussi le doute qui vous anime. Vos angoisses, je les connais. J'en ai vécu comme vous. On se connaît entre nous. Ma nomination est une opportunité pour chaque Ivoirien», a-t-il tenu à rassurer.

Hamed Bakayoko a expliqué que cette rencontre qu’il veut périodique lui tient à cœur. Pour lui, il s’agit d’un rendez-vous important. «Je veux établir un dialogue direct avec vous les jeunes, pour capter directement vos préoccupations, en vue de trouver et apporter les solutions qui s’imposent », a expliqué le Premier ministre pour justifier la motivation et l’urgence de cette rencontre.

Aussi, des préoccupations posées par les dix responsables des associations faîtières des jeunes qui sont intervenus, hier, Hamed Bakayoko dit avoir pris bonne note. «Je vous ai entendus», s'est-t-il voulu rassurant. Il a donc marqué son accord pour les subventions demandées par certaines faîtières des associations de jeunes qui n’en ont pas. Mieux, il a annoncé qu’il va «voir comment travailler pour doubler» ces apports financiers, en direction des associations des jeunes.

Le Chef du gouvernement s’est dit aussi favorable à l’organisation d’une caravane de la paix, pour des élections apaisées. «A la vérité, les élections se passent dans les urnes. Allez donc dans tout le pays pour sensibiliser les populations à des élections sans violence».


Le 14/09/20 à 17:34
modifié 14/09/20 à 17:34

LES + POPULAIRES

Religion/Sanctuaire Notre Dame de la Garde de Bonoua : La sacristie vandalisée Après les événements de Dabou : La compassion du Sénateur Gabriel Yacé aux familles éplorées Religion : Les musulmans célèbrent, mercredi, le Maoulid