« CDC épargne diaspora » : La CDC-CI et l’Association des fonctionnaires internationaux ivoiriens s’accordent sur une solution « sur mesure »

Lassina Fofana (DG de la Cdc-Ci) et Abou Bamba (président de l’AF2I) ont signé une convention pour lancer un produit d’épargne dénommé « CDC épargne diaspora ».
Lassina Fofana (DG de la Cdc-Ci) et Abou Bamba (président de l’AF2I) ont signé une convention pour lancer un produit d’épargne dénommé « CDC épargne diaspora ».
Lassina Fofana (DG de la Cdc-Ci) et Abou Bamba (président de l’AF2I) ont signé une convention pour lancer un produit d’épargne dénommé « CDC épargne diaspora ».

« CDC épargne diaspora » : La CDC-CI et l’Association des fonctionnaires internationaux ivoiriens s’accordent sur une solution « sur mesure »

Le 11/09/20 à 16:35
modifié 11/09/20 à 16:35
La Caisse des dépôts et consignations de Côte d’Ivoire (CDC-CI) et l’Association des fonctionnaires internationaux ivoiriens (AF2I) ont signé, le 10 septembre 2020, une convention. Et ce, dans le cadre des missions de mobilisation des ressources financières au service de l’économie nationale. Cette convention porte sur un produit d’épargne dénommé « CDC épargne diaspora ».

Abou Bamba, président de l’AF2I a révélé que, selon des études, la capacité d’épargne de la diaspora ivoirienne est estimée à 700 millions de dollars soit plus de 300 milliards de FCFA. Cependant, a-t-il déploré, ce flux d’argent n’est pas canalisé dans le cadre d’une structure comme la CDC-CI. « Même si notre objectif est d’assurer notre retraite, d’avoir des biens immobiliers et de pouvoir investir nos épargnes et nos revenus dans le pays, nous envisageons également apporter notre contribution au développement économique de notre pays », a soutenu M. Bamba.

Ce produit, a indiqué Lassina Fofana, directeur général de la Cdc-Ci, constitue une solution « sur mesure » aux Ivoiriens de la diaspora, à travers une offre spéciale. Il faut signaler que les dispositifs d’épargne, pour retraite ou projets, proposés en Côte d’Ivoire sont peu adaptés aux Ivoiriens non-résidents. A cela, il faut ajouter que la non digitalisation des offres locales privées (banques et assurances) en limite fortement l’accès aux Ivoiriens non-résidents. Aussi, faut-il faire remarquer que l’accès aux emprunts mobiliers locaux est extrêmement ardu pour ces travailleurs non-résidents, en raison même de leur expatriation.

Pour répondre à l’attente des Ivoiriens de la diaspora, le produit de la CDC-CI se présente comme la seule alternative crédible. « Nous sommes une organisation représentative de l’ensemble de nos compatriotes qui travaillent et vivent à l’étranger. Cette signature de convention nous réjouit à plusieurs égards. Nous avons trouvé en la CDC-CI un partenaire rassurant et crédible. Elle nous offre toute la garantie de nos investissements », a soutenu M. Bamba.

Le livret de la « CDC Epargne » est accessible à distance via internet grâce à un espace dédié et sécurisé. Le candidat à l’épargne peut faire sa souscription et ses différents mouvements sur son compte à distance. Il s’agit à travers ce produit de permettre aux Ivoiriens travaillant à l’étranger de se constituer un patrimoine financier ou immobilier afin de s’assurer un retour en Côte d’Ivoire dans la sérénité.


Le 11/09/20 à 16:35
modifié 11/09/20 à 16:35

LES + POPULAIRES

Appui aux jeunes diplômés marocains en Côte d’Ivoire: Le Conseil des résidents offre des kits scolaires Boundiali/Autonomisation de la femme : 40 coopératives de femmes équipées Examen de certification au diplôme d’État : 2154 étudiants composent à l’Infas