Enseignement technique et formation professionnelle : Les acquis d’un an en dix points

Dr Brice Kouassi, Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle. (Dr)
Dr Brice Kouassi, Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle. (Dr)
Dr Brice Kouassi, Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle. (Dr)

Enseignement technique et formation professionnelle : Les acquis d’un an en dix points

Le 11/09/20 à 14:11
modifié 11/09/20 à 14:11
Après avoir diagnostiqué les défis relevant du secteur de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle, le Secrétaire d’État auprès du Ministre de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, en charge dudit département (Se-Menetfp), le Dr Brice Kouassi a décidé d’agir.

En dressant le bilan de la première année d’exercice, le secrétaire d’État veut mesurer l’impact de son action dans ce département, pour mieux aborder la nouvelle année scolaire 2020-2021, placée sous le thème : « Ensemble pour une École résiliente et plus compétitive ».

En effet, les fruits de ses douze mois d’activités se résument en dix points.

Il s’agit notamment des capacités d’accueil de l’enseignement technique et de la formation professionnelle (Etfp) renforcées, les relations entre l’Etfp et le milieu productif approfondies, la confiance renouvelée des partenaires techniques et financiers (ptf), l’apprentissage et la formation en ligne au titre des innovations, l’insertion professionnelle des diplômés de l’Etfp, la visibilité et la perception de l’Etfp, l’introduction de nouvelles filières, le dialogue permanent avec les syndicats, la création de nouvelles directions centrales.

Capacité d’accueil renforcée

L’une des missions du Dr Brice Kouassi a été de renforcer la capacité d’accueil de l’Etfp. De 63 en 2019, l’on compte désormais 66 établissements dans le dispositif de l’Etfp. Et cela grâce à l’accélération du programme de construction de trois nouveaux établissements. Notamment, le Lycée Professionnel Sectoriel de Maintenance Industrielle et d’agro-alimentaire de Yopougon, le Collège d’enseignement technique (Cet) de Bouaflé et le Collège d’enseignement technique (Cet) d’Issia.

A cela s’ajoute, la réhabilitation et l’équipement de certains établissements. Il s’agit du Centre d’Électronique et d’Informatique Appliqué (Celia) de Treichville, le Centre de formation professionnelle (Cfp) de Gagnoa et le Lycée professionnel (Lp) de Daoukro. Toutes ces actions vont permettre d’améliorer les capacités d’accueil de l’Etfp de plus de deux mille places supplémentaires dès la rentrée prochaine...

Avec le milieu productif

Une série de partenariats tissée avec le milieu productif porte déjà des fruits. L’année 2020 marque l’aboutissement de la Réforme de l’Etfp, avec la signature des textes relatifs aux Branches Professionnelles. Ainsi le milieu productif constitue le premier employeur des diplômés de l’Etfp.

L’appui des partenaires

Les appuis de l’Agence française de développement (Afd) avec les projets C2d 1 et C2d 2, du Millenium challenge corporation (Mcc) avec le Millenium challenge account (Mca) volet Etfp, de la Banque mondiale, de la Bad, de la Giz, de Sequa, du Bit, de la Bid, de la Badea, de la Coopération chinoise, de Koica, Mitrelli, Sercobe, du Patronat ivoirien et des Chambres consulaires, constituent un soutien de taille pour son département, a assuré le Dr Brice Kouassi.*

« Ceci augure de la vitalité et la foi que les Partenaires Techniques et Financiers placent dans la formation professionnelle de notre pays », s’est-il réjoui.

L’innovation, formation en ligne

L’apprentissage et la formation en ligne sont devenus des modalités nouvelles de formation dans le dispositif de l’etfp. Si bien que l’accès au dispositif de formation professionnelle est élargi et les limites d’âge pour y accéder sont repoussées.

Pour le secrétaire d’état « la Formation en ligne a été accélérée en raison de la Covid-19. Elle a prouvé que l’on peut apprendre et enseigner différemment grâce aux avancées technologiques », a-t-il encouragé. Avant de projeter la pérennisation du projet.

L’insertion professionnelle

Cette étape s’est améliorée, peut-on constater, avec la contribution des multinationales et des entreprises nationales, a constaté, Dr Kouassi Brice. Que ce soit « avec Engie, avec Olam ou avec d’autres multinationales ou entreprises nationales, des conventions ont été signées pour permettre aux diplômés de l’Etfp de bénéficier d’une première expérience professionnelle », a apprécié Brice Kouassi.

Il a aussi salué l’implication du Ministère de la jeunesse et de l’Emploi des Jeunes et de l’Agence emploi jeune (Aej), en ce qui concerne la question de l’insertion des diplômés. « les conventions signées visent à accompagner les jeunes ayant choisi l’auto-emploi ou l’entrepreneuriat en leur octroyant des kits d’installation », a-t-il précisé.

Plus de visibilité Ce challenge d’être vu et entendu par les bénéficiaires des actions de l’Etfp a été relevé avec succès, aux dires du premier responsable de l’Etfp. « Les résultats sont probants : de 10.000 abonnés dans le dernier trimestre 2019, la page Facebook de l’Etfp en compte désormais plus de 23.000 », s’est –il réjoui.

Plus de nouvelles filières Avec plus de 118 filières, l’Etfp ne compte pas s’arrêter là, selon les dires du secrétaire d’état. Pour lui, chaque niche de formation et d’emploi est scrutée au regard des besoins du marché et des évolutions dans tous les secteurs professionnels. 7 nouvelles filières seront ouvertes au compte de l’année scolaire 2020-2021.

Ce sont : conducteur machine ; conducteur de ligne ; conducteur de procédés ; maintenance industrielle ; agent de maintenance ; technicien installateur maintenancier des équipements de télécommunication ; électro-frigoriste.

Bilan positif des examens

L’impact de la pandémie à covid-19 sur les résultats des examens de fin d’année est négligeable, a apprécié, le secrétaire d’Etat.

Au soir du 14 juillet 2020, les résultats définitifs et cumulés de la session 2020 des examens professionnels affichaient un taux de 82,46% de réussite pour l’ensemble des diplômés (Cap : 86,28%% ; Bep : 51,92%% ; Bt : 81,67%% ; Bp : 79,71 %.).

« Au regard des dysfonctionnements engendrés par la crise de la Covid-19, l’atteinte de ces résultats constitue un réel motif de satisfaction »,a-t-il encouragé.

Cas des syndicats

Le secrétaire d’état Brice Kouassi s’est réjoui du dialogue permanent qui s’est établi entre son département et les syndicats. « C’est l’une des marques nouvelles de l’Etfp que de s’ouvrir aux syndicats et d’entretenir avec eux un dialogue permanent, franc et constructif », a-t-il admis.

Selon lui, cela est la conséquence de plusieurs rencontres avec les douze syndicats d’enseignants et avec les faitières regroupant les fondateurs d’établissements privés de l’Etfp. Pour consolider cette dynamique, le Cadre permanent de concertation (Cpc) a été activé et il fonctionne bien. Ils ont reçu également des kits sanitaires pour leurs différents sièges, dans le cadre du soutien apporté dans le cadre de la lutte contre la Covid-19.

Des directions centrales, créées

Ces services ont pour mission d’apporter plus d’efficacité à nos actions, selon les estimations du Dr Brice Kouassi.

« La Direction des concours, de l’orientation et des bourses (Decob) n’est plus. Elle est désormais remplacée par deux structures distinctes : la Direction des examens et concours (Dexc) et la Direction de l’orientation et des bourses (Dob) »,a-t-il précisé. De plus, la Direction de la Pédagogie et du Développement des Programmes (Dpdp) est de nouveau opérationnelle.

Cette dernière va aider à harmoniser et à actualiser les curricula, au regard des évolutions actuelles du monde professionnel, croit fortement le secrétaire d’Etat.

Source : sercom


Le 11/09/20 à 14:11
modifié 11/09/20 à 14:11

LES + POPULAIRES

Koumassi : La Paroisse Notre Dame de l’Assomption cambriolée Rencontre interreligieuse : Un appel à la paix lancé par la communauté Sant’Egidio Prières œcuméniques: Musulmans et chrétiens unis pour la fraternité à Anono