Visite d’État : Le rêve d'Arrah

Les chefs traditionnels ont effectué nombreux le déplacement dans la localité. (Dr)
Les chefs traditionnels ont effectué nombreux le déplacement dans la localité. (Dr)
Les chefs traditionnels ont effectué nombreux le déplacement dans la localité. (Dr)

Visite d’État : Le rêve d'Arrah

Le 10/09/20 à 21:12
modifié 10/09/20 à 21:12
Le rêve d’Arrah...

« Pour réaliser une chose vraiment extraordinaire, commencez par la rêver. Ensuite, réveillez-vous calmement et allez d'un trait jusqu'au bout de votre rêve sans jamais vous laisser décourager » (Walt Disney, homme d’affaires, producteur, scénariste et animateur américain, 1901-1966).

Cette citation cadre bien avec le contexte de la visite d’État du Président de la République Alassane Ouattara dans la région du Moronou. Un événement dont a longtemps rêvé le peuple Morofouè dans toutes ses composantes. Région naguère prospère, le Moronou a perdu de son lustre pour plonger dans une longue léthargie, tirant parfois le diable par la queue. Les signes sont évocateurs : Manque d’infrastructures routières, sanitaires, éducatives... Et depuis 2015...le peuple Morofoué s’est mis à rêver...de la renaissance de sa région, de son développement.

Le peuple Morofoué s’est mis aussi à rêver de recevoir le Président de la République sur son sol, dans le cadre d’une visite d’État. "Oui, nous avons rêvé de ce jour où vous seriez parmi nous, parmi vos frères et sœurs de l’Ahuanou, parmi vos parents du département d’Arrah », dixit le maire d e la commune d’Arrah, Harlette Badou Kouamé. Impulser le développement, sensibiliser à la cohésion sociale, à la paix, jouer la carte de la proximité entre le Chef de l’État et les populations visitées. Tel est le contenu que le Président Ouattara a donné à ses visites d’État depuis qu’il est au pouvoir.

Un contenu noble qui explique l’enthousiasme, l’engouement des populations qui accueillent la délégation présidentielle. Parce que comme disent mes parents du Moronou : « Alassane Ouattara vient chez nous avec le développement, il vient avec les routes, il vient avec les écoles, les centres de santé ». Et Arrah, qui a rêvé d’être le premier département à recevoir le Président de la République, dans le cadre de cette visite d’État dans le Moronou, a vu son rêve se réaliser.

Le Président Alassane Ouattara était bel et bien à Arrah hier. Si ce premier rêve s’est traduit en réalité, Arrah veut continuer à rêver avec le Président de la République. Invoquant les mânes des bases pour les associer à cet événement, le chef de terre d’Arrah, Nanan Nicolas Koua Tanoh, a insisté sur le rêve d’Arrah qui est aussi celui du Président Ouattara.

« Le Président est dans notre région depuis mercredi, il a dormi et il a fait des rêves : Il a rêvé de la nomination d’un fils d’Arrah au poste de ministre ; il a rêvé du bitumage de toutes les routes dans la commune et dans le département, il a rêvé que tous les fils d’Arrah sont unis, que la cohésion sociale et le vivre-ensemble sont les mieux partagés du peuple Ahua... ». Tel est l’essentiel du message de Nanan Nicolas Tanoh Koua livré lors de la libation. Moment très important en pays agni. Car rien ne se fait sans invoquer la bénédiction de ancêtres.

Ces rêves ont été amplifiés par le député Simon Boni, porte-parole des populations d’Arrah qui a égrené les besoins, les doléances du département. Infrastructures routières, hydrauliques, électriques, sanitaires, éducatives, sportives, la lutte contre la pauvreté et l’autonomisation des femmes etc. Tels sont les rêves qu'Arrah veut transformer en réalité avec l’onction et l’appui inestimable du Président de la République Alassane Ouattara.


Le 10/09/20 à 21:12
modifié 10/09/20 à 21:12

LES + POPULAIRES

Mérite féminin : La rédactrice en chef de Fraternité Matin félicitée par Ramata Ly-Bakayoko Violences basées sur le genre : 10 000 signatures attendues pour dire non ! Journée internationale de l’élimination de la violence à l’égard des femmes : La déclaration du CNDH