Grand-Bassam /Patrimoine mondial de l’Unesco : La ministre de la Culture et de la Francophonie, Dr Raymonde Goudou-Coffie sur les chantiers de la ville

Photo de famille, la ministre et les autorités de Grand-Bassam (DR)
Photo de famille, la ministre et les autorités de Grand-Bassam (DR)
Photo de famille, la ministre et les autorités de Grand-Bassam (DR)

Grand-Bassam /Patrimoine mondial de l’Unesco : La ministre de la Culture et de la Francophonie, Dr Raymonde Goudou-Coffie sur les chantiers de la ville

Le 10/09/20 à 18:52
modifié 10/09/20 à 18:52
La ministre de la Culture et de la Francophonie, Dr Raymonde Goudou-Coffie était récemment dans la cité balnéaire de Grand-Bassam, patrimoine mondial de l’Unesco. Elle s’y est rendue pour toucher du doigt l’évolution des chantiers de réhabilitation et d’assainissement de cette ville historique, le 7 septembre 2020. Et ce, dans le cadre des actions de l’Unesco dans ladite ville.

La ministre se fait expliquer les chantiers de Grand-Bassam (DR)
La ministre se fait expliquer les chantiers de Grand-Bassam (DR)



Une visite guidée a permis à la ministre de se rendre compte des travaux réalisés au niveau de la voierie, et également de l’embouchure.

Pour Coulibaly-Diakité Mamidou, directeur des Infrastructures et d'équipement Culturels, cette visite était opportune car il s’agit pour la ministre de s’imprégner des travaux qui ont cours à Grand-Bassam. M. Coulibaly-Diakité a informé Mme Goudou-Coffie qu’en plus des travaux de 5 km de voirie, les travaux concernent la réhabilitation de la Maison du Patrimoine. Et d’ajouter qu’il s’agit d’un projet innovateur soutenu par la Société générale en Côte d'Ivoire (Sgci) au travers sa fondation. Il faut signaler que le chef du chantier a expliqué que les travaux qui vont durer 22 mois, ne sont qu’à 10% de leur réalisation. S’agissant de la voirie, il a indiqué que les travaux sont à 40% de réalisation.

Au cours de cette visite, la ministre de la Culture et de la Francophonie a rencontré les chefs traditionnels de la ville patrimoine de l’Unesco pour leur exprimer sa reconnaissance. C’est le lieu de signaler que l’ouverture de l’embouchure permettra d’enrichir le bassin marin et lagunaire en faune et en flore. Toute chose qui permettra de dégager une baie propice à des activités de pêche et du tourisme.



Le 10/09/20 à 18:52
modifié 10/09/20 à 18:52

LES + POPULAIRES

Lutte contre la Covid-19: La République de Corée fait don de 300 millions de FCfa de matériels à l’Inhp Lutte contre la Covid-19: La Lonaci offre plus de 117 millions de Fcfa de matériel de prise en charge Souleymane Traoré (Drh de Cfao Retail): "Nous nous félicitons de la reprise des concertations avec nos partenaires sociaux