Appui au secteur privé : La JICA lance un concours qui récompensera trois Start-ups ivoiriennes

Ai Tanaka, Cheffe de Programme de la division industrie et partenariat avec le secteur privé de la Jica. (Dr)
Ai Tanaka, Cheffe de Programme de la division industrie et partenariat avec le secteur privé de la Jica. (Dr)
Ai Tanaka, Cheffe de Programme de la division industrie et partenariat avec le secteur privé de la Jica. (Dr)

Appui au secteur privé : La JICA lance un concours qui récompensera trois Start-ups ivoiriennes

Le 09/09/20 à 22:56
modifié 09/09/20 à 22:56
L’Agence japonaise de coopération internationale (Jica) veut contribuer à l’éclosion et au développement des entreprises émergentes. Durant la pandémie du Covid-19, elle a lancé, à l’endroit des start-ups ivoiriennes, un concours dont la sélection en ligne a permis de retenir dix entrepreneurs, les 8 et 9 septembre 2020. Il s’agit du Concours Next innovation with Japan (Ninja) ou encore Prochaine innovation avec le Japon.

Le 9 septembre, Ai Tanaka, cheffe de programme de la division industrie et partenariat avec le secteur privé de la Jica en Côte d’Ivoire a, au cours d’une rencontre avec la presse, communiqué sur le contenu du concours, au siège de l’organe, à Cocody.

Selon elle, cette compétition oppose les jeunes entrepreneurs évoluant dans divers secteurs dont la santé, la gestion des catastrophes, les services d’entreprises, l’éducation, l’alimentation et l’agriculture, les finances, la logistique et autres.

Ils auront la charge de présenter leur projet qui sera soumis à un jury. « Après le dépouillement, trois des meilleurs projets seront retenus et chacun repartira avec une enveloppe de 30 mille dollars Us, soit près de 17 millions de FCfa », précise-t-elle.

Vu que le concours est organisé dans dix-neuf pays du continent, la Jica entend aller plus loin avec les différents lauréats de ces pays. C’est pourquoi Ai Tanaka a informé qu’une organisation est en cours afin de permettre à dix des meilleurs projets des 19 pays de se rendre au Japon pour se présenter aux chefs d’entreprises pour d’éventuelles coopérations qui aboutiront à l’obtention de fonds additionnels.

La cheffe de programme de la Jica a fait savoir que c’est dans l’optique d’aider les petites entreprises qui, du fait du Covid-19, éprouvent d’énormes difficultés à se lancer ou à prospérer. Ces entreprises, précise-t-elle, sont en majorité obligées de procéder à des licenciements pour pouvoir poursuivre leurs activités.

Aussi, ajoute-t-elle, c’est dans le but d’adapter les populations au nouveau mode de vie marqué, entre autres, par la limitation des déplacements que la Jica se lance dans cette aventure afin d’amener les jeunes entrepreneurs à mettre sur pied des services adaptés.

Il faut rappeler qu’au total, ce sont 35 dossiers de candidatures qui ont été réceptionnés par l’organisation japonaise du 13 juillet jusqu'au début septembre.


Le 09/09/20 à 22:56
modifié 09/09/20 à 22:56

LES + POPULAIRES

Cocody-Angré : Un commissaire de la PJ tué dans des échanges de tirs avec des braqueurs Décès du ministre Sidiki Diakité: Dominique Ouattara exprime la compassion du couple présidentiel à la famille éplorée Cour d’appel d’Abidjan : 6291 dossiers enregistrés pendant l’année judiciaire 2019-2020