Réunion de rentrée : La ministre Kandia Camara se réjouit des résultats de l’année scolaire 2019-2020

Kandia Camara, ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle. (DR)
Kandia Camara, ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle. (DR)
Kandia Camara, ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle. (DR)

Réunion de rentrée : La ministre Kandia Camara se réjouit des résultats de l’année scolaire 2019-2020

Au cours de la grande réunion de rentrée scolaire 2020-2021 qui a eu lieu au Lycée d’Excellence Alassane Ouattara de Grand-Bassam, la ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, Kandia Camara, s’est dit satisfaite des résultats de l’année dernière aux différents examens, avant de présenter le programme de l’année 2020-2021. C’était le lundi 7 septembre 2020.

Pour Kandia Camara, les résultats présentés connaissent une évolution constante depuis l’année 2011. De 58,22% en 2011, l’on est passé à 95,35% en 2020 pour le Cepe.

Pour le Bepc, le taux est passé de 16,88% en 2011 à 53,17% en 2020 et 20,25% en 2011 à 40,80% en 2020 pour le Bac. Tout en déplorant ces résultats salis par la fraude et la tricherie malgré l’adoption des mesures pour décourager les auteurs.

C’est pourquoi la ministre a indiqué : « il nous faut impérativement approfondir les enquêtes en vue de situer toutes les responsabilités et prendre des sanctions exemplaires pour sauvegarder la crédibilité de nos diplômes. »

Poursuivant, elle a expliqué la mise en place d’un dispositif qui permettra de réussir une bonne rentrée et d’atteindre les objectifs de l’année scolaire 2020-2021 qui sont, entre autres, l’organisation de l’année scolaire en deux semestres, la création et l’installation de comités de veille Covid-19 au sein des établissements pour lutter contre la pandémie.

Concernant la politique de gratuité, elle assure qu’il y aura la distribution de près de 5 millions de kits scolaires d’un coût d’environ 10 milliards de FCfa ; la distribution de près de 3,5 millions de manuels scolaires d’une valeur estimée à 3 milliards de FCfa et la distribution de 1000 mallettes pédagogiques d’un coût d’un milliard de FCfa.

Tout en précisant : « pour cette année scolaire, la politique de la gratuité de l’école va coûter à l’Etat de Côte d’Ivoire un peu plus de 14,5 milliards de FCfa. Outre ces investissements, 200 000 tables-bancs ont été acquis pour un coût de 12 milliards de Fcfa ». La distribution de ces intrants pédagogiques et matériels a débuté depuis le mois d’août et s’achèvera en octobre prochain.

Ange Kumassi (Stagiaire)


LES + POPULAIRES

Concours Louis Dreyfus : Nadia Gouda, fabricante de produits laitiers, remporte la deuxième édition Bienfaisance : Le Prophète Joël Krasso vole au secours des orphelins du Centre "Nelson Mandela" de Bamako Korhogo: Le Chr est devenu ultra moderne