Année scolaire 2020-2021: Le discours de la ministre Kandia Camara à la cérémonie de lancement de la rentrée

Kandia Camara a lancé l'ouverture de l'année scolaire 2020-2021. (DR)
Kandia Camara a lancé l'ouverture de l'année scolaire 2020-2021. (DR)
Kandia Camara a lancé l'ouverture de l'année scolaire 2020-2021. (DR)

Année scolaire 2020-2021: Le discours de la ministre Kandia Camara à la cérémonie de lancement de la rentrée

Le 07/09/20 à 18:58
modifié 07/09/20 à 18:58
La grande famille de l’éducation et ses partenaires se sont retrouvés ce lundi 07 Septembre, au Lycée d’Excellence Alassane Ouattara de Grand-Bassam pour la réunion solennelle de rentrée.
Mesdames et Messieurs ;

L’année scolaire 2019-2020 a été fortement marquée par la survenue de la COVID-19 dans nos vies. La mort a également endeuillé maintes familles et la communauté éducative en a été elle aussi durement éprouvée.

A cet effet, je vous invite à vous tenir debout, afin qu’ensemble nous observions une minute de silence en leur mémoire...

Je vous remercie ; veuillez-vous asseoir !

Mesdames et Messieurs,

Honorables Invités,

Après quelques semaines de répit au terme d’une année scolaire particulièrement difficile, l’école ivoirienne va bientôt rouvrir ses portes.

Comme chaque année, à pareil moment nous nous retrouvons d’une part, pour tirer les enseignements de l’année écoulée et d’autre part, pour nous accorder sur les priorités du moment.

Permettez que je salue, de prime abord, les personnalités qui rehaussent de leur présence distinguée la rencontre de ce matin.

Mesdames et Messieurs les Ministres, Chers collègues ;

La grande famille éducative, rassemblée ce jour, vous sait gré d’être à cette réunion inaugurale de l’année scolaire 2020-2021.

Il m’est fort agréable de vous exprimer notre gratitude infinie, au nom des sept millions d’élèves, des deux cent quarante mille enseignants et personnels d’encadrement, ainsi qu’en mon nom propre.

Votre présence effective est le témoignage éloquent d’une équipe gouvernementale soudée qui porte les questions éducatives en bonne place des priorités de l’Etat.

Photo de famille. (DR)
Photo de famille. (DR)

  • Mesdames et Messieurs ;
  • Honorables invités ;
Le système éducatif ivoirien est en plein essor. Cela est bien compréhensible dans un pays dont la population est majoritairement jeune. Au rythme de la démographie galopante qui impacte la population scolaire, la demande éducative est toujours plus forte.

De plus, sous la houlette du Président de la République Son Excellence M. Alassane OUATTARA, la Côte d’Ivoire a pris l’option de l’obligation scolaire pour tous les enfants de 06 à 16 ans, sans exclusive.

De nombreux progrès ont été réalisés et il me plait de rappeler brièvement des acquis essentiels de neuf années d’efforts soutenus :

En effet, sur la période de 2011-2020 :
  • 81.671 enseignants du préscolaire, du primaire, du secondaire et leurs encadreurs ont été recrutés.
  • Pour le premier degré, 40 340 salles de classes dont 7491 pour le préscolaire, 32 849 pour le primaire ont été construites ;
  • Pour le second degré, 320 établissements dont 07 lycées avec internat pour les filles, 1 lycée d’excellence mixte avec internat, 07 établissements professionnels ont été construits ;
  • Pour la formation initiale des maitres, 02 CAFOP ont été construits.
  • 725.623 tables-bancs ont été acquis et distribués pour un coût global de 53 milliards FCFA.
  • 94 milliards de Francs CFA ont été mobilisés pour l’achat et la distribution gratuite de manuels et kits scolaires aux élèves du primaire.
Tous ces acquis portent la marque du Grand bâtisseur nommé S.E.M. Alassane OUATTARA.

Qu’il me soit permis ici de rendre un vibrant hommage à cet homme de grande vision pour la justesse de cette politique volontariste.

J’associe à cet hommage, Madame la Première Dame Dominique OUATTARA pour ses nombreuses actions charitables en faveur des enfants. Au nombre de celles-ci, vient de s’ajouter le Groupe Scolaire d’excellence, véritable joyau architectural construit à HOUANTOUE dans la Commune d’Abobo et qui porte fièrement le nom de l’illustre donatrice.

Mesdames et Messieurs les Ministres,

Honorables invités,

Pour moi-même et pour chaque acteur du système éducatif ivoirien, il est un devoir dont l’on s’acquitte avec un plaisir toujours renouvelé. Il s’agit de remercier nos Partenaires Techniques et Financiers, ces représentants d’Organisations et d’Institutions qui nous accompagnent, tous les jours, dans notre marche résolue vers l’édification d’une école de qualité, accessible à tous.

Sans la plus-value de leur assistance et de leurs conseils avisés, notre action n’aurait pas connu la réussite qui nous rend tous si fiers depuis bientôt dix ans.

Chers partenaires,

La communauté éducative s’honore de votre précieux accompagnement et vous réitère par ma voix ses remerciements appuyés.

Mesdames et Messieurs,

La présente réunion de rentrée scolaire se déroule après une année marquée par la pandémie de la COVID-19.

En effet, depuis plusieurs mois, le monde entier fait face à une crise sanitaire sans précèdent qui ébranle bien de certitudes et met dangereusement à mal les systèmes de production de valeurs et de richesses.

Je suis donc particulièrement heureuse de vous retrouver en bonne santé, toujours prêts pour le service, malgré les tensions et le stress des derniers mois.

En cette conjoncture difficile, nous avons appris des leçons de vie. Des leçons simples, mais des leçons pas toujours évidentes. Ainsi, nous savons tous aujourd’hui, un peu plus qu’hier, la valeur de la solidarité. Nous comprenons mieux les enjeux de la synergie d’actions pour vivre ensemble et en bonne santé.

Notre rapport à la vie a foncièrement évolué parce que nous savons désormais identifier l’essentiel dans le flot des circonstances qui meublent une vie.

Mesdames et Messieurs,

Chers collaborateurs,

Cette situation nous interpelle en notre qualité d’enseignants et de techniciens de l’éducation. Il est indéniable en effet que notre mission prend une tout autre dimension, dans un contexte de crise.

La particularité et la délicatesse de notre mission nous placent en tête de peloton pour mener la barque et la conduire vers un avenir radieux.

Pendant ces longs mois, c’est ce que vous avez fait et vous l’avez bien fait !

Au milieu d’une société humaine déstructurée par un fléau imprévisible, vous vous êtes montrés particulièrement mobilisés, proactifs et surtout généreux dans l’effort.

Je voudrais remercier et féliciter chacune et chacun de vous. Je suis fière de notre famille. Je tiens à le dire très sincèrement.

Bravo à tous !

Je m’en voudrais de passer sous silence l’inestimable contribution de toutes ces personnes morales et physiques qui nous ont permis de résister à la propagation de la COVID-19.

J’exprime la reconnaissance de la communauté éducative à Monsieur le Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, au Ministre de la Sécurité et de la Protection civile, au Ministre de l’Administration du Territoire, au Ministre de la Communication et des Médias, au Ministre des Transports ainsi qu’à l’ensemble de leurs collaborateurs qui nous ont soutenu, au plus fort de la pandémie.

Mesdames et Messieurs,

Comme vous le savez, avec la Communication, la Santé et la Sécurité, l’Administration du Territoire, les Transports, la gestion de l’école a été l’un des pans principaux de la riposte nationale face à la COVID-19.

A la grande satisfaction de tous, nous avons construit des solutions innovantes pour assurer la continuité éducative et achever l’année scolaire 2019-2020.

Je voudrais rappeler le dispositif de l’enseignement à distance à travers les médias d’Etat, la RTI et les radios de proximité et les supports numériques.

Une équipe s’est mobilisée nuit et jour pour mettre en œuvre ce projet d’urgence.

Permettez que je félicite les membres de nos cabinets, de l’Inspection Générale, l’ensemble de nos directions et services dont le savoir-faire et l’abnégation ont contribué à l’atteinte des objectifs visés.

Bien évidemment, j’adresse le même satisfecit à tous les enseignants qui ont conçu les contenus pédagogiques et présenté les cours, ainsi qu’à tous les techniciens qui ont œuvré pour leur diffusion.

Ces cours à distance nous ont permis de contenir l’impact de la COVID-19 sur notre système éducatif et de maintenir nos apprenants en éveil intellectuel.

Malgré tout, les élèves et leurs parents ont largement manifesté leur intérêt et leur adhésion à ce projet structurant et novateur.

Dans le cadre des évaluations certificatives, nous avons dû sursoir à l’organisation du Certificat d’Etudes Primaires et Elémentaires (en abrégé CEPE) pour réduire les risques de contamination liée à la COVID-19. En effet, la session 2020 du CEPE a été remplacée par la prise en compte des résultats des contrôles continus des élèves de CM2 en vue de leur passage en 6ème.

Dans l’ensemble nous avons pu organiser les autres examens à grand tirage (examens de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, le BEPC et le Baccalauréat) dans de bonnes conditions de crédibilité et de fiabilité.

Les résultats des examens de la session 2020 se présentent comme suit :
  • ADMISSION EN CLASSE DE 6EME :
Sur un total de 576 822 inscrits, 549.999 élèves sont admis en 6ème, soit un taux de réussite 95,35%
  • BEPC :
Sur un total de 471.404 inscrits, 243.416 candidats ont été déclarés admis au BEPC ce qui représente 53,17%
  • BACCALAUREAT :
Sur un total de 316.935 inscrits, nous avons enregistré 124.728 bacheliers soit un taux de 40,08% de réussite.
  • Formation professionnelle
Sur un total de 17 124 inscrits au BEP, au BP, au BT et au CAP, on enregistre 14 120 admis, soit un taux de 82,46 % de réussite.

A l’analyse de ces résultats, on relèvera une évolution constante, depuis 2011. Ainsi, de 58,22 % au CEPE, on arrive au score remarquable de 95,35 % cette année. Il en est de même pour le BEPC qui a évolué de 16,88 % en 2011 à 53,17 en 2020. Quant au baccalauréat, nous sommes passés de 20,25 % en 2011 à 40,80 % en 2020.

Dans l’ensemble, nous avons donc maintenu le cap.

Notre satisfaction est malheureusement entachée par la résurgence de la fraude et de la tricherie, en dépit des dispositions prises pour décourager leurs auteurs.

L’ampleur que prend ce phénomène commande de rompre avec le silence. Il nous faut impérativement approfondir les enquêtes en vue de situer les responsabilités, toutes les responsabilités et prendre des sanctions exemplaires, pour sauvegarder la crédibilité de nos diplômes.

De façon générale, le fonctionnement de l’école en cette année 2019-2020 et l’organisation des examens à grand tirage auront permis de mettre en relief la résilience du système éducatif ivoirien.
  • Mesdames et Messieurs les Ministres,
  • Honorables invités,
  • Mesdames et Messieurs,
La réouverture des classes, ce lundi 14 septembre 2020, constitue un défi majeur parce qu’elle intervient dans un contexte particulièrement sensible.

En effet, en dépit des avancées notables observées, la présente année scolaire portera encore les séquelles d’une pandémie toujours en cours.

Cette situation singulière exigera, dès lors, une réadaptation conséquente de nos comportements dans l’espace scolaire, comme dans les lieux publics.

Même notre stratégie globale de transmission-acquisition de connaissances sera raisonnablement réajustée en ce qui concerne les contenus et les méthodes pédagogiques.

Nos directions opérationnelles y ont travaillé de longues semaines durant. Elles ont souvent sollicité l’expertise d’autres départements ministériels, notamment ceux en charge du Transport, de la Santé, de la Communication, des Sports, de la Salubrité, de la Sécurité, de la Construction et des Logements sociaux.

Ce travail de concertation a abouti à la mise en place d’un dispositif intégré qui nous permettra de réussir une bonne rentrée et d’atteindre nos objectifs, tout au long de l’année scolaire 2020-2021.

Je puis déjà lever un coin de voile sur quelques mesures et décisions importantes issues de ce travail participatif :
  • Au titre du calendrier des enseignements-apprentissages, nous optons pour l’organisation de l’année scolaire en deux semestres.
  • Au titre de la gestion du Groupe-classe et de l’espace de l’école nous décidons de :
  • la création et l’installation de comités de veille COVID-19 au sein des établissements scolaires, en charge de la sensibilisation axée sur la lutte contre la propagation de la pandémie ;
  • l’activation des clubs santé ;
  • l’observance stricte de l’ordre et de la discipline en rapport avec la pandémie ;
  • le respect des consignes de protection ;
  • le port obligatoire et correct des masques de protection pour tous ;
  • le respect de l’interdiction de se serrer les mains et des accolades ;
  • l’installation de dispositifs de lavage des mains dans les établissements scolaires ;
  • le renforcement de l’hygiène et de la salubrité ;
  • la protection de l’environnement et du cadre physique de l’école ;
  • une vigilance et une surveillance accrue à tous les niveaux ;
  • Au titre de la Pédagogie et de la Formation Continue :
  • - la remise à niveau systématique des élèves pendant les huit (08) premières semaines de l’année ;
  • la redynamisation et le contrôle soutenu des Conseils d’Enseignement et des Unités pédagogiques ;
  • le réaménagement des programmes éducatifs adaptés au nouveau contexte ;
  • le renforcement de l’encadrement pédagogique avec le recrutement exceptionnel de 1 211 Conseillers Pédagogiques du Préscolaire et du Primaire et de 400 encadreurs pédagogiques du secondaire ;
  • la valorisation et la pérennisation des acquis de l’enseignement à distance avec le soutien du Partenariat Mondial de l’Education pour un montant de 11 millions de dollars.
  • Au titre de la gestion des ressources humaines, matérielles et financières
  • l’optimisation de la gestion des postes de travail et des carrières ;
  • le traitement diligent des dossiers administratifs relatifs au premier mandatement des agents en liaison avec les services de la Fonction publique et du Budget ;
  • le traitement endogène des disparités et des déficits de personnels dans les structures déconcentrées (DRENET et IEP) par l’instauration des classes à profil spécifique;
  • l’amélioration de l’efficience de la dépense publique en matière d’éducation ;
  • la gestion rigoureuse du patrimoine du Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle sur la base d’un état précis et détaillé dans chaque Région.
  • Au titre de la mutualité, des œuvres sociales et du dialogue social
- le lancement du projet de construction de logements sociaux au profit des personnels de l’Education membres de la Mutuelle des Personnels de l’Education Nationale et de l’Enseignement Technique (MUPEMENET)

- le renforcement du dialogue continu avec les partenaires sociaux à travers l’organisation de séances de travail bipartites.
  • Au titre de la politique de gratuité :
  • - la distribution de près de 5 millions de kits scolaires d’un coût d’environ 10 milliards de Francs CFA ;
  • la distribution de près de 3,5 millions de manuels scolaires d’une valeur estimée à 3 milliards de FCFA ;
  • - la distribution de 1.000 mallettes pédagogiques d’un coût d’un milliard de Francs CFA.
Pour cette année scolaire, la politique de la gratuité de l’école va coûter à l’Etat de Côte d’Ivoire un peu plus de 14,5 milliards de FCFA.

Outre ces investissements, 200.000 tables-bancs ont été acquis pour un coût de 12 milliards de Francs CFA.

Débutée depuis le mois d’août dernier la distribution de ces intrants pédagogiques et matériels est prévue pour s’achever en octobre prochain.
  • Au titre de la gestion de l’alimentation scolaire :
  • une plus grande implication de la communauté dans la stratégie d’approvisionnement des cantines scolaires s’avère indispensable
  • Au titre de la gouvernance des Comités de Gestion :
  • une large diffusion des textes portant création, organisation et fonctionnement des COGES ;
  • une application stricte de ces textes ;
  • l’activation de la Commission de Discipline et de Mérite pour encourager les bonnes pratiques et sanctionner les écarts par rapport aux normes ;
  • le renforcement de la traçabilité des activités et des actions par l’usage du numérique.
  • Au titre de la gouvernance et du pilotage du Ministère
  • l’intensification du contrôle et de l’évaluation à tous les niveaux ;
  • la mise en place d’un dispositif inclusif et multisectoriel de lutte contre la fraude et la tricherie ;
  • la signature imminente des Contrats d’Objectifs et de Performance pour l’amélioration de la gouvernance scolaire.
  • Au titre de la coopération internationale
  • le renforcement de la coopération inter-états, sous régionale et continentale, en matière d’éducation et de formation professionnelle ;
  • la stimulation de la réflexion prospective pour mettre en évidence les enjeux du dividende démographique.


Mesdames et Messieurs les Ministres,

Mesdames et Messieurs les représentants des Partenaires Techniques et Financiers,

Mesdames et Messieurs

En rapport avec les enjeux et en relation avec les ambitions de notre système éducatif, le Thème retenu pour l’année scolaire 2020-2021 est le suivant : « Ensemble pour une école résiliente et compétitive »

Ce thème nous plonge de plain-pied dans une lutte déterminée contre l’inaction et le manque de perspective. Il interpelle les consciences individuelles et collectives face à l’urgence et la nécessité d’agir ensemble, vite et bien dans un contexte manifestement sensible.

Il s’agit donc d’offrir le meilleur de nous-mêmes pour assurer et garantir, pour tous, le droit à une éducation de qualité, quelle que soit la situation de crise à laquelle notre nation se trouverait confrontée.

Le thème de cette année scolaire est en soi un appel solennel à la mobilisation collective et à l’engagement individuel, dans un esprit de responsabilité partagée.

Aux parents d’élèves, je vous engage à un encadrement de proximité de vos enfants.

Aux élèves, je vous exhorte au travail avec ardeur, sans tricherie.

Aux gestionnaires de l’école, j’exige une plus grande rigueur.

Aux partenaires, je formule le vœu d’un renouvellement continu de leur accompagnement.

Ensemble avec une ferme assurance en notre capacité individuelle et collective de relever les défis du moment et d’anticiper ceux à venir, disons en chœur :

« Bonne et fructueuse année scolaire 2020-2021 ! »

Je vous remercie.


Le 07/09/20 à 18:58
modifié 07/09/20 à 18:58

LES + POPULAIRES

Tournée nationale de sensibilisation : Le ministère en charge de la solidarité apporte un soutien financier à la confédération des victimes des crises ivoiriennes Concours directs d’entrée à l’Ena en 2021(2è étape) : Voici le calendrier des compositions Education nationale : L’ambassadeur de Chine offre des bourses à 110 élèves issus de cinq établissements scolaires