Présidentielle 2020 : Les dossiers de candidature transmis au Conseil constitutionnel

Coulibaly Kuibiert, président de la Cei, a passé la main à Koné Mamadou, président du Conseil constitutionnel pour l'examen des dossiers. (Dr)
Coulibaly Kuibiert, président de la Cei, a passé la main à Koné Mamadou, président du Conseil constitutionnel pour l'examen des dossiers. (Dr)
Coulibaly Kuibiert, président de la Cei, a passé la main à Koné Mamadou, président du Conseil constitutionnel pour l'examen des dossiers. (Dr)

Présidentielle 2020 : Les dossiers de candidature transmis au Conseil constitutionnel

Le 03/09/20 à 21:06
modifié 03/09/20 à 21:06
La Commission indépendante électorale (Cei) a transmis hier les dossiers de candidature pour la présidentielle du 31 octobre 2020, au Conseil constitutionnel, juge de l’éligibilité des candidats à l’élection du Président de la République.

Cet organe, dirigé par Koné Mamadou aura 15 jours pour délibérer sur les différentes candidatures reçues, en examinant pièce par pièce et avec minutie tous les documents exigés et fournis par les candidats.

Au total, selon la note signée du Porte-parole, Emile Ebrotié, la Cei a transmis quarante-quatre dossiers. Il s’agit de vingt-deux pour le compte des candidats investis par un parti ou groupement politique et de vingt-deux candidatures indépendantes.

Pour ce qui est des dossiers déposés par les représentants de candidats, le communiqué de la Cei annonce neuf. Par ailleurs, sur la répartition par sexe, les hommes prennent largement le dessus sur les femmes avec quarante-et-une personnes sur les quarante-quatre.

Selon le communiqué, c’est conformément à l’article 52 du Code électoral et de l’article 44 du règlement intérieur de la Cei et selon les dispositions prévues aux articles 53, 54 et 55 du Code électoral que le secrétariat permanent de l’organe électoral a procédé, du 16 juillet au 31 août 2020, à la réception des dossiers de candidature, à l’élection présidentielle d’octobre 2020.

Même si les dossiers de candidature ont été transmis à la justice constitutionnelle, précise la note signée par Emile Ebrotitié, les étapes du processus électoral ne s’arrêtent, par contre, pas. La Cei procédera notamment à l’installation des différents représentants de ses bureaux au plan local et à l’international. Mais est également à l’œuvre pour le traitement des décisions et des réclamations issues du contentieux de la liste électorale provisoire, vu les différentes remarques portées sur ce document par les partis politiques. Afin d’arrêter la liste électorale définitive dans la deuxième quinzaine du mois de septembre 2020.

Il faut le rappeler, à la faveur de la cérémonie de prestation de serment, le 1er septembre, de trois nouveaux conseillers, Koné Mamadou, président du Conseil constitutionnel avait déclaré que son équipe et lui mettront tout en œuvre pour dresser la liste définitive des candidats à l’élection présidentielle et termineront leur mission par la proclamation des résultats définitifs.


Le 03/09/20 à 21:06
modifié 03/09/20 à 21:06

LES + POPULAIRES

Cocody-Angré : Un commissaire de la PJ tué dans des échanges de tirs avec des braqueurs Décès du ministre Sidiki Diakité: Dominique Ouattara exprime la compassion du couple présidentiel à la famille éplorée Cour d’appel d’Abidjan : 6291 dossiers enregistrés pendant l’année judiciaire 2019-2020