Sécurité : Le général Vagondo Diomandé s’imprègne du dispositif sécuritaire à la frontière ouest

Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Vagondo Diomandé (en costume), à la frontière Ivoiro-libérienne (Dohouba dans la commune de Bin-Houyé) sur le fleuve Nuon. (Saint-Tra Bi)
Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Vagondo Diomandé (en costume), à la frontière Ivoiro-libérienne (Dohouba dans la commune de Bin-Houyé) sur le fleuve Nuon. (Saint-Tra Bi)
Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Vagondo Diomandé (en costume), à la frontière Ivoiro-libérienne (Dohouba dans la commune de Bin-Houyé) sur le fleuve Nuon. (Saint-Tra Bi)

Sécurité : Le général Vagondo Diomandé s’imprègne du dispositif sécuritaire à la frontière ouest

Le 03/09/20 à 11:32
modifié 03/09/20 à 11:32
Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile était en tournée dans le département de Zouan-Hounien.
Le général Vagondo Diomandé, ministre de la Sécurité et de la Protection civile, s’est rendu le lundi 31 août 2020 dans le département de Zouan-Hounien. Cette visite de travail vise à s’imprégner du dispositif sécuritaire à la frontière ouest du pays et à sensibiliser les populations au civisme.

Subdivisée en plusieurs étapes, cette visite a débuté par la sous-préfecture de Goulaleu où les populations, élus et cadres, conduits par la directrice générale adjointe de la Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnps), Mahi Clarisse, ont réservé un accueil chaleureux au ministre de la Sécurité.

Au cours des échanges subséquents, le général Vagondo Diomandé a invité les populations à travailler en étroite collaboration avec les forces de sécurité pour leur permettre de faire barrage aux actes d’insécurité et de trouble, avant d’appeler les jeunes à tourner le dos à l’incivisme grandissant dans le pays.Il a fait don de la somme de deux millions de francs Cfa, destinée à la construction de la résidence du sous-préfet de Goulaleu.

À Bin-Houyé au cours des civilités d’usage, le maire de la commune, André Narcisse Meman, a prié le ministre de transmettre l’infinie reconnaissance des populations de Bin-Houyé au Président Alassane Ouattara pour tous les projets de développement réalisés dans leur localité sous sa conduite, sans toutefois manquer d’égrener quelques doléances.

En retour, le ministre a rassuré les populations sur les dispositions prises par le gouvernement pour renforcer la sécurité dans cette zone frontalière. Puis comme à Goulaleu, il a exhorté la jeunesse à proscrire toute attitude entravant la paix et la tranquillité, tout en appelant les cadres et les populations à privilégier la politique de développement.

Il a promis de transmettre fidèlement au Chef de l’État et au Premier ministre les attentes des populations de Bin-Houyé. Avant d’annoncer que le Premier ministre Hamed Bakayoko a décidé de réhabiliter incessamment les locaux de la brigade de gendarmerie de la ville. Le ministre de la Sécurité a visité le poste frontalier de Dohouba à trois kilomètres de Bin-Houyé.

Bientôt l’ouverture d’un commissariat de police

À Zouan-Hounien, dernier étape de son périple, le ministre de la Sécurité a visité les locaux du commissariat de police en voie d’achèvement au cours d’une rencontre qui a drainé des populations nombreuses et enthousiastes, conduites par le Vénérable Augustin Tompieu-Zouo et le général de police Kourouma.

Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile a rassuré les populations sur les instructions diligentes données par le Président de la République, Alassane Ouattara, pour l’ouverture de ce commissariat. Puis de façon plus précise, il a révélé que les décisions relatives à l’affectation du personnel de ce service de police sont déjà signées.

Saisissant l’occasion, il a appelé les populations à demeurer engagées pour la paix et le développement, en exhortant les jeunes à se détourner de la violence et à être des acteurs de la cohésion sociale et du vivre ensemble.


Le 03/09/20 à 11:32
modifié 03/09/20 à 11:32

LES + POPULAIRES

Koumassi : La Paroisse Notre Dame de l’Assomption cambriolée Rencontre interreligieuse : Un appel à la paix lancé par la communauté Sant’Egidio Prières œcuméniques: Musulmans et chrétiens unis pour la fraternité à Anono