Tengrela : Le maire se réjouit de la sélection de la mosquée Bôgô Missiri pour l’inscription au Patrimoine mondial de l’UNESCO

La mosquée “Bôgô Missiri” de Tengrela parmi les huit en Côte d’Ivoire, sélectionnées pour l’inscription au Patrimoine mondial de l’UNESCO
La mosquée “Bôgô Missiri” de Tengrela parmi les huit en Côte d’Ivoire, sélectionnées pour l’inscription au Patrimoine mondial de l’UNESCO
La mosquée “Bôgô Missiri” de Tengrela parmi les huit en Côte d’Ivoire, sélectionnées pour l’inscription au Patrimoine mondial de l’UNESCO

Tengrela : Le maire se réjouit de la sélection de la mosquée Bôgô Missiri pour l’inscription au Patrimoine mondial de l’UNESCO

Par (AIP)
Le 31/08/20 à 17:19
modifié 31/08/20 à 17:19
Le maire de Tengrela, Ballo Bakary, s’est réjoui le dimanche 30 août 2020, du choix de la mosquée “Bôgô Missiri” parmi les huit en Côte d’Ivoire, sélectionnées pour l’inscription au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

« Cette mosquée qui est l’un des symboles de Tengrela a déjà attiré l’attention des responsables nationaux en charge de la gestion de nos patrimoines. C’est déjà une grande joie pour nous », s’est félicité Ballo Bakary.

Le premier magistrat de la commune met pour cela tout en œuvre pour que cette mosquée ait l’assentiment final. C’est pourquoi, il fait suivre à la lettre toutes les recommandations de l’expert Lassana Cissé, venu en mission d’évaluation car conscient des nombreux avantages qu’une telle distinction apportera à la commune.

« Tengrela sera un pôle visible dans la carte de la Côte d’Ivoire, de l’Afrique et plus loin, du monde. Voyez-vous certains Européens et Américains ne connaissent pas le Mali mais connaissent Tombouctou. Nous voulons aussi que Tengrela soit une référence pour identifier la Côte d’Ivoire, sans compter le nombre de touristes que cela va occasionner. Ce sera donc un regain d’activités notamment l’hôtellerie, la restauration, le petit commerce. Et nous souhaitons que ce projet puisse se finaliser comme on nous l’a indiqué en 2021 afin que que nous mettions en place une organisation pour sa gestion », a conclu le maire Ballo.

La mosquée “Bôgô missiri”, d’un style soudanais, construit avec du bois et de l’argile, date du temps de l’Almamy Samory Touré, soit plus de 300 ans.


Par (AIP)
Le 31/08/20 à 17:19
modifié 31/08/20 à 17:19

LES + POPULAIRES

Cocody-Angré : Un commissaire de la PJ tué dans des échanges de tirs avec des braqueurs Décès du ministre Sidiki Diakité: Dominique Ouattara exprime la compassion du couple présidentiel à la famille éplorée Cour d’appel d’Abidjan : 6291 dossiers enregistrés pendant l’année judiciaire 2019-2020