Obsèques du Pr Paul N'Da/Pr Antoine Hauhouot Assépo : « Un Académicien ne meurt pas »

Levée du corps du Pr Paul N'Da: un hommage a été rendu au défunt à Ivosep.
Levée du corps du Pr Paul N'Da: un hommage a été rendu au défunt à Ivosep.
Levée du corps du Pr Paul N'Da: un hommage a été rendu au défunt à Ivosep.

Obsèques du Pr Paul N'Da/Pr Antoine Hauhouot Assépo : « Un Académicien ne meurt pas »

Le 30/08/20 à 18:36
modifié 30/08/20 à 18:36
La messe de requiem à la mémoire du Pr Paul N'Da a eu lieu, jeudi soir, à l’Université catholique de l’Afrique de l’Ouest (Ucao) à Cocody. Et la prière mortuaire avant la levée du corps, à la salle Houphouët-Boigny d’Ivosep.

C’était en présence des membres de l’Académie des sciences, des arts, des cultures d’Afrique et des diasporas africaines (Ascad), de plusieurs personnalités du monde universitaire et de l’Académie catholique, de prêtres, de religieux et religieuses, avec à leur tête l’évêque émérite de Grand-Bassam, Mgr Paul Dacoury Tabley.

Le Pr Antoine Hauhouot Assépo, président de l’Ascad, a rendu hommage à cet éminent universitaire et à d'anciens collègues l'ayant précédé dans le séjour des morts. «Cette année, le sort semble s’acharner sur nous. Nous avons perdu les professeurs Séry Bailly, Djames Houra Kadjo, Achy Séka Antoine, Paul N’Da est le quatrième. C’est un peu trop. Mais notre consolation, c’est qu'un Académicien ne meurt pas », a-t-il souligné. Il a relevé que lors de la cérémonie d’hommage qui sera organisée en l’honneur des défunts à l’université Félix Houphouët-Boigny, tout le monde pourra se rendre compte de leur immortalité.

Parlant du Pr Paul N’Da, le Pr Hauhouot Assépo a dit qu’il est de la dernière génération des chercheurs qui sont entrés à l’Académie. "Son départ est triste parce qu’il était brillant dans sa matière, mais également dans sa façon de servir la communauté", a regretté le président de l'Ascad. Il a aussi déploré sa façon de partir. Il revenait, en effet, au Pr N'Da la correction des textes et il s’en est allé de façon imprévue, alors qu’il devait lui rendre un travail. Ses coups de fil pour le joindre sont restés sans réponse, jusqu’à ce qu’il apprenne la mauvaise nouvelle. "On dit souvent qu’on trouve des qualités à celui qui s’en va. Je ne suis pas venu étaler ses qualités, c’était un cadre de valeur", a déclaré le Pr Hauhouot Assépo. Avant d’ajouter : « Dans notre milieu, quand un aîné dit que vous êtes bon, vous l’êtes réellement. Nous avons perdu un scientifique, un éducateur ». A la famille confrontée à cette dure épreuve de la séparation, il a demandé de tenir bon.

Daniel N'Da, le fils de Pierre N’Da, a fait ce témoignage: « Papa Paul était vraiment un grand homme. Un gros calibre, un très bon nageur, très bon karatéka, un pêcheur de poisson, il savait aussi avec brio comment placer les pièges. Nous avons été avec lui en brousse, il nous a démontré ses qualités. Il avait une seule devise, ne pas tricher. Bosser, bosser et bosser encore pour devenir premier. Il aimait le mot premier particulièrement ».


Le 30/08/20 à 18:36
modifié 30/08/20 à 18:36

LES + POPULAIRES

Koumassi : La Paroisse Notre Dame de l’Assomption cambriolée Rencontre interreligieuse : Un appel à la paix lancé par la communauté Sant’Egidio Prières œcuméniques: Musulmans et chrétiens unis pour la fraternité à Anono