Formation universitaire professionnalisée: Des étudiants de l’Université de Bouaké instruits sur les débouchés de l’humanitaire

Le directeur exécutif de Madiba Afrique, Honorat Sognon (en lunettes), a encouragé les étudiants de l'Uao à s'intéresser aux métiers de l'humanitaire. (DR)
Le directeur exécutif de Madiba Afrique, Honorat Sognon (en lunettes), a encouragé les étudiants de l'Uao à s'intéresser aux métiers de l'humanitaire. (DR)
Le directeur exécutif de Madiba Afrique, Honorat Sognon (en lunettes), a encouragé les étudiants de l'Uao à s'intéresser aux métiers de l'humanitaire. (DR)

Formation universitaire professionnalisée: Des étudiants de l’Université de Bouaké instruits sur les débouchés de l’humanitaire

Le 26/08/20 à 17:27
modifié 26/08/20 à 17:27
Des étudiants de l’Unité de formation et de recherche Communication, milieu et société (Ufr Cms) de l’Université Alassane Ouattara (Uao) de Bouaké ont pris part, samedi dernier, de 9 heures à 13 heures, à une conférence en ligne ayant pour thème : « L’humanitaire, secteur hautement professionnalisé et pourvoyeur d’emplois ».

Cette rencontre virtuelle organisée par l’Association Madiba Afrique, basée à Ouagadougou (Burkina Faso), et la Cellule d’insertion professionnelle des étudiants (Cipe) de l’Ufr Cms, a permis d’instruire les participants sur le contexte global de l’humanitaire et les opportunités offertes par ce secteur d’activité.

Les étudiants ont également bénéficié d’un coaching pour la rédaction d’un curriculum vitae et d’une lettre de motivation portant sur l’insertion dans l’humanitaire.

Honorat Sognon, directeur exécutif de Madiba Afrique, a relevé que l'humanitaire a pour but d'aider les plus défavorisés au nom de la « solidarité humaine ». Ce secteur, a-t-il indiqué, a un champ d'action très varié, comprenant à la fois les aides d'urgence en cas de crise (catastrophe naturelle, conflit...) et les aides sur le long terme, tant dans les pays en développement que dans les pays occidentaux.

« L’humanitaire est, depuis sa naissance, en perpétuelle évolution. La filière ne cesse de se développer puisque les besoins des populations défavorisées évoluent. L’humanitaire doit donc s'adapter à l'histoire, aux conjonctures économique et politique et à la culture des différents pays », a fait savoir le directeur exécutif de Madiba Afrique.

Le doyen de l’Ufr Cms, Azoumana Ouattara, qui avait à ses côtés la vice-présidente de l’Uao, Pélagie Tehoua, a souligné que cette conférence ouvre des perspectives en termes d’offres de formation professionnelle dans le domaine de l’humanitaire à travers le partenariat naissant entre l’Université Alassane Ouattara et l’Association Madiba Afrique.

La coordonnatrice de la Cipe-Cms, Roseline Gbocho N’Da, a rappelé que la conférence s’inscrit dans le cadre de la politique de formation axée sur l’insertion professionnelle des étudiants prônée par le président de l’Uao, Poamé Lazare. Elle répond aussi à la volonté d’Adama Diawara, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, de promouvoir les enseignements et les activités pédagogiques à distance en cette période de crise sanitaire.


Le 26/08/20 à 17:27
modifié 26/08/20 à 17:27

LES + POPULAIRES

Religion/Sanctuaire Notre Dame de la Garde de Bonoua : La sacristie vandalisée Après les événements de Dabou : La compassion du Sénateur Gabriel Yacé aux familles éplorées Religion : Les musulmans célèbrent, mercredi, le Maoulid