Livre/Côte d’Ivoire : Un plaidoyer pour une réconciliation sous la dimension spirituelle

L’auteur Amon Êtchian présentant ces deux dernières publications (DR)
L’auteur Amon Êtchian présentant ces deux dernières publications (DR)
L’auteur Amon Êtchian présentant ces deux dernières publications (DR)

Livre/Côte d’Ivoire : Un plaidoyer pour une réconciliation sous la dimension spirituelle

Amon Êtchian, Docteur en Sciences des technologies de l’information et de la communication, est un auteur « qui ne se définit pas comme un écrivain au sens propre du mot mais plutôt comme un témoin de son temps qui réagit sur certains sujets de la société à travers mes écrits qui sont mes propres opinions sur une problématique donnée », a précisé l’auteur lors d’un entretien, le 19 août dans nos locaux, pour présenter son dernier ouvrage en date intitulé ‘’Côte d’Ivoire, renaissance et aspiration à l’émergence’’.

Cette volonté a débouché sur trois publications, notamment ‘’L’heure de la Renaissance a sonné- L’Afrique a-t-elle une solution pour l’Afrique ? (2004), ‘’Chèques et cartes bancaires-Optimiser la sécurisation, (2007) et ‘’Charly Hebdo 07 janvier : et si les caricatures du prophète Mohammed n’étaient pas le vrai mobile ? (2015).

Le dernier ouvrage en date, ‘’Côte d’Ivoire : renaissance et aspiration à l’émergence’’ paru en 2019 aux éditions L’Harmattan Côte d’Ivoire, se présente comme une contribution de l’auteur pour une renaissance épanouie du pays. Pour ce faire, il propose une démarche spirituelle.

« La trame du livre est spirituelle. En 2010, je n’ai pas compris qu’un pays comme la Côte d’Ivoire, fortement spirituel, puisse sombrer dans le chaos. Les indices de cette croyance en Dieu sont bien visibles par les multitudes d’églises et de mosquées dans tout le pays. Dans les bureaux, la Bible et le Coran sont des bréviaires, plusieurs radios confessionnelles existent et sont écoutées dans tous les types de véhicules. Tous nos dirigeants sont apparentés à une croyance. Comment peut-on donc sortir d’une église ou d’une mosquée pour aller faire la guerre? Nous devons donc tous revoir notre rapport à Dieu. Tout comme les hommes de Dieu doivent jouer leur rôle: celui de transformer les êtres humains dans leur for intérieur », a expliqué l’auteur.

Dans sa démarche, l’auteur de cet ouvrage de 250 pages pose, dans le premier chapitre, le diagnostic de la crise post-électorale, situe les responsabilités des acteurs principaux et décline les causes en 10 points qu’il a qualifié de ‘’Péché’’. Ensuite, il évoque les conditions de la renaissance de la Côte d’Ivoire qui, selon lui, passe par le repentir, le pardon et la réconciliation sans oublier le dynamisme de l’économie.

Pour finir, Amon Êtchian énonce des dispositions à prendre pour prévenir d’éventuelles crises sociales. Lesquelles dispositions qu’il axe sur la nécessité de moderniser la démocratie, transformer les hommes et l’apport de la spiritualité.

Le dernier sous-chapitre de l’ouvrage est consacré à la réflexion de l’auteur sur l’aspiration des peuples au développement et à l’émergence. « Il faut rendre manifeste la parole de Dieu et la croyance en lui. La parole de Dieu renferme en même temps les outils pour éviter et pour régler les crises. La dimension spirituelle est donc très importante car si on croit en Dieu et à ses commandements, on ne peut pas arriver au chaos car Dieu est amour », a-t-il tranché.

SERGES N'GUESSANT


LES + POPULAIRES

Cocody-Angré : Un commissaire de la PJ tué dans des échanges de tirs avec des braqueurs Décès du ministre Sidiki Diakité: Dominique Ouattara exprime la compassion du couple présidentiel à la famille éplorée Cour d’appel d’Abidjan : 6291 dossiers enregistrés pendant l’année judiciaire 2019-2020